Procès en appel à Nancy des faucheurs de vigne transgénique de Colmar

Mercredi 27 mars a eu lieu le procès des faucheurs de Colmar, à la cour d’appel de Nancy.

En effet, le tribunal de Colmar avait prononcé la relaxe des faucheurs pour la destruction des plants de vigne OGM de l’INRA, et n’avait retenu que la violation de domicile pour laquelle il avait prononcé une dispense de peine.

A la cour de Nancy, quatre témoins sont allés à la barre, tous les scientifiques membres de la Haute Commission aux Biotechnologies, qui comprend le Conseil Scientifique et Conseil Économique Éthique et Social. Ils ont pointé du doigt que les membres du CS étaient tous favorables à l’expérimentation en plein champ (vigne OGM) quasiment à 100%, alors que le sujet fait débat dans la communauté scientifique. Il faut dire que parmi les 36 membres du CS, 9 sont employés par l’Inra…

L’autre problème, c’est que l’INRA affirme que les risques de transfert de transgènes aux plantes voisines sont faibles, que la présence de virus recombinants est improbable (le virus recombinant est un virus dont les gènes proviennent du virus implanté dans la planté et d’un virus voisin présent soit dans le sol, soit au voisinage de la plante, les deux virus se ressemblant, dans le cas présent celui de la maladie de cornouée de la vigne.

Or l’objectif affiché par l’INRA pour procéder à l’expérimentation a été justement de vérifier s’il y a transfert et/ou présence de virus recombinants.

De plus, aucune précaution sérieuse n’a été prise : du grillage autour, qui n’arrête ni les oiseaux, ni les insectes.

Ensuite, la juge a entendu chacun-e des faucheurs ( ils étaient une cinquantaine), venant de toute la France.

Dehors,la Confédération Paysanne avait organisé un soutien.

Alex


















A Papadopoulos photos

Similar posts
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]
  • Metz Gilets Jaunes Manifestation de l... On était environ un millier rassemblés place Mazelle à Metz en attendant que le camion s’ébranle en tête de cortège. La pluie tombait un peu, mais elle a cessé le reste de l’après-midi. Des véhicules de l’armée française sont passés tout klaxon dehors avec le succès qu’on imagine. Le cortège était très coloré, le jaune [...]
  • Extinction-Rébellion à Strasbourg et ... A 4’10, intervention de Extinction-Rébellion devant les officiels, puis la police municipales enlève une [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.