Les Gilets Jaunes du QG Strasbourg République répondent à Macron

vidéo post macron notre dame

En réponse à l’allocution de Macron le lundi 15 avril 2019

Notre Dame brûle… le gouvernement nous enfume.

Hier, Macron, aurait dû faire ses annonces après les 3 mois de son Grand Blabla, qui avait pour unique objectif de gagner du temps en espérant que notre mouvement s’arrête. Mal lui en a pris, notre capacité de mobilisation est restée intacte et “nous sommes unis pour le vaincre” lui et sa politique au service des riches.

Ces mêmes riches aujourd’hui, après le triste incendie de Notre Dame, les Pinault, Bettencourt, Bernard Arnault et autres grands patrons de Total, Bouygues, Vinci, etc. ont fait apparaître comme par magie des centaines de millions en un jour. En réalité, cet argent n’est pas le leur, c’est le nôtre. Qu’ils nous volent chaque jour en nous exploitant. De l’argent s’il y en a pour Notre Dame, il y en a aussi pour nous, nos salaires, nos pensions, nos allocations, nos services publics ! Et il y a urgence car nous voulons vivre et non survivre.

Alors Macron a bien raison quand il dit que “ce que nous croyons indestructible peut aussi être atteint”. Nous ne lâcherons rien pour l’atteindre lui, et sa politique. Pour reconstruire un monde où nous pourrions décider nous-mêmes de ce qui nous concerne.

Nous ne voulons pas rester à notre place comme le souhaiteraient Macron et ceux qu’il protège, mais ce que nous voulons bâtir, nous, c’est un monde plus juste.

Tous dans la rue le 20 avril à Paris, le 27 avril à Strasbourg. On lâche rien.

Similar posts
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]
  • Metz Gilets Jaunes Manifestation de l... On était environ un millier rassemblés place Mazelle à Metz en attendant que le camion s’ébranle en tête de cortège. La pluie tombait un peu, mais elle a cessé le reste de l’après-midi. Des véhicules de l’armée française sont passés tout klaxon dehors avec le succès qu’on imagine. Le cortège était très coloré, le jaune [...]
  • Extinction-Rébellion à Strasbourg et ... A 4’10, intervention de Extinction-Rébellion devant les officiels, puis la police municipales enlève une [...]