Une centaine de manifestants à Strasbourg contre Loppsi 2

diaporama
vidéo

Contre la loi liberticide Loppsi 2

Sous la neige et dans le froid, une centaine de manifestants jeunes pour la grande majorité se sont rassemblés place Kléber à Strasbourg à l’appel du DAL 67

cabanes camions loppsi

Ils protestaient contre la loi liberticide Loppsi 2 qui menace entre autres les personnes logées précairement, les libertés sur Internet et les libertés démocratiques en général.

loppsi 2

L’aile la plus à droite de la majorité gouvernementale, proche du FN, a encore aggravé le projet de loi.

loppsi dal

On remarquait la présence du DAL 67, d’Attac, du NPA, d’Alternative Libertaire, et l’absence des partis de gauche, des syndicats et curieusement des libertaires. Mais de nombreux jeunes vivant dans la précarité du travail et du logement s’étaient mobilisés et criaient avec force des slogans tels que:

loppsi froid chaud

les dictateurs l’ont rêvé, Sarkozy l’a fait!

un logement pour tous, Hortefeux en prison!

loppsi 2 libertés menacées!

loppsi liberté menace

Pendant ce temps, sur les places et les trottoirs, la foule des touristes et des Strasbourgeois flânait ou faisait ses achats pour Noël…

loppsi liberté

Certains réveils seront rudes, un fois les agapes terminées.

loppsi2

Habitat précaire

Diaporama:

http://picasaweb.google.com/averdurand2/LOPPSI2Le8Nov#5537322118365134994

Tribune libre

Contre la loi liberticide et totalitaire dite « Loppsi2 », le collectif Droit Au Logement 67 (DAL) a appelé à un rassemblement ce samedi 18 décembre à 14h place Kleber.
Une centaine de personnes se rassemblent, avec notamment un camion, regroupant des gars de la rue, des teufers, des squaters, des libertaires (CNT et AL), quelques trotskystes (NPA), quelques Attac, et plusieurs dizaines d’autonomes.

Le DAL, qui a donc initié l’appel au rassemblement, dénonce précisément l’article 32 ter A qui pourrait rendre «illicites» les lieux d’habitation alternatifs, telles les camionnettes, les tentes ou les yourtes, alors que nous voyons plus généralement et politiquement à travers la loi Loppsi2 un pas de plus dans la marche totalitaire de l’Etat-policier, et un coup supplémentaire décisif dans la stratégie préventive contre-insurrectionnelle de la part de nos ennemis dans la guerre sociale en cours.

Toutefois, les différents milieux que fédèrent la lutte contre cette loi ouvre un nouvel horizon de contestation intéressant. Ainsi, en plein Marché de Noel (sacré en Alsace, s’il faut le préciser!), nous partons en manif sauvage. La chose intéressante est l’idée d’un parcours déroutant et prenant de cours les flics qui nous surveillent prudemment, ne déployant qu’un seul car de flics et quelques civils, de sorte que tantôt nous nous engageons sur les voies de tramway que nous perturbons et bloquons en plein flux de consommation effrénée, avant d’emprunter des quartiers piétons, puis de se retrouver à nouveau au milieu de la chaussée, avant de stopper brièvement sur la place Gutenberg, et de reprendre la marche vers la place Kleber. Mais à l’instar des flics nous continuons et bloquons à nouveau le tramway jusqu’à la Place Broglie avant de réemprunter un quartier piéton pour finalement finir sur la place kleber.
Il était amusant de voir les flics tenter vainement d’anticiper notre parcours, intimidant et menaçant quelques camarades dans le cortège d’être embarqués et d’écoper pour les autres si « ça dérapait » ou « se passait mal ». De même, le car de flics qui fait pression, toujours aussi vainement, pour qu’on dégage et libère les voies de tram.

Bruyant, déterminé et provocateur, le cortège a attiré l’attention des centaines de touristes-zombies-consommateurs, avec la diffusion notamment de l’Appel italien d’Uniriot à ce que s’élabore une résistance européenne contre la machine capitaliste et son lot de répression. Bien que certains slogans du DAL restent très critiquables, notamment « République en danger, défendons notre liberté » ou même « Loppsi2, liberté en danger » (quelle liberté ?! quelle république ?!); même si d’autres furent plus originaux, tels « Un toit pour tous, Hortefeux en prison » ou encore « les dictateurs en ont rêvé, Sarko l’a fait ».

Si la forme de la manif était pertinente, nous étions plusieurs à remarquer qu’il manquait quelque chose à la fin en retournant sur kleber, car personne ne voulait se disperser pour autant, d’où l’idée de faire prochainement une sorte de Reclaim The Street antiLoppsi (entre autre) : soupe populaire, avec du son, des banderoles, des tracts, de la joie, de la subversion, de la fête, en vue d’occuper une place de la ville, de la squatter festivement et politiquement, et de nous réapproprier la rue.

D’ailleurs, nous proposons de faire une réunion à ce sujet très prochainement.

Bientôt des photos de la manif sur le site d’infos alternatives Feuille de Chou http://la-feuille-de-chou.fr/

Guerre sociale, par le vin et par le feu, par le rire et le pavé, contre l’Etat et ses condés !

Contre la Loi LOPPSI 2 :


L’Assemblée nationale vient d’achever l’examen “article par article”, de la LOPPSI en 2 e lecture, et a durcit le texte. Il s’agit d’une des lois les plus répressives de ces dernières décennies. L’adoption par les députés de l’ensemble de la loi sera effectuée mardi 21 décembre en deuxième partie de l’après midi, puis elle sera rediscutée au Sénat courant janvier.

Certains amendements très liberticides ont été retirés ou rejetés en séance, ( reconnaissance automatique des individus à partir de la généralisation de la vidéo surveillance, ’instauration d’une peine plancher d’un an ferme pour les personnes accusée de violence à agent, ou pénalisation de certains sous locataires ou squatters …)

L’article 32 ter A, procédure expéditive d’expulsion des habitants d’habitations hors norme, complété d’une amende de 3750 euros d’amende lorsque le propriétaire s’oppose à l’expulsion, a été adopté avec le soutien du Gouvernement, dans sa version du Sénat. Trois députés de l’opposition Mr Patrick BRAOUZEC (PCF), Mr François PUPONI et Mr Jean Jacques URVOAS (PS), ont défendu le retrait de cet article de loi très rétrograde.
L’article pénalisant la vente à la sauvette, a été adopté ainsi que de nombreux autres qui remettent en cause les libertés individuelles, accablent les populations les plus précarisées et stigmatisées, répriment les militants et les jeunes, menacent la liberté d’expression, …

La mobilisation se poursuit et s’étend :
Les associations, organisations et syndicats réunis mercredi soir, appellent à un grand rassemblement mardi 21 décembre à 17h, à l’Assemblée nationale, lors de l’adoption générale de la loi, et appellent à une journée nationale de manifestations en janvier avant la lecture au Sénat .

D’ici là de nombreuses manifestations et initiatives sont organisées dans toute la France :
Samedi 18 décembre à :
Angers, Besançon, Clermont Ferrand, Figeac, Grenoble, Montpellier, Nantes, Paris, Périgueux, Perpignan, Rennes, Saintes, Strasbourg, Toulouse, Tours, Valence …
Dimanche 19 : à Lyon

Plus d’informations , en attendant la mise en place d’un blog d’information et de relais vers les sites :


http://www.loppsi2-habitat.blogspot.com/

Et

http://www.halemfrance.org/

Source : DAL/RéSEL/HALEM
Appel des Appels 67
http://appeldesappels67.blogspot.com

Similar posts
  • 1er mai à Strasbourg: rouge, jaune, v... [...]
  • Strasbourg Acte XXIV 5000 manifestant... RIC Strasbourg Étoile https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157203760243599/?t=6 Fraternisation street medics allemands-français A deux doigts du gazage place Corbeau Strasbourg Act 24 Gazage sur la passerelle et le quai Place de l’Université Vers la place de Bordeaux Sous la pluie et gazage place de Bordeaux Gazés sous la pluie Repli après gazage Acte 24 Strasbourg Retour vers le Pont [...]
  • Vélorution pour des pistes cyclables ... Près de 400 cyclistes de tout âge ont participé, après quelques discours introductifs, à la Vélorution de la place de la République à Strasbourg jusqu’à Schiltigheim afin de réclamer de la maire EE/LV de Schellige, Danièle Dambach, la réalisation de pistes et bandes cyclables. La police nationale ouvrait et fermait la voie (on les préfère [...]
  • Seder laïque de l’UJFP à Paris Animé par Richard Wagmann, créateur de l’association et ex-président de l’Union juive française pour la paix, ce Seder qui commémore la sortie (mythique) des Hébreux de l’esclavage en Egypte, et par conséquent toute lutte de libération nationale (et sociale) s’est déroulé comme depuis plusieurs années à Paris devant une vingtaine de personnes, juives ou pas. [...]
  • Liberté pour les zadistes en GAV à la... Photos: Alexande [...]

6 Commentaires

  1. Un ours Un ours
    21 décembre 2010    

    Moi j’aime bien le chant des lucioles …

  2. Une luciole Une luciole
    19 décembre 2010    

    Ya pas besoin de raison pour manifester… Si une seule, si on lutte c’est pour une autre vie, j’en ai rien a foutre des textes de loi, je veux foutre en l’air cet etat, cette vie minable d’oppression, d’esclavage.
    Toujours ce besoin de tout expliquer… tout ne s’explique pas, la colère ne s’explique pas Moulin, tu n’es qu’un zombie parmis les autres, déjà résigné, déjà soumis.

  3. Schlomo Schlomo
    19 décembre 2010    

    pas besoin de s’exiler pour manifester dans une dictature; ça vient peu à peu chez nous…

    la loi, t’as qu’à aller sur le site de l’Assemblée nationale comme moi

  4. Schlomo Schlomo
    19 décembre 2010    

    eh oui, la planète libertaire est variée; un FA m’a confié son étonnement de ne pas voir ses potes;
    les socialistes eux étaient aux abonnés absents, et même le PCF

  5. Moulin Moulin
    19 décembre 2010    

     » les dictateurs en ont rêve et Sarko l’a fait « ..
    Mais allez donc manifester dans une dictature ..
    Comme c’ est facile en France..
    Sauf que vous n’ intéressez personne et que l’ on ne mobilise pour vous qu’ un demi car de police!

    Si vous nous parliez de cette loi, que vous ne connaissez même pas votre lutte prendrait comme un début de crédibilité..

  6. Moulin Moulin
    19 décembre 2010    

    alternative libertaire était présente mais schlomo se plaint qu’ iln’ y aitt pas eu de libertaires!
    Il est c ou quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.