Francis Néri pour les nuls…

Des extraits d’une lettre ouverte de Francis Néri au député Jean-Philippe Maurer en date du 21 avril 2010

On y trouve toute la logorrhée habituelle de la fachosphère, y compris le chantage à la guerre civile …On y a laissé les nombreuses fautes…

La lettre intégrale se trouve sur le site de Gérard Brazon

Lettre ouverte de Francis NERI à Monsieur Jean Philippe Maurer, député du Bas Rhin
 
Mon cher député,

[…]

Je m’exprime en tant que citoyen et militant. Pour tout dire, je suis en colère et, ma foi je commence à avoir peur de circuler dans mon quartier : l’esplanade à Strasbourg. Croyez moi cette insécurité n’est pas un « sentiment » pour qui assiste parfois au « ballet » des mercedes noires des dealers lorsqu’il va acheter une baguette de pain à la station service.

[…]

Ce que fait ce gouvernement pour restaurer la sécurité et la paix sociale dans notre beau pays de France est un non sens et il nous conduit tout droit à l’abîme, c’est-à-dire la guerre civile et les affrontements intercommunautaires.
Ce gouvernement a cédé sur tous les points qui pouvaient y conduire :
La mondialisation qui efface les frontières et « déculture » les citoyens français.
Les clichés « bien- pensant » sur la diversité, la non-discrimination, le métissage.
Les phénomènes de « substitution de population », d’identités alternatives, d’anti-occidentalisme, d’anti-christianisme et d’anti-sémitisme, rebaptisé anti-sionisme pour échapper à la Halde.
Le communautarisme, les violences ethniques.
Et enfin la percée de l’islamisme mafieux et jihadiste.

[…]

Depuis 30 ans la classe politique a retiré, à la police, et progressivement, tous les moyens légaux et efficaces de lutter contre les délinquants. Parallèlement les juges n’appliquent plus les lois, ou plutôt ils le font à leur manière. Les deux processus combiné, finalement la délinquance a prospéré en toute sécurité !!

[…]

1) Il faut que les peines soient appliquées. Il est inacceptable que les personnes condamnées pour vols, violences ou autres délits n’aillent pas en prison sous prétexte, par exemple, qu’elles peuvent perdre leur travail ou qu’elles risquent d’être « stigmatisées ». Les magistrats sont trop indulgents.
2) L’expulsion des étrangers condamnés à de la prison ferme, après avoir purgé leur peine. Quelle soit double ne me pose aucun problème de morale ou d’éthique.
3) Une justice efficace, c’est à dire qui juge vite, avec le soucis de protéger la société, pas le délinquant, et qui veille à ce que réparation soit faite envers les victimes.

La déception générale des citoyens sur la politique sécuritaire du gouvernement va les amener à se défendre eux-mêmes, et le mot « milice citoyenne » ne fera bientôt plus peur à personne. Puisque l’Etat est défaillant, il peut paraître légitime au citoyen de s’armer et de se protéger

[…]

DNA

Strasbourg
Martine Aubry assigne un blogueur pour diffamation

Francis Néri, blogueur strasbourgeois, est assigné devant la justice pour diffamation par Martine Aubry et son mari Jean-Louis Brochen. L’audience se tiendra le 12 septembre devant la 17 e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris.

Agé de 71 ans, le Strasbourgeois avait posté le 11 juillet un billet intitulé « La Martine de Lille » relayant des rumeurs sur la vie privée de la candidate aux primaires du PS, et présentant son époux comme un « défenseur des provocateurs salafistes et communautaristes ».

Francis Néri, qui a supprimé ce texte lorsqu’il a reçu l’assignation, dit tenir ces « informations » d’un certain Bertrand qu’il juge « crédible ». « Je les ai considérées comme plausibles car elles se recoupaient, indique le retraité. Je me contente de les retransmettre. »

Ancien adhérent de l’UMP et président démissionnaire du mouvement anti-islam Résistance républicaine, il assure ne pas avoir reçu de demande de retrait de son billet par l’entourage de Martine Aubry. Francis Néri explique en outre qu’il n’est pas certain de se déplacer au palais de justice de Paris le 12 septembre. « Je dois encore parler de cela avec mon avocat », dit-il, persuadé d’être « le pot de terre contre le pot de fer ».

Martine Aubry avait déclaré le 8 juillet avoir écrit à différents sites internet pour leur demander d’arrêter de propager ces « rumeurs », faute de quoi elle porterait plainte.

Hier, le député PS de Strasbourg Armand Jung a apporté son «soutien» au couple Aubry-Brochen. «Je suis prêt à m’associer, si nécessaire, à sa démarche judiciaire», ajoute-t-il dans un communiqué en parlant des «méthodes indignes employées par le blogueur strasbourgeois».

A.P.

Similar posts

2 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    4 août 2011    

    en français on dit: qu’en est-il…

  2. Elie Elie
    4 août 2011    

    Quand est il de la liberté d’expression?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.