Communiqué de presse Latcho Rom: “La journée des voisins”? Les Roms aussi?

DSCN1377

Communiqué de presse de Latcho Rom

Strasbourg, le 31 mai 2013, 17h

« La Journée des voisins », dans les campements de Roms à Strasbourg.

Des familles de Roms, revenues de Roumanie, après la Pâques orthodoxe, ont découvert que leurs baraques au campement Petite Forêt, le long de la bretelle d’autoroute de Hautepierre à la route des Romains, avaient été détruites pendant leur absence, sur ordre du Préfet du Bas-Rhin.

Elles s’apprêtaient à les reconstruire grâce à un don de Emmaus-Mundolsheim qui stockait plusieurs anciens chalets de Noël, du Christkindelsmärik.

Mais l’opération de reconstruction a été interrompue hier en fin d’après midi, suite à la visite d’une quinzaine de policiers menaçants.

D’après des témoignages, recueillis ce matin, de personnes déjà installées depuis plusieurs années, les policiers auraient menacé de détruire leurs propres cabanes si de nouvelles installations se construisaient.

Est-ce de cette façon que la préfecture compte appliquer la circulaire du 26 août 2012 qui prévoit un diagnostic et un accompagnement social en amont des destructions de campements et des expulsions de familles ?

La politique du mépris, du racisme, de l’exclusion brutale, de la négation des droits les plus élémentaires, « c’est maintenant » ?

Parmi les familles revenues cette semaine, l’une d’elle a deux enfants d’âge scolaire. Ces derniers étaient retournés hier à leur école et les parents avaient été reçus par le directeur et les maitresses.

Toutes ces personnes ont dû dormir, la nuit dernière, et dormiront cette nuit, adultes et enfants, dans une des baraques actuellement inoccupée et qui avait échappé à la destruction. Les enfants, heureux d’être retournés hier à l’école, n’y sont pas retournés ce jour.

Ce vendredi 31 mai est, paraît-il Journée des voisins.

Les Roms, citoyens européens dont le pays, la Roumanie, appartient à l’Union européenne, ne seraient-ils pas nos voisins ?

C’est ce qu’on peut penser alors que la préfecture leur met des bâtons dans les roues dans leur lutte pour leur survie, alors qu’en même temps, la Ville de Strasbourg s’engage dans un plan de pré-formation professionnelle, lancé hier, lors d’une réunion avec Marie-Dominique Dreyssé, adjointe aux Affaires sociale, en charge des populations de Roms.

Le double langage État/Ville de Strasbourg doit cesser.

Il est temps de choisir entre le discours xénophobe du ministre de l’Intérieur qui juge ces populations « in-intégrables » et destinées à retourner dans leur pays, et celui du sénateur-maire de Strasbourg, Roland Ries, et de son adjointe qui ont engagé des processus visant à les faire entrer dans le droit commun, en terme de logement et de de travail.

Les associations soussignées exigent la cessation immédiate de la politique d’intimidation policière quotidienne contre les populations de Roms de Strasbourg.

Pas de destruction sans relogement !

Les familles dont les baraques ont été détruites doivent pouvoir les reconstruire pour se reloger provisoirement.

La ville de Strasbourg doit accélérer la mise en place du terrain viable prévu, afin d’en finir avec les conditions inhumaines des campements actuels.

Annexe

Manuel Valls

14 mars : «La situation, devenue intolérable, ne peut perdurer: il faut faire respecter la loi en démantelant le maximum de camps de Roms insalubres…»

« La France aux Français » ?

«Je partage les propos du premier ministre roumain quand ce dernier dit “Les Roms ont vocation à rester en Roumanie, à y retourner”.»

Latcho Rom

avec

Arpomt
Cercle Menachem Taffel
Changer d’R
Cimade
Emmaus Mundolsheim
Justice & Libertés
Secours Populaire 67
Union juive française pour la paix-Alsace

Similar posts
  • Offensive des fanatiques de la rocade... Il faut toujours se méfier des bêtes blessées; elles sont encore plus dangereuses. C’est manifestement le cas pour les quatre signataires d’une page entière de propagande mensongère (à quel tarif?) dans les Dernières Nouvelles d’Alsace ce 18 septembre 2018. Après le nouveau succès de la manifestation de plus de 2000 personnes samedi dernier à Kolbsheim, [...]
  • Le Préfet Marx est-il un bouffon ? St... Préfet bouffon illégal! Le préfet Marx qui a baigné dans l’illégalité jusqu’à la décision du Tribunal administratif, prétend maintenant appeler à la responsabilité les anti GCO qui manifesteront cet après-midi à Kolbsheim à 14 h. Seule minuscule concession, résultat du rapport de force conquis jour après jour par les défenseurs de la nature avec les [...]
  • Alaa El Aswany et Emilie de Turckheim... [...]
  • 750 manifestants à Kolbsheim contre l... Le petit village de Kolbsheim n’avait sans doute jamais vu ça. Un rassemblement de 750 personnes avant un lay-in contre la déforestation sauvage et précipitée d’arbres centenaires plantés après le retour à la France de l’Alsace-Moselle en 1918. L’intégrale du rassemblement en vidéo après les photos. Le matin même, des élus avaient une nouvelle fois [...]
  • Quand les glands de chêne tombent, le... Photo D.Geiss DNA Après l’évacuation violente de la ZAD du Moulin à Kolbsheim, après le gazage nocturne d’une population pacifique, les habitants de Kolbsheim et les zadistes et leurs sympathisants sont excédés au point que l’occupation militaire de la zone entre Ernolsheim-sur-Bruche et Kolbsheim par plus de 500 gendarmes nécessite la mise en place d’une [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !