Un enfant de 18 mois et ses parents laissés à la rue par l’adjointe aux affaires sociales de Strasbourg

DSCN5376

L’association Latcho Rom avait déjà repéré cette famille jeudi dernier dans une voiture garée dans une impasse du quartier de l’Elsau. La police, avertie par des voisins, les avait fait déplacer.

Un enfant de 18 mois Mario-Fabrizio L., né à Gênes, la mère, Mikaela-Graneta R., le père Marius L. Ils vivent depuis 6 mois dans leur véhicule Fiat.

DSCN5375

Ils avaient été signalés à Médecins du Monde et aux services sociaux du quartier.

DSCN5373

Je les ai retrouvés ce matin à 11h20 sur le parking du Leclerc de l’Elsau.

De 13h30 à 17h, j’ai attendu avec eux dans la salle d’attente du Centre médico-social rue Michel-Ange que la ville les mette à l’abri.

DSCN5374

Un peu avant 17h, heure de la fermeture du CMC, deux dames du service social sont venues dire que selon les responsables administratifs et politiques, il n’y avait pas de place pour héberger cette famille!

Tout au plus y avait-il une éventualité que les équipes de maraude viennent sur place dans la nuit.

Une attente d’une journée, au chaud, au moins, afin d’être renvoyés à leur véhicule par le froid qu’il fait, voilà tout le résultat de l’alerte faite aux services sociaux et aux responsables politiques!

On ne nous fera pas croire qu’il est impossible de mettre à l’abri un enfant de 18 mois et ses parents.

L’adjointe EELV aux affaires sociale, Marie-Dominique Dreyssé, nous avait déjà déclaré, sans rire, il y a plusieurs mois, que ce n’est pas elle qui avait le pouvoir mais les associatifs…

Si elle veut en faire la preuve au détriment de la vie et de la santé d’une famille et d’un enfant en bas âge, c’est de très mauvais goût!

A chacun son rôle. Aux citoyens et aux associatifs d’être des lanceurs d’alerte, aux élus et aux services qu’ils commandent celui de mettre à l’abri des familles dans la misère.

Jeudi 5 décembre 10 h 08: le père de famille, Mario L. a appelé Latcho Rom. Ils sont toujours sur le parking après une nouvelle nuit dans le froid. Aucune maraude n’est passée.

Similar posts
  • Stolpersteine: action franco-allemand... Les Stolpersteine sont, littéralement des pierres de trébuchement. A Kehl-am-Rhein, sur la rive droite du Rhin, en face de Strasbourg, les deux cités étant maintenant reliées directement par le tram, il y a 63 de ces petits cubes de laiton collés sur du béton, entre les pavés. Ces pierres de mémoire portent les noms et [...]
  • Place publique, par Raphaël Glucksman... Raphaël Glucksmann était à Strasbourg pour présenter son livre, Place publique, et le mouvement homonyme qu’il a lancé pour tenter de redonner du lustre à ce qu’il ne nomme pas “la gauche”, tant le terme en a été dévalué, pas seulement depuis 1982-83 par Mitterrand lequel prétendait “changer la vie”, et a entamé le tournant [...]
  • Rassemblement anti GCO autour des gré... Arrivée Aurélie parle ZAD du Moulin ZAD du Moulin solidaire des grévistes de la faim from feuille de chou on Vimeo. Départ Paroles de grévistes de la faim contre le GCO from feuille de chou on Vimeo. Dès le début, l’annonce a été fait que le président Macron n’avait pas répondu à la demande des [...]
  • 50 militant-e-s bloquent Sanef-Vinci ... Forêt du Krittwald Vendenheim Dès 4 h du matin, des anti-GCO sont présents et surveillent les deux engins laissés sur place et tous les véhicules qui arrivent. Le travail ne peut reprendre sur ce chantier de déforestation. Zone commerciale de Vendenheim La plupart des engins de travaux étaient garés chez Caterpillar. On bloque l’entrée. Rien [...]
  • Discours de Hagai El-Ad, directeur ex... Addendum Tuer des Juifs aux USA ou ailleurs, c’est mal. Tuer 170 Gazaouis, les déporter, c’est bien…   COMMUNIQUE DU CONSISTOIRE ISRAELITE DU BAS-RHIN Profondément choqué par l’attentat barbare ayant pris pour cible la synagogue Etz Haim en ce jour de Shabbat, le Consistoire Israélite du Bas-Rhin tient à assurer la communauté juive de Pittsburgh [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    4 décembre 2013    

    Fiat lux,et lux fuit(e) ,dans ce cas.

    “L’adjointe EELV aux affaires sociale, Marie-Dominique Dreyssé, nous avait déjà déclaré, sans rire, il y a plusieurs mois, que ce n’est pas elle qui avait le pouvoir mais les associatifs…

    Si elle veut en faire la preuve au détriment de la vie et de la santé d’une famille et d’un enfant en bas âge, c’est de très mauvais goût!

    A chacun son rôle. Aux citoyens et aux associatifs d’être des lanceurs d’alerte, aux élus et aux service qu’ils commandent celui de mettre à l’abri des familles dans la misère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !