Rumeur d’extrême-droite [suite]

lu dans les DNA

STRASBOURG

Boycott de l’école

Offensive concertée ?

Le collectif qui a semé l’émoi parmi les parents d’élèves strasbourgeois veut renouveler l’appel au boycott de l’école le mois prochain. La Manif pour tous conteste tout lien mais partage l’analyse.

Difficile de savoir si l’appel au boycott de l‘école a été suivi ou pas hier dans les établissements scolaires strasbourgeois.

Comme nous le révélions dès jeudi après-midi sur dna.fr, un collectif anonyme proche des milieux fondamentalistes, JRE2014, appelait à ne pas mettre les enfants à l’école hier au prétexte d’une supposée introduction de la théorie du genre dans les programmes.

Les activistes qui avancent masqués et qui combattent également le mariage pour tous tentent de semer le trouble dans l’esprit des parents et présentent les actions de sensibilisation et de lutte contre les discriminations comme autant d’actions destinées à nuire aux enfants et à la construction de leur identité.

La rumeur sur un supposé enseignement de la théorie du genre s’est en effet fortement propagée via les réseaux sociaux et a semble-t-il rencontré un grand écho aux portes des écoles des quartiers périphériques. Ce qui a poussé les pouvoirs publics à réagir dès jeudi : la Ville de Strasbourg et l’Académie ont nié son introduction dans les programmes (DNA d’hier).

Hier dans un communiqué, le Sgen CFDT du Bas-Rhin a réagi à son tour en fustigeant la méthode de ceux qui ont organisé cette journée de boycott.

« Nous sommes d’autant plus révoltés par cette manipulation qu’elle semble avoir eu pour cibles privilégiées les milieux les plus vulnérables, ceux de l’éducation prioritaire et qu’elle a jeté le trouble dans de jeunes esprits enfantins ou adolescents. À l’école, l’apprentissage de l’égalité entre les filles et les garçons vise à éloigner les stéréotypes et à établir le respect de l’autre sexe afin de prévenir et d’écarter des comportements et violences sexistes ».

« Ce que dit le recteur est faux »

Hier toujours, le collectif la Manif pour tous, opposé au mariage gay, a pris ses distances avec l’appel au boycott et a appelé à amener les enfants à l’école.

« La Manif pour tous n’a aucun lien avec JRE, explique Arnaud Markert, coordinateur de la Manif pour le Bas-Rhin. Et nous tenons à exprimer notre confiance à l’égard des professeurs. Mais ce que dit le recteur est faux. Il y a bien des éléments de la théorie du genre, dans les programmes, au moins dans le secondaire ».

« La Manif » est en effet elle aussi engagée dans le combat contre la supposée introduction de la théorie du genre (gender en anglais) à l’école. D’ailleurs ce sera l’un des thèmes de la manifestation nationale organisée le 2 février prochain à Paris.

« Créer des comités locaux »

En outre, certains membres de la Manif pour tous font la promotion d’un site internet aux méthodes similaires à celles de JRE2014.

Il s’agit du site vigi-gender.fr où l’on apprend que des comités de parents sont créés ou en passe de l’être au niveau des établissements scolaires pour lutter contre la théorie du genre.

Les rédacteurs anonymes du site y donnent le mode d’emploi et incitent les volontaires à créer des comités locaux et à mettre en place des actions à destination des parents d’élèves, des enseignants et des chefs d’établissement. Ce qui n’est pas sans rappeler l’organisation de JRE2014 qui promeut également la création de comités locaux.

« L’objectif n’est pas d’installer une censure mais une vigilance pour informer les personnes et proposer des actions d’anticipation » se défend Arnaud Markert.

« Nous n’avons pas connaissance de l’existence de tels comités, explique Adrien Ettwiller, du Sgen CFDT. Mais l’Éducation nationale n’a pas à craindre de débattre. Étant donné l’ambiance délétère et la remontée des extrêmes et de l’ultra conservatisme, il est temps d’aller aux arguments pour s’opposer aux rumeurs ».
Particulièrement bien organisé

Pour en revenir au collectif JRE justement, d’autres appels au boycott sont programmés à l’échelle locale à travers toute la France à des dates diverses et chaque comité a semble-t-il vocation à organiser un appel mensuel au retrait des enfants. Et de prévenir sur la page Facebook : « une journée nationale viendra quand le pays sera prêt ».

Tout cela semble particulièrement bien organisé et relayé, dans les mouvances fondamentalistes musulmanes et chrétiennes.
par Olivier Claudon, publiée le 25/01/2014 à 05:00

Similar posts
  • Mobilisation générale pour la forêt d... Tous et toutes à 14h devant le Club canin à Vendenheim! Deux machines à déforester sont sur le terrain depuis 10 ce matin, protégées par 60 gendarmes. Ce matin à partir de 6h Gendarmes à moto-cross à la recherche de lutins de la forêt du Krittwald Le camion porte-engins sort du chantier à Vendenheim, protégé [...]
  • Des camionnettes de police ont-elles ... Les Dernières Nouvelles d’Alsace ont publié un article visant à rectifier des informations publiées sur des réseaux sociaux au lendemain de la manifestation Gilets Jaunes de Strasbourg du samedi 11 janvier. On voit sur des vidéos plusieurs camionnette siglées de la police nationale foncer rue du 22 Novembre vers 17 h en direction du centre [...]
  • Mensonge et erreurs dans le récit d&r... Mensonges et erreurs dans le compte-rendu fait par les Dernières Nouvelles d’Alsace d’une action gilets jaunes au Pont de l’Europe sur le Rhin. Voici les quelques lignes publiées par le Journal en page 16 du cahier Région sous le titre « Strasbourg: sept hommes en garde à vue« : « Vers 14 h, une cinquantaine de manifestants s’est [...]
  • Psychanalyse de l’Alsace, réédi... Jean-Louis Hoffet présentait hier à la librairie Kléber une réédition du livre de son père, Frédéric Hoffet, paru en 1951. La suite en audio: Ce sont les Éditions de la Nuée-Bleue, du même groupe que les Dernières Nouvelles d’Alsace qui l’ont édité avec, en couverture un dessin de Tomi Ungerer, un autre Alsacien, plus célèbre [...]
  • Rassemblement antifasciste après les ... Après  les tags antisémites et anti-migrantst peints sur le côté de la mairie annexe, un rassemblement unitaire s’est tenu en face du bâtiment qui avait été débarrassé de sa souillure. Bizarrement, à part des sigles nazis sur la façade visible (HH= Heil Hitler, et croix celtique) l’essentiel du tag visant le juif Marx (Karl ou [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.