De Hayange à Forbach, face à l’extrême droite, riposte sociale !

ob_1280c4_antifa-177x250

Communiqué commun Alternative Libertaire 57 – CNT 57

Alors qu’au niveau national les organisations Alternative Libertaire (AL), Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) et Confédération Nationale du Travail (CNT) ont décidé de s’unir dans la Coordination Libertaire Anti Fasciste (CLAF), l’Union Régionale Lorraine de la CNT ainsi qu’Alternative Libertaire Moselle travailleront en commun à la déclinaison locale de cette campagne.

En effet, la poussée du Front National lors des dernières élections municipales n’est pas due au hasard, ni aux abstentionnistes qui refusent la mascarade électorale, mais bien – et ce au-delà de la xénophobie, de l’homophobie, du sexisme et du racisme primaire dont a toujours fait preuve cette famille politique – à un contexte économique et social devenu insupportable pour les classes populaires. Car si les gouvernements se succèdent, les politiques libérales et antisociales se poursuivent : accords de compétitivité, pacte de responsabilité, attaques sur l’assurance chômage, les retraites, la sécurité sociale, austérité dans les services publics, exonération de cotisations sociales patronales, plans de licenciements, ne cessent d’enfoncer les travailleurs/euses dans la précarité. Rien d’étonnant, dans ce contexte, de voir le FN et toute la nébuleuse d’extrême droite user de la misère sociale en se présentant comme le défenseur des plus pauvres et nous servir ses manipulations habituelles pour tenter d’accéder au pouvoir. Pourtant, prôner la préférence nationale et désigner des boucs-émissaires – qu’ils soient étrangers, musulmans, homosexuels… – défendre la fermeture des frontières pour mettre fin au libéralisme, combattre les organisations de travailleurs ou encore le droit de grève sont autant d’éléments qui définissent historiquement le fascisme et qui réaffirment que pour l’extrême droite c’est bien le capital, le patronat et ses profits qu’il convient de défendre à tout prix.

Pour faire barrage à l’extrême droite et au péril fasciste, seule la justice sociale et donc la construction d’une alternative au capitalisme et à la domination de classe paieront. La lutte des classes c’est la construction de la grève générale, d’espaces culturels autogérés, de zones de gratuité, la prise d’initiatives populaires pour lutter contre la misère… mais aussi la solidarité internationale avec celles et ceux qui ici comme ailleurs subissent la même exploitation. C’est construire une alternative égalitaire et autogestionnaire, assurant une juste répartition des richesses.

Dans ce cadre, la CNT et Alternative Libertaire mèneront campagne commune et tiendront plusieurs évenements publics :

– le mercredi 7 mai à Metz, au local de la CNT : meeting public et projection du film « Main brune sur la ville »

- le samedi 31 mai à Hayange : rassemblement antifasciste et meeting public devant la mairie

Similar posts
  • Stocamine éjecté de la restitution du... Merci à la correspondante qui a attiré l’attention de la Feuille de chou sur cet article de Rue89Strasbourg On y ajoutera, sous peu, (au retour de la manif Gilets Jaunes…) des commentaires sur le rendu de cette réunion envoyé par mail à chacun.e qui ne transcrit pas les interventions orales des 50 intervenants mais seulement [...]
  • Archives: Avec la mairie de Vendenhei... Il était une fois…Es war einmal… Du temps que les arbres de la forêt du Krittwald n’avaient pas été abattus (dont les quatre chênes face au Club canin) quand la mairie de Vendenheim arborait fièrement son opposition au Grand Contournement Ouest de Strasbourg. N’est-ce pas, M. Pfrimmer? Avec la mairie de Vendenheim, contre le GCO [...]
  • Migrants Strasbourg D’ailleurs Nous Sommes D’ici 67 communiqué de presse le 1 février 2019   Strasbourg  la forteresse   On se rappelle dernièrement les campements de migrant-e-s laissé-e-s  dans le froid et dans la précarité à Strasbourg. Encore une fois la Préfecture et la Mairie n’avaient pas pris leur responsabilité. Il aura fallu la campagne d’interpellation des [...]
  • Avenir du territoire après la fermetu... [...]
  • GCO non merci: deux blocages pour le ... D 45 près du spot de Kolbsheim, les zadistes et leurs ami.e.s bloquent le chantier GCO D 45, le jour se lève sur le chantier du GCO; les salariés sont bloqués. Un camion de Vinci stoppé sur la D 45; on établit la circulation alternée,pour que les gens puissent aller au boulot; puis, une fois [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.