Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine?

Alsace-Lorraine? ICA feuilel2chou_photo

Débat d’Initiative Citoyenne Alsacienne, hier soir à la Maison des Associations, devant une salle bien garnie. A la tribune, outre l’organisateur, Pierre Klein, se trouvaient Alain Howiller, ex- rédacteur en chef des DNA, Jean-Marie Woehrling, de l’Institut du droit local et du Centre culturel alsacien, Eric Straumann, député UMP du Haut-Rhin et le comte d’Andlau, dont la noblesse a été raillée par une personne dans le public.

Pierre Klein lance le débat

Alain Howiller

Les uns et les autres, sur une tribune très masculine, comme la salle d’ailleurs, ont énoncé les arguments divers pour s’opposer à la fusion proposée de l’Alsace avec la Lorraine. L’essentiel des motifs évoqués relevaient de l’identité, certes forte de l’Alsace, toujours incomprise, selon eux, de Paris et de la France très jacobine, en dépit de “décentralisations” ramenées à des déconcentrations de l’Etat omniprésent.

Woehrling Howiller débat ICA Alsace-Lorraine?

Il s’agit pour les orateurs de défendre le droit local dans son entièreté. Aucun ne distingue, selon une habitude très ancienne, arme de guerre contre les défenseurs de la laïcité, entre les aspects progressistes du droit local que tout le monde souhaite conserver, et tout le paquet de textes très divers qui a trait à la situation exceptionnelle et extravagante des religions “reconnues” dans notre région.

Alsace-Lorraine? Straumann comte d'Andlau feuille2chou_photo

Il était frappant aussi de constater, qu’à la seule exception de M. Woehrling qui l’a évoqué en passant, l’objectif du gouvernement, en accord avec les plans néo-libéraux européens, est d’abord et presque exclusivment de constituer des régions, comme les Universités, fortes dans le but d’être concurrentielles avec les autres régions en Europe. Que le meilleru, le plus fort gagne! Et crèvent les autres, c’est comme les usines!

Alsace-Lorraine? CA public f2c_photo

Le reste , la culture, les langues, les particularismes, le Riesling ou le Mensterkäse, l’histoire, ne compte pas pour les servants du capital mondialisé, de droite et de gauche.

Les extrêmes-droites elles-mêmes en dépit de leurs discours démagogiques, que ce soit celles qui ne jurent que par l’Europe, et les régions ethniques, comme Alsace d’Abord, ou celles, comme le Front national, qui se replient sur un national de fermeture, partagent les valeurs du libéralisme sauvage avec les autres.

L’annonce d’une manifestation, le 28 juin, organisée par d’ex- membres de partis d’extrême-droite, recyclés à l’UMP, comme Stéphane Bourhis, et plusieurs organisations régionalistes ou nationalistes fascisantes n’a pas semblé trop émouvoir les orateurs de la tribune ni la salle.

Interrogés sur leur participation à cette marche UMP-DroiteForte-Alsace d’Abord-Bloc Identitaire,UNI,Jeune Alsace,etc, ils affirmaient vouloir y aller “à titre personnel“…
On mesure là encore la droitisation du champ politique français et alsacien et alsacien: merci Sarkollande!

Nos amis lorrains, s’il y en avait eu dans la salle, en auraient entendu des vertes et des pas gentilles sur leur compte, comme Roger Siffer en sort. La Lorraine et ses chomeurs, la Lorraine, à l’exception de la Moselle, avec le chômage qu’on connait, de plus très agricole. Et malgré ça il y a six députés lorrains au Parlement européen contre un Alsacien! Jalousie, quand tu nous tiens!

Même ici, comme sur d’autres terrains, on voit que la concurrence fait déjà rage, comme pour la sempiternelle question de la future capitale de la région Alsace-Lorraine: Nancy, Metz, Strasbourg, ou même Saverne, comme il a été prorosé dans le Chournal. Le tout agrémenté de considérations géo-politiques ou économiques sur la Lorraine tournée vers Paris et le Luxembourg et l’Alsace alémanique avec ses tropismes allemand et suisse. Et la menace de voir disparaître, noyés par les Lorrains, le statut scolaire local, le salaire des prêtres, la religion à l’éocle publique, et la loi sur le blasphème! Mon dieu, pourquoi nous as-tu abandonnés?

Certains faisaient le pari que la loi ne passerait pas l’été en dépit du calendrier hollando-vallsien très brutal et de la menace du 49-3. Il est vrai qu’ici, contrairment à la Bretagne ou à la Corse qui gardent leur “identité” propre, on n’a ni Bonnets rouges ni FLN(A)C! On regretta l’absence d’unité de voix de l’Alsace qui ne parvient donc pas à se fair entendre en vieille France, et le ratage du référendum. Ah le complexe alsacien! Toujours légitimiste l’Alsaco!

JCM

Eux-aussi, vont défiler avec toutes les extrêmes-droites alsaciennes!

Ils rendent un mauvais service à ceux qui veulent une Alsace qui, quel que soit le cadre politique, puisse s’autogérer our ce qui la concerne.

Salut bissame,

Considérez-vous que les spécificités les plus marquantes de l’Alsace sont le gewürtztraminer et le kougelhopf ?

Si oui, pas de raisons de vous préoccuper.

Si au contraire, vous pensez que notre langue, notre composante germanique, notre droit local, … sont réellement ce qui nous donne une identité forte, alors il y a lieu de s’alarmer : alors que nos élus alsaciens ont déjà du mal à définir une politique linguistique dans la configuration actuelle, que feront-ils lorsqu’ils seront dans une assemblée à dominante lorraine ? Encore moins.

C’est pourquoi Liederbrunne sera présent samedi 28 juin à partir de 15 heures à la place Kléber à Strasbourg à la manifestation contre la fusion des régions Alsace et Lorraine

Venez nous y rencontrer.

D’ici là, faites connaitre votre opposition au projet de fusion en signant l’une et/ou l’autre des pétitions lancées à ce sujet :

http://www.ica2010.fr/conseil/manifeste-pour-le-respect-entite-alsace-dans-son-espace-actuel

www.sauvonslalsace.org

Bis am nächste Samschdaa.

Jean-Marie Lorber
Liederbrunne
contact@liederbrunne.com
www.liederbrunne.com

Sans moi… Sch.
Le fascisme, national ou régional, ne passera pas!

Similar posts
  • Stocamine éjecté de la restitution du... Merci à la correspondante qui a attiré l’attention de la Feuille de chou sur cet article de Rue89Strasbourg On y ajoutera, sous peu, (au retour de la manif Gilets Jaunes…) des commentaires sur le rendu de cette réunion envoyé par mail à chacun.e qui ne transcrit pas les interventions orales des 50 intervenants mais seulement [...]
  • Archives: Avec la mairie de Vendenhei... Il était une fois…Es war einmal… Du temps que les arbres de la forêt du Krittwald n’avaient pas été abattus (dont les quatre chênes face au Club canin) quand la mairie de Vendenheim arborait fièrement son opposition au Grand Contournement Ouest de Strasbourg. N’est-ce pas, M. Pfrimmer? Avec la mairie de Vendenheim, contre le GCO [...]
  • Migrants Strasbourg D’ailleurs Nous Sommes D’ici 67 communiqué de presse le 1 février 2019   Strasbourg  la forteresse   On se rappelle dernièrement les campements de migrant-e-s laissé-e-s  dans le froid et dans la précarité à Strasbourg. Encore une fois la Préfecture et la Mairie n’avaient pas pris leur responsabilité. Il aura fallu la campagne d’interpellation des [...]
  • Avenir du territoire après la fermetu... [...]
  • GCO non merci: deux blocages pour le ... D 45 près du spot de Kolbsheim, les zadistes et leurs ami.e.s bloquent le chantier GCO D 45, le jour se lève sur le chantier du GCO; les salariés sont bloqués. Un camion de Vinci stoppé sur la D 45; on établit la circulation alternée,pour que les gens puissent aller au boulot; puis, une fois [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.