Double peine pour un des placiers de parking inculpé

camp Hoche entrée f2c photo Entrée du camp Hoche

Le 20 juin nous avons rendu compte, comme le Journal, de l’interpellation de cinq placiers de parking à Strasbourg, trois devant l’Hôtel Sofitel, deux, place de la Bourse.

On sait que la mendicité n’est pas interdite en France; aussi, les policiers font état de « mendicité agressive » pour empêcher les Roms roumains de se faire un peu d’argent pour vivre, en rendant service aux automobilistes qui cherchent une place au centre-ville.

Les placiers ont été inculpés et sont convoqués pour le mois d’octobre au tribunal.

Mais, comme la saison touristique bat son plein, météo favorable oblige, la préfecture et la Ville de Strasbourg font aussi le grand ménage afin que les mendiants ne soient plus visibles.

Cela ne concerne pas seulement les étrangers, mais aussi des SDF bien de chez nous, comme par exemple ceux qui ont été chassés de dessous un pont près du Collège Episcopal Saint-Etienne.

Mais comme si cela ne suffisait pas, l’un des Roumains, pourtant citoyen européen, a fait l’objet d’une OQTF [Obligation de quitter le territoire français], et placé au Centre de Rétention administrative de Geispolsheim, avant son expulsion par avion vers son pays.

On se demande bien à quoi cela sert puisque l’expulsé pourra revenir très légalement en France pour trois mois renouvelables.

Ce qui est certain, c’est le double discours du gouvernemnt, du préfet et de la ville de Strasbourg.

Alors que le chef de la Mission Rom de Strasbourg déclarait encore, devant témoins, samedi matin à la Citadelle, après le débat organisé par l’ARES, que d’ici trois ans il n’y aurait plus de bidonville et que trente Roms roumains seulement (sur 450) avaient trouvé du travail, alors que la circulaire interministérielle recommande de ne pas chasser des habitants des campements sans solution de relogement, dans la réalité, la chasse aux Roms est quotidienne et la vie leur est rendue impossible, afin qu’ils finissent par partir d’eux-mêmes.

Il est plus que temps que, dans la capitale des Droits de l’Homme, ces populations, et tous les pauvres, soient respectées dans leurs droits.

Résistance et romananitude

http://www.romanitude.fr/spip.php?article213

Similar posts
  • 1er mai à Strasbourg: rouge, jaune, v... [...]
  • Strasbourg Acte XXIV 5000 manifestant... RIC Strasbourg Étoile https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157203760243599/?t=6 Fraternisation street medics allemands-français A deux doigts du gazage place Corbeau Strasbourg Act 24 Gazage sur la passerelle et le quai Place de l’Université Vers la place de Bordeaux Sous la pluie et gazage place de Bordeaux Gazés sous la pluie Repli après gazage Acte 24 Strasbourg Retour vers le Pont [...]
  • Vélorution pour des pistes cyclables ... Près de 400 cyclistes de tout âge ont participé, après quelques discours introductifs, à la Vélorution de la place de la République à Strasbourg jusqu’à Schiltigheim afin de réclamer de la maire EE/LV de Schellige, Danièle Dambach, la réalisation de pistes et bandes cyclables. La police nationale ouvrait et fermait la voie (on les préfère [...]
  • Seder laïque de l’UJFP à Paris Animé par Richard Wagmann, créateur de l’association et ex-président de l’Union juive française pour la paix, ce Seder qui commémore la sortie (mythique) des Hébreux de l’esclavage en Egypte, et par conséquent toute lutte de libération nationale (et sociale) s’est déroulé comme depuis plusieurs années à Paris devant une vingtaine de personnes, juives ou pas. [...]
  • Liberté pour les zadistes en GAV à la... Photos: Alexande [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    24 juin 2014    

    faisons de la pauvreté un crime contre l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.