Prestations familiales : après les promesses, les attaques…

Unknown

Hauts les mains ! Ceci est un hold-up !

Fuite organisée ou non, les « révélations » récentes du journal économique Les Échos annoncent une nouvelle offensive contre les prestations familiales.

Deux mesures, visant la « prime à la naissance » et le congé parental, seraient à l’heure actuelle à l’étude. Le but du gouvernement serait d’économiser 800 millions d’euros sur le dos des familles populaires.
Ainsi, le gouvernement prévoirait de réduire fortement la prime versée à l’occasion de la naissance d’un enfant dite « prestation d’accueil jeunes enfants » (PAGE). Cette prime est versée par les caisses d’allocations familiales (CAF), sous conditions de ressources, à l’occasion de toute nouvelle naissance. Son montant de 923,08 euros permet de faire face aux dépenses liées à l’arrivée d’un nouvel enfant. Le gouvernement envisagerait donc de la réduire fortement à partir du deuxième enfant.
Quant au congé parental, il s’agirait tout simplement d’en réduire la durée maximum de trois à un an.

Paroles paroles…
Les promesses faites par le gouvernement lors de l’annonce du Pacte de responsabilité sont, comme tant d’autres, oubliées. Pourtant, c’était promis juré : la baisse des cotisations patronales serait compensée et n’aurait pas de conséquence sur les prestations, nous disaient en cœur Hollande, Valls et Touraine…
Dans la réalité, les patrons empocheront bel et bien, sans contreparties, le magot de 30 milliards d’euros, sous forme d’exonérations de cotisations sociales, mais ce sont les salariéEs, les jeunes parents… et leurs nouveau-nés, qui paieront l’addition.
Toutes les branches de la Sécu­rité sociale (famille, santé, retraites, accidents de travail) sont aujourd’hui sous le feu de l’austérité. Raison de plus pour se mobiliser à l’occasion du vote de la loi de financement de la Sécurité sociale.

J.C. Delavigne

http://npa2009.org/actualite/prestations-familiales-apres-les-promesses-les-attaques

Similar posts
  • General Electric Belfort General Electric Belfort from feuille de chou on Vimeo. Près de 3000 personnes étaient rassemblées vers 14 h devant la Maison du peuple de Belfort par un temps de plus en plus pluvieux. Après le discours d’une responsable CGT, le cortège est parti vers l’usine General Electric, avec la CGT, les Gilets jaunes, le PCF [...]
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]
  • Metz Gilets Jaunes Manifestation de l... On était environ un millier rassemblés place Mazelle à Metz en attendant que le camion s’ébranle en tête de cortège. La pluie tombait un peu, mais elle a cessé le reste de l’après-midi. Des véhicules de l’armée française sont passés tout klaxon dehors avec le succès qu’on imagine. Le cortège était très coloré, le jaune [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.