QUI EST CHARLIE ? Terrorisme et barbarie : du 7 janvier 2015 au 15 mars 1962

par Michel Etiévent

1925-1962-roger-degueldre

Roger Degueldre

 

À dix heures, le matin du 15 mars 1962, la majorité des responsables des Centres Sociaux Éducatifs (fondés en 1955 par Germaine Tillion et directement rattachés à l’Éducation Nationale), est convoquée à une importante réunion de travail au centre social de Château-Royal, un domaine sur les hauteurs d’Alger.

À 10h 45 un commando de six tueurs, surarmés, entraînés et décidés “commando Delta”, sous la direction de Roger Degueldre, pénètre dans la salle de réunion. Six noms sont appelés parmi les 18 présents; les tueurs contrôlent leurs identités avant de les conduire à l’extérieur, de les aligner contre un mur de la cour et de les abattre à l’arme automatique avant de leur donner le coup de grâce.

Personne ne sera jamais arrêté ou inculpé pour ce sextuple assassinat et grâce aux amnisties successives, les assassins ont pu se vanter de ce massacre sans craindre d’être poursuivis. L’un d’eux, Gabriel Anglade, adjoint de Louis Nègre maire UMP de Cagnes sur Mer jusqu’en 2014 , déclarera à l’historien américain Alexander Harrison avoir tué Mouloud Feraoun.

Louis Nègre qui déclarait en 2008:” Ce sont les valeurs qui fondent ma politique”. “La seule règle que je me suis fixé, c’est de ne pas accepter d’extrême”.

Le lundi 19 mars 1962, à la demande de Lucien Paye, alors ministre de l’Éducation Nationale, une minute de silence est demandée aux élèves et enseignants à la mémoire des six fonctionnaires assassinés.

Au lycée Pasteur de Neuilly, un adolescent de 13 ans nommé Patrick Buisson refuse de l’observer . Il deviendra conseiller personnel de Nicolas Sarkozy qui le décorera de la Légion d’honneur en 2007. C’est le même Patrick Buisson qui proposera à Nicolas Sarkozy de remettre en novembre 2011 la grand croix de la Légion d’Honneur à Hélie Denoix de Saint Marc, officier putschiste en Algérie, réhabilité en 1978.

Users_test_Desktop_Buissonardent

Le samedi 14 mars 2015, à 14 h 30, le maire de Béziers, soutenu par le Front national, débaptisera “la rue du 19 mars” (date du cessez- le- feu en Algérie) pour la renommer rue du « Commandant Hélie Denoix de Saint Marc ».

denoix-de-saint-marc

http://www.liberation.fr/politiques/2014/12/05/robert-menard-refait-la-guerre-d-algerie-dans-les-rues-de-beziers_1157270

Appel à contre-rassemblement à Béziers, le 14 mars 2015:

Les intentions de Robert Ménard de débaptisation/rebaptisation de la Rue du 19 mars 1962 n’ont pas manqué de faire réagir de nombreuses personnes. Quatre associations concernées par la guerre d’Algérie ont rédigé un appel à se réunir pacifiquement dans cette rue de Béziers, le 14 mars 2015 à 14 heures, pour manifester leur hostilité à ce projet de Robert Ménard.

Voici le texte de l’appel, suivi de la liste des associations qui le signent. Il est ouvert aux associations qui souhaitent s’y joindre ; pour cela, contacter l’ANPROMEVO –anpromevo@noos.fr – qui transmettra.

communiqué inter-associatif

Béziers, samedi 14 mars – Les nostalgiques de l’Algérie française ne sont pas les bienvenus !

Le maire de Béziers, soutenu par le Front national, s’apprête à débaptiser une « rue du 19 mars » pour la renommer rue du « Commandant Hélie Denoix de Saint Marc ». La cérémonie est prévue pour le samedi 14 mars à 14 h 30.

Tout ce que la France compte de nostalgiques de l’Algérie française, cercle algérianiste, associations de rapatriés et d’organisations pro-OAS s’organise pour faire de cette cérémonie un grand rassemblement national.

Cette constellation réactionnaire a salué la décision de Robert Ménard pour une double raison.

Forte de son négationnisme, elle continue à prétendre que l’armée française aurait été contrainte de signer, le 19 mars 1962, un cessez-le-feu avec une armée de libération nationale algérienne totalement défaite. Cette signature serait une trahison et ne saurait acter la fin d’une guerre qui n’aurait jamais été qu’une intervention de maintien de l’ordre dans des départements français. Si, à la suite du cessez-le-feu, des crimes et des violences ont continué à faire des morts et des disparus aussi bien du côté français qu’algérien, le déchaînement de la folie meurtrière de l’OAS y a été pour beaucoup.

L’autre raison est l’utilisation du nom de Hélie Denoix de Saint Marc présenté comme « héros de la résistance, et déporté à Buchenwald… une personnalité d’exception aux hautes valeurs morales et au sens de l’honneur indiscutable » (déclaration du Cercle algérianiste).

Cette réputation est totalement surfaite. Son passé de résistant et de déporté, indûment utilisé pour se fabriquer la légende d’un « sage qui ne renie rien », ne l’exonère aucunement du rôle qu’il a joué à deux reprises. Cet homme, en effet, a été un croisé de la colonisation et un défenseur irréductible de la domination coloniale, d’abord au Vietnam puis en Algérie : en 1957, aux côtés du général Massu, pendant la bataille d’Alger, pour pourchasser les indépendantistes algériens, en couvrant de son autorité les pires méthodes d’élimination ; puis, quatre ans plus tard, à la tête du 1er REP pour participer au « putsch des généraux » du 21 avril 1961.

Si, après l’échec de ce complot, il n’a pas déserté, contrairement à d’autres officiers, pour rejoindre l’OAS, il n’a rien fait pour démentir les jusqu’au-boutistes de l’Algérie française qui utiliseront sa personnalité comme un emblème de leur combat. Jusqu’à la fin de sa vie, il gardera le silence aussi bien sur la pratique de la torture par l’armée française que sur l’action criminelle de l’OAS.

L’annonce du rassemblement anti-républicain prévu à Béziers le samedi 14 mars n’a pas tardé à faire réagir les associations et organisations progressistes ci-après, qui appellent à un contre-rassemblement le 14 mars 2015 à 14 h 00, rue du 19 mars 1962 à Béziers.

Le 14 février 2015

Associations signataires ,
en commençant par les quatre associations qui l’ont initié.

- Les Anciens appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre (4acg) Site
- Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS (ANPROMEVO)
- Association nationale des pieds noirs progressistes et leurs amis (ANPNPA) Site
- Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs Compagnons Site

- Memorial 98 Site
- Au nom de la mémoire
- Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)
- Sortir du colonialisme.
- Comité Vérité et Justice pour Charonne
- Association biterroise France Algérie (ABFA)
- Les Amis de Tirésias

http://ldh-toulon.net/appel-a-contre-rassemblement-a.html

Similar posts
  • Hommage à George Floyd devant le cons... Manifestation contre les violences policières aux USA Une petite centaine de personnes présentes face au consulat US à Strasbourg, protégée par les émules français de la police étasunienne. On peut noter que pour manifester à Strasbourg, il vaut mieux s’appeler MRAP et Justice & Libertés que Gilets jaunes ou NPA…Curieuse [...]
  • Justice pour Adama! Halte aux violenc... Témoignage M.Ouak. Il y avait une foule immense, dense, au nouveau Palais de Justice (pourtant pas facile d’accès entre Pte de Clichy et bd périphérique). Une foule jeune, très bigarrée: des racisés et des pas-racisés, des habitants des banlieues et des Parisiens (d’après leurs vêtements), des jeunes visiblement motivés et révoltés par l’injustice (nombreuses pancartes [...]
  • Procès en appel de deux gilets jaunes Procès en appel de 2 Gilets Jaunes lourdement condamnés en décembre 2018 à Valence Communiqué de Tom et Stéphane jeudi 28 mai 2020, par Stéphano. https://ricochets.cc/Proces-en-appel-de-2-Gilets-Jaunes-lourdement-condamnes-en-decembre-2018-a-Valence.html Communiqué du collectif de soutien des « 4 de Valence » Un an et demi après le premier procès, la solidarité est toujours notre meilleure arme samedi 30 mai [...]
  • DNA, gilets jaunes et préfète Courriel aux DNA Une fois de plus ce lundi 1er juin, les DNA se font l’écho de la préfecture en écrivant « Le samedi 16 mai les gilets jaunes puis le NPA s’étaient rassemblés à Strasbourg, sans respect de la fameuse règle des dix personnes. » Le 16 mai, j’étais place de la République à [...]
  • Répression tous azimuts à Strasbourg,... Ceux qui croyaient que le déconfinement contrôlé signifiait le retour des libertés se trompent gravement. Par déconfinement, il faut entendre, commerces accessibles, parcs réouverts, ouvriers au travail, sauf les licenciés de Renault et d’ailleurs, bars et restaus réouverst mardi, campagne électorale municipale en vue du vote dans un mois, écoles, collèges, lycées ouverts à commencer [...]

1 Commentaire

  1. 16 février 2015    

    Vous trouverez des compléments à votre article dans les deux pages suivantes :

    http://ldh-toulon.net/Robert-Menard-ranime-la-guerre-des.html

    et

    http://ldh-toulon.net/appel-a-contre-rassemblement-a.html

    Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.