Israël: essais de “bombes sales”

Un article paru dans Haaretz au début du mois

C’est un chef-d’œuvre d’hypocrisie : Israël aurait testé les effets des « bombes sales », non pour s’en servir (j’ai un doute) mais dans le cadre de la défense de ses citoyens. Des essais menés au centre nucléaire de Dimona baptisé–autre euphémisme- « réacteur nucléaire ».

Dimona est une grande ville située dans le Néguev qui représente la limite sud de l’espace « réservé » aux Bédouins, le Siyag et proche du village bédouin de Qasir as-Sir (قصر السر) , 6000 habitants. L’Etat a été plus ou moins obligé de le reconnaitre en 1999 mais il n’est toujours pas relié à l’eau et à l’électricité… La centrale nucléaire, construite en 1958 avec l’aide de la France, se trouve plus au sud à une quinzaine de km. Michel.

Ci-dessous, un résumé et l’article original.

Article Exclusif d’Haaretz : Israël a testé le nettoyage d’une bombe sale dans le désert
Un projet de 4 années mené au centre nucléaire de Dimona a permis de mesurer les dommages et autres implications de l’explosion d’une arme radiologique ennemie.
Par Chaim Levinson, le 8 juin 2015. http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/.premium-1.660067

dimona
Vue partielle du centre nucléaire israélien de Dimona dans le Néguev.

Israël a récemment conclu son projet « Champ verdoyant » : une série de tests démarrés en 2010 dans le désert dans le cadre d’un projet de 4 années conduit au centre nucléaire de Dimona afin de mesurer les dommages et autres implications créés par l’explosion de ce que l’on appelle une « bombe sale » provoqué par des forces hostiles. Une telle bombe, une bombe radiologique, comprend des explosifs classiques mêlés à des matériaux radioactifs. La plupart des explosions ont été effectuées dans le désert et une dans une enceinte close. Les résultats ont montré un haut niveau de radiations au centre de l’explosion avec une faible dispersion des particules avec le vent. Les spécialistes en ont conclu que cela ne posait pas de danger substantiel autre que psychologique. C’est l’inverse dans le cas d’une explosion en espace fermé où le site devrait être condamné pendant de très nombreuses années.

D’autres essais ont testé le scénario où des produits radioactifs auraient été volontairement oubliés dans un espace public. Les résultats ont montré la très grande inefficacité de cette méthode, la majorité des matériaux radioactifs étant piégés par les filtres du conditionnement d’air.

unnamed (4)
Explosion d’une bombe radiologique dans le désert et essais dans un centre commercial reconstitué, utilisation de mini-drônes pour mesurer les radiations.

Israël justifie ce programme par les risques que feraient courir à sa population les groupes terroristes auxquels s’ajoute la nucléarisation de l’Iran …

(La protection des civils est certainement un but louable mais ces résultats sont entre les mains de militaires qui peuvent avoir d’autres projets pour d’autres populations civiles)

Haaretz exclusive: Israel tested ‘dirty-bomb cleanup’ in the desert
Series of tests in conjunction with four-year project at Dimona nuclear reactor measured damage and other implications of detonation of radiological weapon by hostile forces.
By Chaim Levinson | Jun. 8, 2015 | 12:29 PM | http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/.premium-1.660067

Similar posts
  • Stocamine éjecté de la restitution du... Merci à la correspondante qui a attiré l’attention de la Feuille de chou sur cet article de Rue89Strasbourg On y ajoutera, sous peu, (au retour de la manif Gilets Jaunes…) des commentaires sur le rendu de cette réunion envoyé par mail à chacun.e qui ne transcrit pas les interventions orales des 50 intervenants mais seulement [...]
  • Archives: Avec la mairie de Vendenhei... Il était une fois…Es war einmal… Du temps que les arbres de la forêt du Krittwald n’avaient pas été abattus (dont les quatre chênes face au Club canin) quand la mairie de Vendenheim arborait fièrement son opposition au Grand Contournement Ouest de Strasbourg. N’est-ce pas, M. Pfrimmer? Avec la mairie de Vendenheim, contre le GCO [...]
  • Migrants Strasbourg D’ailleurs Nous Sommes D’ici 67 communiqué de presse le 1 février 2019   Strasbourg  la forteresse   On se rappelle dernièrement les campements de migrant-e-s laissé-e-s  dans le froid et dans la précarité à Strasbourg. Encore une fois la Préfecture et la Mairie n’avaient pas pris leur responsabilité. Il aura fallu la campagne d’interpellation des [...]
  • Avenir du territoire après la fermetu... [...]
  • GCO non merci: deux blocages pour le ... D 45 près du spot de Kolbsheim, les zadistes et leurs ami.e.s bloquent le chantier GCO D 45, le jour se lève sur le chantier du GCO; les salariés sont bloqués. Un camion de Vinci stoppé sur la D 45; on établit la circulation alternée,pour que les gens puissent aller au boulot; puis, une fois [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.