Strasbourg solidaire de la ZAD et des migrants de Calais

1915297_10153899529043599_8446276384431536325_n

DSC04232

DSC04230

12540582_10153899528718599_876335542546647982_n

P1530925

ZAD partout

Une cinquantaine de manifestants à Strasbourg devant la préfecture en solidarité avec les agriculteurs et les occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Et aussi localement contre le Grand Contournement Ouest et la Centrale nucléaire de Fessenheim qui doit fermer.

Témoignage de retour de Calais

Download/Télécharger (CP-Délibéré-NDDL-250116.pdf,PDF, 65KB)

Prise de parole COPAIN – 27/01/2016 – Hollande ! C’est le moment ! Copain s’opposera fermement à toute expulsion !

Prise de parole – Notre-Dame-des-Landes, Ferme du Liminbout, le 27 janvier 2016

Nous, paysans et sympathisants de Copain 44 et d’ailleurs, sommes tous venus, aujourd’hui, avec nos tracteurs vigilants, pour manifester notre totale soutien et notre solidarité avec les occupants de la ZAD, historiques ou non. C’est aussi pour réaffirmer notre totale détermination et notre colère.

Lundi 25 janvier, par son jugement, le juge du TGI de Nantes a clairement remis la responsabilité de l’expulsion des habitants et paysans historiques, sur la ZAD de Notre Dame des Landes, entre les mains de François Hollande et de son gouvernement.
Par son jugement, il rend les fermes expulsables, immédiatement.
Dès demain, le pouvoir en place est autorisé à ordonner la saisie et la séquestration des cheptels, matériels et troupeaux.
Nous paysannes et paysans de Copain du 44 et d’ailleurs, ne pouvons admettre que nos collègues de Notre Dame des Landes et leur fermes soient considérés comme des malfrats que l’on peut virer sans délais et sans solutions de secours.

Non, en réalité, ceux que l’on veut virer comme des malpropres, sont des militants de la première heure qui ont décidés de résister jusqu’au bout, malgré toute la précarité pour eux et pour leur famille. Ils sont encore là aujourd’hui, parce qu’ils savent toutes les incohérences et les mensonges du dossier de la déclaration d’utilité publique, et qu’ils ne peuvent admettre que l’on rase leurs habitations ou leurs fermes, pour servir des intérêts économiques privés ou des ambitions politiques qui n’ont rien à voir avec le dossier.

Aujourd’hui, les occupants historiques ou non, sont devenus pour nous tous les portes drapeaux de nos engagements respectifs pour une autre conception du développement du territoire, de la protection de la biodiversité, de la relocalisation de la production alimentaire, d’une nouvelle façon de penser le vivre ensemble, respectueuse de l’homme et de son environnement.

C’est pour cela que nous sommes là aujourd’hui, pour faire la démonstration que nous nous opposerons fermement à toute expulsion des occupants de la ZAD et à toute tentative de démarrage de travaux quel qu’ils soient.
A la moindre tentative de passage en force, nous serons des centaines avec nos tracteurs vigilants sur la ZAD et sur tous le territoire français pour tout bloquer, avec les dizaines de milliers d’opposants qui sont dès à présent prêts à agir.

Plusieurs de nos collègues paysans, comme d’autres opposants au projet d’aéroport sont aujourd’hui traduits en justice, après avoir été arrêtés au cours de rassemblements ou actions revendicatives collectives. Il s’agit bien là d’inculpations politiques visant à briser le droit à manifester ou d’exprimer un désaccord citoyen par la criminalisation de l’action syndicale et de la revendication sociale.
Nous rattachons sans ambiguïté ses inculpations politiques à la récente condamnation des syndicalistes de Goodyear, à Amiens, à deux ans de prison dont 9 mois fermes, aux syndicalistes d’Air France licenciés ou à nos collègues paysans de la Somme opposés à l’usine des mille vaches également condamnés comme des délinquants.

Si nos gouvernants pensent pouvoir museler notre colère par cette répression, l’effet est tout inverse, elle ne fait que mobiliser plus de soutiens et de solidarité.

Nous appelons donc, encore une fois, M.Hollande a annoncer, avant qu’il ne soit trop tard, la suspension de toutes les procédures d’expulsion jusqu’à l’aboutissement de la totalité des recours juridiques, de prononcer l’annulation de la DUP et le lancement d’une étude réellement objective de l’optimisation de l’aéroport actuel, et à terme, l’abandon définitif de ce projet d’un autre temps.

Dans l’attente, les actions des paysans de Copain menées ces dernières semaines vont continuer et s’amplifier.
Seule une annonce claire et sans ambiguïté du président Hollande nous ramènera dans nos fermes.

Il n’y aura pas d’aéroport à Notre Dame des Landes,
Nous mettrons tout en œuvre pour empêcher la disparition des terres de  la ZAD et de tous ceux qui la font vivre.

Similar posts
  • Non au GCO, oui à l’archéologie... Des visites étaient organisées ce matin sur le chantier archéologique de Duttlenheim, pas loin du (futur, mais encore potentiel) embranchement du Contournement Ouest de Strasbourg avec l’A 35 entre Duppigheim et Duttlenheim. Pour l’occasion, Vinci avait déroulé le tapis rouge, même aux opposants à cette autoroute inutile et obsolète, pour accéder au chantier. Merci aux [...]
  • Chasse aux lycéens de Rudloff aux Pot... Pendant près de trois heures, la police a pratiqué la chasse aux lycéens du lycée polyvalent Marcel Rudloff dans le quartier des Poteries. Vers 10, à la récréation, des lycéens sont sortis sur le parvis. Une petite poubelle a été brûlée ainsi qu’un vieux canapé près de l’entrée des profs. Les pompiers ont rapidement éteint [...]
  • Pourquoi je pars à Paris ce soir ? Vincent Guillot https://www.histoiresordinaires.fr/Intersexe-Vincent-Guillot-sort-de-la-nuit_a1330.html Pourquoi je pars à Paris ce soir ? Je ne vais pas manifester, je vais participer à la révolution. Je n’ai rien, rien à perdre, je ne possède rien et je vis dans la misère depuis des années, cassé par le travail d’ouvrier, torturé, mutilé par la médecine, même ma vie fut [...]
  • Mercredi, j’ai Vinci: 3 chanti... Trois chantiers du GCO bloqués ce mercredi 5 décembre! Le chantier du Matterberg a été bloqué vers 8h ce matin. Une fois évacués par les gendarmes qui nous ont coursés puis regroupés en bordure du chantier et forcés à le quitter par la gauche en regardant vers le canal de la Marne-au-Rhin, nous obligeant à [...]
  • Action anti-GCO à Hoenheim et Appel d... Ce matin à partir de 7h30, sous une pluie battante, des militant.e.s anti GCO ont installé des cartons sur le parapet du pont au dessus de l’A4 rue de La Fontaine informant les automobilistes, les motards et les camionneurs que malgré l’avis favorable du Tribunal administratif rendu la semaine dernière, et l’arrêt, après 4 semaines [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.