Adama Traoré, dans le temps imparti des radios

adama-traore-lemonde

http://rue89.nouvelobs.com/2016/11/24/adama-traore-temps-imparti-radios-265734

Adama Traoré, dans le temps imparti des radios

Par Daniel Schneidermann
Arrêt sur images. Publié le 24/11/2016 à 10h20

Nouvelles échauffourées à Beaumont-sur-Oise, un bus et six voitures incendiées, annoncent les radios du matin. Avec un professionnalisme à saluer, les radios du matin donnent les raisons de cette nouvelle « flambée de violences » : l’incarcération de deux frères d’Adama Traoré, mort le 19 juillet dernier, suite à son arrestation par les gendarmes.

Le temps imparti dans les radios du matin ne permet pas d’aller plus loin. C’est bien dommage. Par exemple, il ne permet pas d’expliquer pourquoi deux frères du jeune homme ont ainsi été placés en détention. Ah si : une radio plus scrupuleuse que les autres rappelle que ces interpellations font suite à des incidents lors d’un conseil municipal de Beaumont-sur-Oise, la semaine dernière.

Le conseil ne s’est finalement pas tenu. Donc voilà : les frères Traoré ont entravé un conseil, ils sont au trou en attendant leur jugement, tout est logique. Et cette fois, le temps imparti s’arrête là. N’insistez pas.

« Du côté de la violence policière »

C’est bien dommage (bis). Si on avait pu pousser un peu les limites du temps imparti, on aurait pu expliquer pourquoi les soutiens d’Adama Traoré ont protesté contre la tenue du conseil municipal de Beaumont-sur-Oise. Parce que la maire UDI, Nathalie Groux, souhaitait y faire adopter une délibération autorisant la commune à prendre en charge ses frais personnels de justice, à concurrence de 10 000 euros (d’argent public, donc).

Et pourquoi cette délibération ? Parce que la maire de Beaumont a attaqué en diffamation Assa Traoré, sœur d’Adama Traoré. Et pourquoi cette procédure ? Parce que Assa Traoré, dans l’émission de Mouloud Achour sur Canal+, a dit ceci :

« Nous sommes des habitants de Beaumont depuis presque 30 ans, mais nous avons été traités comme des inconnus […] Nous n’avons toujours pas eu de condoléances, nous avons des bâtons dans les roues depuis le début, dès qu’on veut mettre quelque chose en place. Donc la maire a choisi son camp et de quel côté elle se met, du côté des gendarmes. Ce qui veut dire du côté de la violence policière. »
Il y aurait tant de choses à rappeler

Si l’on pouvait pousser les limites du temps imparti, à ce stade, il importerait de rappeler toute l’affaire
. De rappeler comment le procureur d’alors a tordu les rapports d’autopsie pour faire croire que Traoré était mort « d’une infection », alors que deux rapports évoquent « un syndrome asphyxique ».

De rappeler que les gendarmes eux-mêmes, lors de leurs auditions, ont reconnu que Traoré avait pris « le poids de leurs corps à tous les trois ». De rappeler comment ce procureur a ensuite été muté. De rappeler comment le New York Times voit dans cette affaire
le symbole de « la culture de l’impunité bien ancrée » chez les policiers. Il y aurait tant de choses à rappeler.

Mais les radios du matin, dans le temps imparti, ne peuvent traiter que de l’actualité immédiate. La maire Nathalie Groux, donc, se plaint donc d’avoir été diffamée. C’est possible. La Justice le dira éventuellement. Mais si les radios avaient pu pousser encore les limites du temps imparti, elles auraient pu préciser que Nathalie Groux, qui a publiquement gardé le silence depuis la mort d’Adama Traoré, et s’est donc bien gardée de tout geste déplacé de compassion envers la famille, s’est en revanche exprimée sur son compte Facebook, où elle a par exemple, comme le relève Buzzfeed
, partagé un message incitant les « citoyens de souche » à s’armer, pour venir en aide à la police, après un fait-divers à Tours (la maire de Beaumont a ensuite désactivé son compte Facebook).

Capture d’un post Facebook de Nathalie Groux
image0012
Capture d’un post Facebook de Nathalie Groux – Via @s_assbague

On me dit dans l’oreillette que j’ai moi-même dépassé depuis longtemps le temps imparti. Dommage (ter). Il me restait à préciser qu’un nouveau conseil municipal de Beaumont-sur-Oise a été annulé ce mercredi soir, pour les mêmes raisons.

Je vous laisse écouter la déclaration de Assa Traoré http://taranis.news/2016/11/adamatraore-conference-de-presse-de-la-famille-devant-la-mairie-de-beaumont-sur-oise/
, devant la mairie, enregistrée et diffusée par Taranis News. On notera que, parmi les quelques micros tendus devant Assa Traoré, un seul porte les sigles d’une de nos radios du matin (Franceinfo). Enfin, on peut voir ici notre émission avec Gaspard Glanz
, fondateur et salarié unique de Taranis News, jeune reporter qui, au nombre de ses nombreuses fautes de goût, n’hésite jamais à dépasser le temps imparti. http://www.arretsurimages.net/emissions/2016-11-03/Calais-Si-je-n-etais-pas-journaliste-j-aurais-ramene-des-paquets-de-riz-id9258

Similar posts
  • Commémoration à Strasbourg de la rafl... Cent cinquante personnes environ se sont rassemblées dimanche 21 juillet à Strasbourg, Allée des Justes, sur l’emplacement de l’ancienne synagogue incendiée par les nazis lors de l’annexion de l’Alsace-Moselle par Hitler. Comme chaque année, il s’agissait de commémorer la rafle du Vel d’Hiv les 16/17 juillet 1942 à Paris où plus de 12000 juifs, dont [...]
  • Des réfugiés est-européens sans eau n...   Plusieurs familles de pays de l’est se sont une fois de plus installées dimanche dernier près de la rue des Canonniers à Strasbourg-Neuhof. Elles viennent d’Albanie, de Serbie, du Kosovo, de Macédoine. Il y a aussi un Français sans domicile ni travail. Sur ce campement, il n’y a ni eau, ni WC, ni poubelles. [...]
  • 1er mai à Strasbourg: rouge, jaune, v... [...]
  • Strasbourg Acte XXIV 5000 manifestant... RIC Strasbourg Étoile https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157203760243599/?t=6 Fraternisation street medics allemands-français A deux doigts du gazage place Corbeau Strasbourg Act 24 Gazage sur la passerelle et le quai Place de l’Université Vers la place de Bordeaux Sous la pluie et gazage place de Bordeaux Gazés sous la pluie Repli après gazage Acte 24 Strasbourg Retour vers le Pont [...]
  • Vélorution pour des pistes cyclables ... Près de 400 cyclistes de tout âge ont participé, après quelques discours introductifs, à la Vélorution de la place de la République à Strasbourg jusqu’à Schiltigheim afin de réclamer de la maire EE/LV de Schellige, Danièle Dambach, la réalisation de pistes et bandes cyclables. La police nationale ouvrait et fermait la voie (on les préfère [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.