Racisme, témoignages israéliens

inbar

“Evolution: from racist to anti-racist” (en hébreu sous-titrée en anglais).

Une jeune israélienne, Inbar, raconte son histoire. Fille d’immigrés qui ont cherché à se fondre dans la société israélienne en reniant leur culture d’origine, souffrant de la discrimination du système scolaire (originaire du Tiers-monde, elle subit de nombreux enseignements de soutien obligatoire « pour son bien ») elle apprend le racisme anti-arabe à l’armée. Elle nous raconte son expérience militaire où ce racisme fait partie de son quotidien « normal », les Palestiniens étant considérés comme des sous-hommes.

Elle ne se considère alors pas raciste. « Le racisme anti-arabe, ça ne compte pas » dit-elle. Après son service militaire la vie continue, normale, jusqu’au jour où un jeune soldat israélien d’origine éthiopienne est battu par des policiers (il s’agit de Damas Pakada, un appelé d’origine éthiopienne qui a été agressé par des policiers près de Tel Aviv le 27 avril 2015 ; le policier le plus violent sera jugé et relaxé). Bouleversée, elle commence à s’intéresser à l’actualité, à lire et découvre le racisme anti-noir de la société israélienne. Un racisme qu’elle a toujours refoulé (Inbar est d’origine éthiopienne).

Inbar décrit le quotidien d’Ethiopiens maltraités par la police qui n’est jamais poursuivie. Elle décrit les manifestations où participes enfants et personnes âgées qui sont dispersées avec une violence inouïe. Elle découvre le racisme d’Etat et en particulier la contraception forcée à laquelle les femmes éthiopiennes sont contraintes. Elle découvre que le racisme est unique et uniquement inacceptable.

Tout ce parcours raconté dans une vidéo de 15 minutes de David Sheen…

M.O.

Ethiopian Refuseniks [11/12] – Lessons from Palestinians

Similar posts
  • 17 octobre 1961-2017, un crime d’État... Une cinquantaine de personnes au Pont du Corbeau pour commémorer le massacre d’Algériens du 17 octobre 1961 à Paris. Une article récent de Médiapart attribuait la responsabilité de ce crime outre Maurice Papon, préfet de police, et Roger Frey, ministre de l’Intérieur, à Michel Debré, premier ministre du général de Gaulle dont on connait les [...]
  • ASN et dossier d’options de sûr... Communiqué du 16 Octobre 2017 http://cedra52.fr/ Nos inquiétudes quant à l’avis définitif à venir de l’Autorité de Sûreté Nucléaire sur le dossier d’options de sûreté de Cigéo Décryptage de la consultation du public ___________________ Cet été, l’ASN, garante de la sécurité et de la sûreté dans le nucléaire, nous a demandé notre avis quant à [...]
  • GCO: week-end Selbsgemacht à la ZAD d... [...]
  • Appel à la résistance et à la désobéi... La politique se durcit à l’encontre des exilés qui tentent de passer la frontière franco-italienne dans le Briançonnais. Dans le même temps, les actions du procureur se renforcent envers un nombre croissant de bénévoles. Tous les jours, 10 à 50 personnes franchissent la montagne et arrivent à Briançon, le plus souvent après plusieurs tentatives et [...]
  • 100 ans après la Déclaration Balfour [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !