MASSACRE de la SAINT VALENTIN 1349.

commémoration_massacre_saint-valentin_14fevrier1349_feuille2chouphoto

MASSACRE de la SAINT VALENTIN 1349.

Nous venons de commémorer le 27 janvier, le 72 ème anniversaire de la
libération d’ Auschwitz.

Elle incarne les conditions de la mise à mort des juifs par les nazis
au seul fait « qu’ils étaient juifs » !

Elle nous oblige à veiller aujourd’hui‘hui sur les groupes ou les
individus stigmatisés.

Elle nous invite à veiller à la mémoire de nos morts.

Or, si les hommes sont égaux, c’est bien devant la mort. Ce qui la rend sacrée.

Dans la mort, il n’y a plus de distinction ni de discrimination. Tous
les os ont la même couleur.

Au-delà de l’appartenance communautaire du Vivant, la mort touche à
l’universalité de notre condition humaine.

Les bourreaux et les profanateurs ne supportent pas cet invariant. Ils ne supportent pas quelque chose de fondamental (et de fondateur) qui qualifie notre condition commune.

Ils s’en excluent. Ils s’excluent du champ collectif symbolique de
l’humanité, comme tous les bourreaux.

Exclusion qui ne frappe jamais les victimes malgré l’horreur de leur destin.

« Le Devoir de Mémoire » et plus encore « le Devoir de Connaissance » sont plus que jamais nécessaires.

Ils s’adressent aussi aux bourreaux que la justice des hommes
civilisés condamnera mais que nous ne voulons « pas exclure » du champ de l’humanité.

Nous rappellerons toujours qu’Auschwitz est la déclinaison de
l’alphabet de l’horreur (Du A jusqu’au Z) que l’homme a pu s’infliger
à lui-même.

Comment comprendre cette haine de soi se focalisant sur un bouc
émissaire à la fonction expiatoire ?

Nous sommes témoins de la persistance de nombreux actes racistes,
dans une Europe qui est aussi menacée par la « communautarisation »
et les attentats tragiques sur lesquels s’appuient les autorités
pour perpétuer l’État d’ urgence.

L’influence des populismes et de l’extrême-droite est grandissante .

Les conditions d’un nouveau massacre de la St Valentin 1349 sont-elles donc toujours vivaces ?

On se souvient en effet que la ville libre de Strasbourg, indépendante du pouvoir impérial du St Empire des Habsbourg , en possession probablement de l’une des toutes premières constitutions écrites , va exterminer, en les brûlant, tous « ses » juifs le 14 février 1349 en les accusant d’être à l’origine de la peste.

L’Ammeister , chef des métiers, président effectif de l’administration de la ville, élu annuellement, Peter SCHWARBER, sera banni pour avoir tenté de les sauver .

Le Cercle MENACHEM TAFFEL a obtenu, grâce aux efforts de Nicole Dreyer, que le nom de ce juste soit donné à une rue de la ville.

C’était le 9 juillet 2015 devant l’ École Européenne à la Robertsau.

https://www.youtube.com/watch?v=L2EBLb-MjZI

Nous attendons la pareille de la Ville de Benfeld.

Les juifs sont montés nus au bûcher car leurs bourreaux s’étaient
rendu compte qu’ils avaient cousu leur richesse dans la doublure de leurs vêtements pour les emporter dans la mort.

On raconte que certains strasbourgeois pris de remords restituèrent la part de ce butin à l’Œuvre- Notre-Dame …pour la construction de la
cathédrale à laquelle les juifs de Strasbourg auraient donc contribué
!

http://judaisme.sdv.fr/histoire/historiq/stval/stval.htm

Le Cercle MENACHEM TAFFEL vous invite à célébrer la mémoire des victimes de ce massacre le mardi 14 février 2017 à 12H15 en déposant une pierre, Place de la République, lieu du massacre, au pied d’un des 4 Ginko- Biloba offerts en 1880 à Guillaume 2 ( dernier empereur allemand) par Mutsuhito ( 122 ème empereur japonais).

Nos pensées et nos cœurs seront orientés vers avril prochain où seront commémorés les génocides arménien (avril 1915),cambodgien ( avril 1975) et rwandais (avril 1994)

Nicole Dreyer représentera le Maire, Roland Ries.

Georges Yoram Federmann

federmanja@gmail.com

Mis à jour le 10 février 2017
Reçu d’Argentine

cher Georges,

la lecture de ton message, ici à 12 000KM de la Place de la République, à Buenos Aires, nous rappelle que le mal humain est universel et ne traverse pas seulement les siècles, mais aussi les cultures et la géographie

l’Argentine d’aujourd’hui est violente car fondée sur les mensonges et l’hypocrisie

les grands héros nationaux de “la Conquête du Désert” comme rodriquez, rosas et rocca sont des organisateurs du “génocide comme pratique sociale” et responsables d’anéantissement des Ranquels et Mapouches dans la Pampa

de l’autre part, je m’inquiète de l’agitation politico-commerciale à Strasbourg pour transformer la journée de la Mémoire du 14 février pour nous en événement commercial “Strasbourg – capitale de l’amour”

http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/strasbourg-se-prepare-saint-valentin-1171897.html
a git Shabbes

andré

Similar posts
  • Jeunes mineurs étrangers isolés [...]
  • Le collectif GCO NON MERCI fait sa re... Le collectif GCO NON MERCI fait sa rentrée : CARAVANE « POUR UN AVENIR SANS GCO » les 25 et 26 AOUT 2017 « Notre plus grand ennemi c’est la résignation ! » a dit Maurice Wintz, co-animateur du collectif, en mars dernier lors d’une des marches des cabanes (décembre 2016 à mars 2017). Depuis, [...]
  • Persécutions quotidiennes des exilé-e... Persécutions quotidiennes des exilé-e-s: un parc parisien leur est interdit · 20 AOÛT 2017 – PAR LA CHAPELLE EN LUTTE https://blogs.mediapart.fr/la-chapelle-en-lutte/blog/200817/persecutions-quotidiennes-des-exile-e-s-un-parc-parisien-leur-est-interdit Une scène quotidienne pour les exilé-e-s : police, violence, racisme. Une scène parmi d’autres dans le quotidien insupportable des exilé-e-s à la rue en France. Ce témoignage d’une intervention policière au Jardin d’Eole dans [...]
  • Front Social n° 83 [...]
  • Témoignages sur le massacre de Deir Y... http://www.haaretz.com/israel-news/1.801307 Témoignages sur le massacre censuré de Deir Yassin: « ils ont empilé les corps et les ont brûlés » Ofer Aderet – 16 juillet 2017 Un jeune attaché à un arbre et mis en feu. Une femme et un vieil homme touchés par des tirs dans le dos. Des filles alignées le long d’un [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !