Tram-fer, GCO et démocratie réelle.

DSC09964

DSC09963

DSC09962

DSC09961

DSC09960

Introuvable “démocratie locale”

Alors que l’Eurométropole Strasbourg tente, d’en haut de ranimer une “démocratie locale” essoufflée, sous la houlette de l’adjointe Chantal Cutajar, rencontrée il y a deux jours place Kléber avec Paul Meyer, à grands coups d’affichage abscons, et de flyer jaune et noir, appelant à s’inscrire d’ici le 30 avril dans une douzaine d’ateliers en vue d’un “pacte pour la démocratie locale”, on a pu assister le même soir à des réunions de véritable démocratie locale organisées d’en bas par des citoyens qui ne veulent plus s’en remettre à des élus et des partis largement désavoués à la veille de la présidentielle.
Chantal_Cutajar_f2c

Pour le tram-fer à Koenigshoffen depuis la gare centrale

Rue de la Tour, à Koenigshoffen, s’est tenue, devant plusieurs centaines de citoyens-nes attentifs-ves, une réunion-débat organisée par le très actif Collectif pour un tram-fer, lequel a pu se payer les services d’un expert capable de contester ceux de la Ville.

On connait le trajet que le maire veut imposer et qui passerait par le Faubourg-National, au détriment de la vie de quartier et du marché en particulier, et qui obligerait comme aujourd’hui à marcher 300 m avec ses valises de la station à la gare! De plus cela diminuerait la cadence des rames depuis Lingolsheim et l’Elsau.

Le projet du Collectif consiste à prolonger, comme la ville l’avait voté en 2013, le tram C qui s’arrête actuellement devant la gare. Ce qui permettrait l’accès direct à la gare et en même temps de réhabiliter les boulevards.

L’autre réunion avait lieu à la Maison des Associations et était destinée à expliquer aux Strasbourgeois-ses que le Grand Contournement Ouest n’améliorerait en rien la desserte de l’Eurométropole, contrairement à ce que trop de “responsables” et d’ignorants affirment.

Participation, piège à c…

Ces deux réunions sont la preuve que les citoyens sont capables de prendre en main leurs affaires par eux-mêmes. C’est manifestement ce que les élus ne veulent pas comprendre en voulant à tout prix ranimer, après les deux premières expériences avortées, une pseudo-participation à travers son opération de “démocratie locale”.

Des décisions récentes prises par l’Eurométrople, comme celles concernant le boulevard urbain vers Kehl, la piscine de la Victoire, l’urbanisation de plusieurs quartiers, dont celui proche du Parlement européen, avec sa bretelle autoroutière, le parking souterrain avenue de la Liberté, la vente au privée du bâtiment de la poste en pleine Neustadt, etc, montrent bien que le grain de sel “participatif” généreusement attribuée par les barons de la place de l’Étoile, ne sont là que pour la déco. Une fois que nos ” bons maîtres” ont décidé, vous êtes admis à proposer quelques modifications subalternes, mais ils gardent le pouvoir…

On a essayé, en vain, d’expliquer à Mme Cutajar qui fait cependant du bon travail Anticor, que vouloir faire participer d’en haut les citoyens, sans jamais se poser la question du temps de travail qu’il faudrait radicalement diminuer pour qu’ils aient l’opportunité et le désir de se mêler des affaires politiques qui les concernent, c’est se moquer du monde; à moins qu’on ne réserve de fait cette participation aux retraité-e-s, ou aux personnes déjà inscrites dans des associations.

Les réunions évoquées plus haut sont la preuve que la méthode de l’Eurométrople et ses objectifs sont voués encore une fois à l’échec.

Similar posts
  • Et maintenant? [...]
  • Paroles juives contre le racisme 1/10... Qui sommes-nous? Pourquoi une parole [...]
  • 2000 manifestants à Strasbourg contre... 2000 manifestants ce 21 septembre contre la loi-travail XXL alors qu’il y en avait 3000 la fois dernière. Ce n’est pas que les gens ne soient pas convaincus de la nocivité de la politique Medef-Macron, mais ils se souviennent des gros cortèges contre la loi El Khomri qui n’ont débouché sur rien. Alors il est [...]
  • La mobilisation citoyenne a empêché l... Mobilisation réussie ce matin près de la ZAD de Kolbsheim dès 6 h du matin jusqu’au début de l’après-midi. Dès que les engins sont arrivés sur la petite route entre Kolbsheim et Ernolsheim-sur-Bruche, deux d’entre eux ayant été débarqués sur le bas-côté, terrain privée dont le propriétaire n’a pas signé, la cloche a retenti grâce [...]
  • Accueil des réfugiés et migrants: qui... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !