Droit d’asile!

Correspondant

Ce lundi 24 juillet, environ 220 demandeurs d’asile hébergés à Breil sur Roya, sont venus à Nice pour se faire enregistrer auprès de la PADA (Plateforme d’Accueil des Demandeurs d’Asile) de Nice.

A leur arrivée à la gare de Breil Sur Roya, ils ont pu prendre le train (en deux fois dans la journée), les billets ayant été réglés par Roya Citoyenne.

Trente d’entre eux ont fait savoir qu’ils souhaitaient mettre fin à leur parcours migratoire au sein de notre belle ville Niçoise. Ils ont été enregistrés ce lundi pour une partie. Les autres iront demain.

Trente demandeurs d’asile supplémentaires vont donc dormir dans les rues de Nice, les autorités refusant encore actuellement d’ouvrir un CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile), ou un CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation), alors même que des dizaines de famille ayant déposé leurs demandes « dorment » dans la rue, en ce compris femmes enceintes et enfants, dont enfants en bas âge.

Ceux souhaitant se rendre dans d’autres villes de France pour y déposer leur demande d’asile sont repartis en train dans la journée, la Loi leur permettant de formaliser leurs demandes d’asile dans la ville de France de leur choix, selon leurs projets migratoires personnels. (Le choix de quitter le département s’expliquant notamment par l’absence d’accueil digne de ce nom dans les Alpes-Maritimes).

Les Citoyen.ne.s Solidaires s’étaient mobilisé.e.s pour leur communiquer les adresses des PADA des villes de leur choix, mais également afin de leur apporter un peu d’humanité, via de la nourriture, de l’eau, mais surtout des échanges et des sourires qui en disent plus long que tous les mots du monde.

Malgré cela, ils ont été arrêtés brutalement en gare de Cannes dans l’après-midi afin d’être conduits dans les locaux de la PAF (police de l’Air et des Frontières) de Menton. Deux cars ont été affrétés à cet effet à Cannes. D’après les informations recueillies auprès des nombreux bénévoles présents en gares de Nice, Antibes et Cannes, nous estimons le nombre d’arrestations entre 150 et 180, même si cela est très difficile à chiffrer.

Nous apprenons également via Nice Matin que Cédric HERROU, qui accompagnait un groupe dans un T.E.R aurait été interpellé et placé en garde à vue à Cannes (par ici
). Les autres bénévoles présents à Cannes nous ont relaté qu’ils avaient eux subi seulement un simple contrôle d’identité, ce qui démontre une fois de plus l’acharnement contre Cédric HERROU, qui comptabilise ainsi 6 gardes à vue en moins d’un an.

Nous ignorons pour l’heure si, comme l’exige la Loi, les demandeurs d’asile pourront rester sur le territoire français afin de régulariser leurs demandes, ou s’ils feront l’objet d’un refus d’entrée sur le territoire français et seront conduits à Vintimille, alors même qu’ils sont arrivés à Nice (et donc Cannes) depuis Breil Sur Roya, en France, et non d’Italie (à moins que Breil Sur Roya n’ait été annexée à l’Italie sans que personne ne soit informé).

Ce soir, comme tout au long de la journée, des Citoyen.ne.s Solidaires sont mobilisé.e.s afin de vérifier qu’ils pourront bien régulariser leurs demandes d’asile.

N’hésitez pas à les rejoindre dès demain matin, mardi 25 juillet devant la PAF de Menton.

Similar posts
  • Jeunes mineurs étrangers isolés [...]
  • Le collectif GCO NON MERCI fait sa re... Le collectif GCO NON MERCI fait sa rentrée : CARAVANE « POUR UN AVENIR SANS GCO » les 25 et 26 AOUT 2017 « Notre plus grand ennemi c’est la résignation ! » a dit Maurice Wintz, co-animateur du collectif, en mars dernier lors d’une des marches des cabanes (décembre 2016 à mars 2017). Depuis, [...]
  • Persécutions quotidiennes des exilé-e... Persécutions quotidiennes des exilé-e-s: un parc parisien leur est interdit · 20 AOÛT 2017 – PAR LA CHAPELLE EN LUTTE https://blogs.mediapart.fr/la-chapelle-en-lutte/blog/200817/persecutions-quotidiennes-des-exile-e-s-un-parc-parisien-leur-est-interdit Une scène quotidienne pour les exilé-e-s : police, violence, racisme. Une scène parmi d’autres dans le quotidien insupportable des exilé-e-s à la rue en France. Ce témoignage d’une intervention policière au Jardin d’Eole dans [...]
  • Front Social n° 83 [...]
  • Témoignages sur le massacre de Deir Y... http://www.haaretz.com/israel-news/1.801307 Témoignages sur le massacre censuré de Deir Yassin: « ils ont empilé les corps et les ont brûlés » Ofer Aderet – 16 juillet 2017 Un jeune attaché à un arbre et mis en feu. Une femme et un vieil homme touchés par des tirs dans le dos. Des filles alignées le long d’un [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !