Le collectif GCO NON MERCI fait sa rentrée

Le collectif GCO NON MERCI fait sa rentrée :

CARAVANE « POUR UN AVENIR SANS GCO »
les 25 et 26 AOUT 2017

« Notre plus grand ennemi c’est la résignation ! » a dit Maurice Wintz, co-animateur du collectif, en mars dernier lors d’une des marches des cabanes (décembre 2016 à mars 2017). Depuis, sur le terrain, le mouvement d’opposition composé d’habitants et de militants ont multiplié les actions : “occupe ta cabane” en février et mars, puis “occupe ton rond-point” depuis mars. Parallèlement, la cabane de Kolbsheim s’est transformée pour devenir le « spot de Kolbsheim » où se déroulent de nombreuses manifestations. En avril et juin, le député européen José Bové est venu nous y apporter son soutien… Plus récemment, une zone d’occupation a vu le jour entre Ernolsheim/Bruche et Kolbsheim, au niveau de l’ancien moulin.

Même si les promoteurs du projet GCO affichent une certaine assurance, le mouvement d’opposition ne baisse pas les bras.

Alors qu’une échéance capitale se profile début septembre avec la reprise des travaux préparatoires et le déboisement annoncé de certaines zones à Vendenheim et Kolbsheim, l’opposition au projet a décidé d’aller à la rencontre des habitants lors d’une CARAVANE A VELO qui sillonnera la plupart des villages impactés par le projet de contournement Ouest de Strasbourg les 25 et 26 août 2017. Bivouac dès le 23 août à l’ancien moulin (1)

Un avenir sans GCO est possible.

Nous rappelons que Vinci n’a pas les autorisations pour débuter les vrais travaux.

Nous demandons un moratoire et le défendrons à Paris le 6 septembre.

Nous appelons toutes les personnes, qui comme nous, pensent que le GCO est une mauvaise solution à rejoindre la mobilisation et à se joindre à nous lors de la caravane ou les soirées festives organisées les 24, 25 et 26 août à Kolbsheim (à l’ancien moulin, chemin du Moulin entre Ernolsheim/Bruche et Kolbsheim).

Pour + d’informations :

https://gcononmerci.org/manifs/caravane-pour-un-avenir-sans-gco-25-et-26-aout-2017/

LA CARAVANE

IL s’agit d’une caravane à vélo – une tracto-vélo – constituée d’au moins un tracteur avec remorque et d’une voiture assistance. Les personnes désireuses y participer sont invitées à le faire en vélo et peuvent la rejoindre au fur et mesure des villages traversés. Pour les personnes n’accompagnant pas la caravane, chacun-e est invité-e à l’accueillir tout au long du parcours. Plusieurs arrêts sont programmés. Elle partira le vendredi 25 août d’Innenheim, place de la mairie à 9h… et le samedi, de la mairie d’Eckwersheim à 9h.

Le point d’arrivée des 25 et 26 août sera au Moulin (chemin du moulin) à Kolbsheim, sur la zone d’occupation où seront proposées diverses activités : musique, spectacles, films, … Côté alimentation, des boissons et repas à prix libre vous seront proposés. Dans un esprit de partage, il est également suggéré à chacun-e d’apporter de quoi partager le repas – l’idée étant de profiter d’un moment convivial et militant dans une ambiance simple au milieu d’un cadre idyllique menacé.

LES MOMENTS CLES :

Mercredi 23 août :

installation du bivouac (1) à partir de 18h,

Jeudi 24 août :

au bivouac (1), préparation de la caravane, rencontre-discussion, …

Vendredi 25 août :

En vélo, la caravane sera composée
d’un tracteur-remorque et d’au moins un véhicule assistance.

– Départ de Innenheim à 9h, place de la mairie ;
– S/étape petit-déjeuner vers 9h30 entre Duttlenheim et Duppigheim
– S/étape repas tiré du sac au spot de Kolbsheim entre 14h et 15h30
– Arrivée à Kolbsheim (mairie) vers 16h par une marche depuis le spot
– Surprise !

Samedi 26 août :

Même configuration que le vendredi :
vélo et tracteur-remorque et au moins un véhicule d’assistance

– Départ de Eckwersheim à 9h, place de la mairie ;

– S/étape à Vendenheim entre 9h30 et 10h : pause au marché + petit-déjeuner
– S/étape repas tiré du sac à Griesheim-sur-Souffel entre 12h et 13h
– S/étape à Stutzheim-Offenheim – pause
– S/étape à Ittenheim entre 14h15 et 14h30 : arrêt 1/2h au niveau de la N4
– S/étape à Breuschwickersheim entre 15h15 et 15h30 – arrêt 1/2h
– Arrivée à Kolbsheim (moulin) entre 16h30 et 17h

https://gcononmerci.org/wp-content/uploads/2017/07/20170823-26_affiche_caravane-pour-un-avenir-sans-gco_original-1.jpg

DNA

STRASBOURG – Impact environnemental du Grand contournement ouest Le GCO étrillé par les experts
Les experts du Conseil national de protection de la nature (CNPN) jugent avec sévérité les mesures imaginées par Vinci et la Sanef pour compenser l’impact environnemental de la future autoroute de contournement de Strasbourg.

Simulation du passage du viaduc du GCO dans la vallée de la Bruche. Document Lavigne CHeron Architectes – JDM paysagistes

Les scientifiques du Conseil national de protection de la nature (CNPN) viennent de rendre deux avis défavorables et extrêmement sévères sur les mesures environnementales imaginées pour compenser les effets de la construction de l’A355, la future autoroute de contournement de Strasbourg (Grand contournement ouest).

Pour pouvoir lancer les travaux (en théorie en début d’année prochaine), Arcos, le concessionnaire, une filiale du groupe Vinci et la Sanef, qui construit l’échangeur nord, doivent obtenir un arrêté préfectoral. Cet arrêté dérogatoire à la protection des espèces doit valider les mesures environnementales proposées en compensation des effets sur la nature produits par la construction de l’infrastructure. Pour obtenir cet arrêté qui vaut autorisation de travaux, le dossier compilant l’ensemble des mesures doit être soumis au CNPN, un comité qui réunit 30 scientifiques. Un préalable avant enquête publique.
Les impacts provoqués par les travaux autour du tracé sont « largement minorés » et les impacts permanents « ne sont pas correctement évalués »

Selon la préfecture du Bas-Rhin, aucune date de mise en enquête publique n’est aujourd’hui arrêtée d’autant que, précisent les services de l’État interrogés par les DNA , les avis étant défavorables, « ils appellent la présentation d’éléments complémentaires que les concessionnaires Vinci et Sanef s’emploient à réunir ».

Bref, le passage devant le CNPN le 11 juillet dernier s’est très mal passé et les attendus des deux avis sont particulièrement sévères.

En premier lieu, le CNPN regrette que les conséquences environnementales du vaste aménagement foncier (ou remembrement) déclenché par le GCO sur 11 000 hectares ne soient pas intégrées au dossier qui lui a été soumis.

Et d’ajouter que les impacts provoqués par les travaux autour du tracé sont « largement minorés » et les impacts permanents (boisements détruits, zones humides forestières, continuités écologiques interrompues) « ne sont pas correctement évalués ».

Le CNPN critique certains aspects de la conception même du projet d’autoroute et estime ainsi « regrettable qu’il impacte la frange boisée du massif du Krittwald [à l’extrémité nord, NDLR], très ancien et parmi les plus remarquables de la région, tout cela pour épargner des zones agricoles » (lire ci-dessous). Le fractionnement du massif « aurait dû être en grande partie évité » ajoute-il. Et de résumer : « Les mesures d’évitement et de réduction des secteurs à très forts enjeux (habitats à hamster, à crapaud vert, forêt humide du Krittwald et de la Bruche) ne sont pas suffisamment mises en œuvre dans la conception du projet. »

Les travaux de réalisation du GCO et ses 24 kilomètres à travers le Kochersberg, impactent onze cours d’eau et zones humides, cinq zones de protection du grand hamster ainsi que, précise le CNPN, « des milieux forestiers divers et riches et une zone de plaine céréalière intensive où survit le grand hamster ». Soit 257 hectares de milieux ruraux et naturels. Et d’ajouter dans le décompte, « un impact pour des espèces de flore, des insectes, onze espèces d’amphibiens, cinq espèces de reptiles, quatre-vingt-dix espèces d’oiseaux, des mammifères terrestres et quinze espèces de chiroptères ».

Les experts font des préconisations adressées aux constructeurs et à l’administration. Parmi ces demandes ; une évaluation des impacts environnementaux du remembrement et ce avant l’autorisation des travaux, une rectification et extension des zones de protection à hamster, ou encore la réalisation de la transaction pour l’acquisition de la zone d’Entzheim (notre encadré).

Le CNPN avance deux recommandations qui reviennent à demander des modifications du projet d’autoroute. Ainsi, les experts estiment que les passages pour la faune devraient s’inspirer d’un exemple allemand de rétablissement biologique qui comprend un pont de 100 m de large avec plantation d’arbres et végétation. De même, le CNPN préconise en une formulation peu claire, que « le franchissement de la vallée de la Bruche en viaduc devrait être allongé d’une centaine de mètres sur sa partie est, afin de réduire ses impacts sur la zone humide ».

Le calendrier de Vinci tablait sur un arrêté préfectoral l’autorisant à lancer les travaux, signé à la fin du mois de septembre. Un délai largement compromis.

AUTRES DATES A RETENIR :

Jeudi 31 août :

VEILLEE D’ARBRES à Kolbsheim et Vendenheim

Mercredi 6 septembre :

Déplacement à Paris. Le collectif GCO NON MERCI demande un moratoire

et le défendra auprès du ministre. Contactez le collectif si intéressez à vous déplacer avec lui :

contact@gcononmerci.org

Samedi 30 septembre :

Grande manifestation unitaire « pour un avenir sans GCO » dans les rues de Strasbourg.

Pour + d’informations : www.gcononmerci.org

Similar posts
  • Soutien à Houria Bouteldja [...]
  • 19 novembre: Journée transgenre inter... Trouvez ci-joint l’appel de Support Transgenre Strasbourg à l’occasion de la 19e Journée Internationale de la Mémoire Transgenre (TDoR) : rassemblons-nous le 19 novembre 2017 à 15 h place Kléber à Strasbourg. À noter : S’il vous plaît, n’apportez pas de grands sacs au rassemblement (requête de la police). ********************************************************************** – Please find enclosed Support [...]
  • Manifestation intersyndicale du 16 no... 1500 à 2000 manifestants ce matin à Strasbourg appelés par une Intersyndicale rejointe par FO. Un défilé un peu plus court cette fois mais toujours le refus de la politique économique et antisociale de Macron et du Medef. A l’issue du cortège, une petite manifestation a suivi sous la nouvelle banderole du Front Social 67 [...]
  • UJFP: La fachosphère islamophobe gagn... [...]
  • Salah Hamouri depuis la prison du Neg... Depuis la prison du Néguev, Salah Hamouri nous adresse ces quelques mots. “J’ai ressenti une étrange sensation, lorsque, le 23 août, aux alentours de 4h30, si je me souviens bien, j’étais tiré de mon sommeil par des bruits sourds. Quelqu’un s’acharnait sur la porte de mon appartement et appuyait nerveusement sur la sonnette à répétition. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !