Solidaires du RIF de Kehl à Strasbourg

Les Rifains quittent Kehl

La PAF bloque les manifestants

La colère des Rifains


Les manifestants entrent en France malgré le barrage de la Police des Frontières

La manifestation à la station de tram Pont-du-Rhin à Strasbourg

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant la gare de Kehl en début d’après-midi avant de manifester en direction du Parlement européen pour protester contre la répression marocaine au RIF.
Il y avait des Marocains de plusieurs pays européens dont de nombreuses femmes et des enfants.

Les policiers allemands semblaient pressés de se débarrasser des manifestants qui ont commencé à défiler en empruntant la piste cyclable du nouveau pont sur le Rhin longeant les rails du tram.

A l’autre extrémité du pont plusieurs dizaines de policiers de la PAF les attendaient et prétendaient contrôler tous les papiers d’identité! Pendant de très longues minutes le cortège est resté bloqué pendant que les Rifains montaient le ton pour protester contre ce blocage. Le défilé avait été préparé en préfecture et la France avait exigé que les manifestants aient des papiers. Mais il n’était pas question d’un contrôle.

L’état d’urgence était invoqué du côté des policiers mais les manifestants ont bien vu que ce blocage était le résultat de pressions du gouvernement marocain qui voit d’un mauvais œil la solidarité européenne avec la région du RIF. Et la France de Macron comme celle de Hollande et de leurs prédécesseurs est toujours du côté de la monarchie marocaine plutôt que des droits de l’homme.

Le contrôle aux frontières avait été rétabli à 14h seulement, ce qui fait que, comme l’a dit un policier en civil, il suffisait de passer à 13h45 si on avait des projets terroristes. Et tous les Strasbourgeois qui font leurs courses à Kehl savent que les contrôles d’identité sont devenus rarissimes. Mais que ne ferait-on pas pour plaire au Mahkzen!

Finalement la PAF a perdu le match et a dû laisser passer le cortège sans aucun contrôle!
Quoiqu’en disent les DNA ce lundi…












Similar posts
  • Soutien à Houria Bouteldja [...]
  • 19 novembre: Journée transgenre inter... Trouvez ci-joint l’appel de Support Transgenre Strasbourg à l’occasion de la 19e Journée Internationale de la Mémoire Transgenre (TDoR) : rassemblons-nous le 19 novembre 2017 à 15 h place Kléber à Strasbourg. À noter : S’il vous plaît, n’apportez pas de grands sacs au rassemblement (requête de la police). ********************************************************************** – Please find enclosed Support [...]
  • Manifestation intersyndicale du 16 no... 1500 à 2000 manifestants ce matin à Strasbourg appelés par une Intersyndicale rejointe par FO. Un défilé un peu plus court cette fois mais toujours le refus de la politique économique et antisociale de Macron et du Medef. A l’issue du cortège, une petite manifestation a suivi sous la nouvelle banderole du Front Social 67 [...]
  • UJFP: La fachosphère islamophobe gagn... [...]
  • Salah Hamouri depuis la prison du Neg... Depuis la prison du Néguev, Salah Hamouri nous adresse ces quelques mots. “J’ai ressenti une étrange sensation, lorsque, le 23 août, aux alentours de 4h30, si je me souviens bien, j’étais tiré de mon sommeil par des bruits sourds. Quelqu’un s’acharnait sur la porte de mon appartement et appuyait nerveusement sur la sonnette à répétition. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !