Solidaires du RIF de Kehl à Strasbourg

Les Rifains quittent Kehl

La PAF bloque les manifestants

La colère des Rifains


Les manifestants entrent en France malgré le barrage de la Police des Frontières

La manifestation à la station de tram Pont-du-Rhin à Strasbourg

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant la gare de Kehl en début d’après-midi avant de manifester en direction du Parlement européen pour protester contre la répression marocaine au RIF.
Il y avait des Marocains de plusieurs pays européens dont de nombreuses femmes et des enfants.

Les policiers allemands semblaient pressés de se débarrasser des manifestants qui ont commencé à défiler en empruntant la piste cyclable du nouveau pont sur le Rhin longeant les rails du tram.

A l’autre extrémité du pont plusieurs dizaines de policiers de la PAF les attendaient et prétendaient contrôler tous les papiers d’identité! Pendant de très longues minutes le cortège est resté bloqué pendant que les Rifains montaient le ton pour protester contre ce blocage. Le défilé avait été préparé en préfecture et la France avait exigé que les manifestants aient des papiers. Mais il n’était pas question d’un contrôle.

L’état d’urgence était invoqué du côté des policiers mais les manifestants ont bien vu que ce blocage était le résultat de pressions du gouvernement marocain qui voit d’un mauvais œil la solidarité européenne avec la région du RIF. Et la France de Macron comme celle de Hollande et de leurs prédécesseurs est toujours du côté de la monarchie marocaine plutôt que des droits de l’homme.

Le contrôle aux frontières avait été rétabli à 14h seulement, ce qui fait que, comme l’a dit un policier en civil, il suffisait de passer à 13h45 si on avait des projets terroristes. Et tous les Strasbourgeois qui font leurs courses à Kehl savent que les contrôles d’identité sont devenus rarissimes. Mais que ne ferait-on pas pour plaire au Mahkzen!

Finalement la PAF a perdu le match et a dû laisser passer le cortège sans aucun contrôle!
Quoiqu’en disent les DNA ce lundi…












Similar posts
  • Palestine: Balfour, 100 ans de coloni... [...]
  • Commémoration d’un crime contre... Cercle Menachem Taffel 1er décembre 1944, le Commandant RAPHEL découvre des restes des 86 victimes juives des expérimentations sur l’homme faites par les Nazis [1] 5 Janvier 1944, 100 « malades mentaux » sont déportés de Hoerdt et Stephansfeld vers Hadamar pour y être assassinés 1er décembre 2017, nous nous réunirons avec nos bougies à [...]
  • Fdesouche, la Licra et le ministère d... Réponse aux attaques conjointes de fdesouche, de la LICRA et du Ministère de l’Éducation Nationale contre Sud Éducation 93 Article publié le 20 novembre 2017 Après deux journées d’études sur l’intersectionnalité interdites aux enseignant-es à Créteil en mai dernier, après un colloque sur l’islamophobie censuré à Lyon en septembre, c’est au tour d’un stage organisé [...]
  • Manifestation à Strasbourg contre l&#... 200 personnes ont manifesté hier soir à partir de 18 h place Kléber à Strasbourg contre l’esclavage en Libye, véritable crime contre l’humanité. Le rassemblement avait été appelé après le succès de celui de Paris, par Alarm Phone et l’ATMF. Une partie des manifestants s’est dirigée ensuite vers la gare de Strasbourg que les policiers [...]
  • Soutien à Houria Bouteldja [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !