Commémoration d’un crime contre l’humanité

Cercle Menachem Taffel

1er décembre 1944, le Commandant RAPHEL découvre des restes des 86 victimes juives des expérimentations sur l’homme faites par les Nazis [1]

5 Janvier 1944, 100 « malades mentaux » sont déportés de Hoerdt et Stephansfeld vers Hadamar pour y être assassinés

1er décembre 2017, nous nous réunirons avec nos bougies à 17H45 devant la plaque dédiée à la mémoire des 86 victimes juives apposée à l’entrée de l’Institut d’Anatomie Normale à l’Hôpital civil

Nous invitons les membres des groupes stigmatisés par les Nazis : malades mentaux, Témoins de Jéhovah, homosexuels, sourds et malentendants, tous les malades chroniques, assassinés parce qu’impropres à la perpétuation de la race aryenne, improductifs et coûtant cher à la société. Sont également attendus les représentants des communautés victimes des génocides du 20ème siècle (arménienne, rwandaise, bosniaque, tsigane, juive).

La thèse de médecine du Dr Raphaël TOLEDANO, présentée en décembre 2010, nous a donné les noms des 189 Roms sélectionnés à Auschwitz et Birkenau pour servir de cobayes aux expérimentations sur le typhus qui eurent lieu au Block 5 du Camp du Struthof, sous la direction du professeur Eugen HAAGEN.

Au moins 36 d’entre eux décédèrent du fait du transport, de l’internement, de maladies ou des expériences dans la chambre à gaz. Leurs noms, et leur présence, seront auprès de nous par le biais de la liste que nous afficherons sur la porte de l’Institut d’Anatomie. Parmi eux on retrouve notamment Ferdinand et Franz SARKÖSI.

Nous rappellerons le travail effectué par le Cercle Menachem Taffel pour que l’éthique médicale reste historique, actuelle, et serve de socle pour la formation des futurs médecins. Ce travail concerne aussi bien la reconnaissance du passé, dont un des aboutissements a été le Quai Menachem TAFFEL, inauguré officiellement le 12 mai 2011 par le Maire de Strasbourg, que notre implication dans les combats contemporains. Notre travail pédagogique se poursuit pour essayer de favoriser l’enseignement du contenu, et de l’essence du procès de Nuremberg dans les facultés de sciences et de médecine.

Il passe aussi par le rappel de l’adhésion à Vichy du professeur René LERICHE dont le boulevard trône fièrement autour du CHU de Hautepierre, et à rappeler au Struthof le calvaire des victimes Roms des expérimentations nazies sur l’Homme.

Après la découverte, en juillet 2015, à l’ Institut de médecine légale, du bocal et des deux éprouvettes contenant des fragments humains ,

nous encourageons la poursuite des travaux de la commission d’enquête indépendante qui devra faire la lumière sur la composition des collections anatomiques, embryologiques et histologiques de la faculté de médecine.

G Y Federmann federmanja@gmail.com

[1] le Commandant RAPHEL du Service Cinématographique de l’Armée, a découvert le 1er décembre 1944 des restes des 86 victimes juives (17 sujets entiers et 166 segments de corps) de la chambre à gaz du Struthof qui ont été assassinée pour servir de sujets aux expérimentations sur l’homme en août 43

Similar posts
  • Strasbourg antifasciste contre l̵... Près de 300 manifestants ont marché du Faubourg-National à la place de la Bourse, fortement encadrés par de nombreux gendarmes surarmés, pour protester contre l’ouverture ce jour, dans un lieu encore tenu secret, d’un local, l’Arcadia, tenu par d’ex-fascistes du GUD. A Lyon, à Lille, dans la Meuse, de tels lieux de haine entre soi [...]
  • Jauni: mort d’un exilé fiscal Bonjour à tous, On a tous quelque chose du grand Johnny, planqué en Suisse, votant pour Sarkozy … Cet hommage là, c’est le seul que j’ai réussi à apprécier et il a été diffusé hier soir sur France-Inter dans l’émission de Charline Vanhoenaeker “Par Jupiter”, vers 17h30. Sinon, on a quand même chargé la bête, [...]
  • État d’urgence, toujours. Polic... Communiqué de la famille d’Antonin Bernanos : Ce matin à 6h la police judiciaire du XVIIe arrondissement a défoncé la porte de l’appartement de la mère d’Antonin Bernanos, sans sommation, pour interpeller Antonin, afin de faire appliquer immédiatement sa peine dans l’affaire de la voiture brûlée (5 ans de prison de 2 avec sursis). Cette [...]
  • Non au local fasciste à Strasbourg ! [...]
  • 16 décembre tous-tes à Menton-Garavan... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !