Le Consistoire israélite du Bas-Rhin n’aime pas cette musique…

Le Consistoire israélite du Bas-Rhin est mécontent et l’a fait savoir aux Dernières Nouvelles d’Alsace.

Le motif de ce mécontentement? Une exposition de photographies de la Palestine sur la place Saint-Thomas et l’invitation par la librairie Kléber, sous l’égide de Sacrées musiques, le festival de musique sacrée bien enraciné à Strasbourg, de l’ex-maire de Bethléem.

Le Consistoire ne veut pas du mélange entre musique et politique.

Surtout quand cette politique dénonce la colonisation sioniste en Palestine!

Le Consistoire israélite ne manque pas d’air! Surtout en cette semaine où la Communauté juive invite le journaliste super-sioniste Gérard Darmon à une conférence pro-israélienne en la salle Hirschler, qui se trouve être l’arrière de la salle de la Synagogue de la Paix!

Mais rassurez vous, malgré cette énième confusion entre judaïsme et sionisme, cela n’empêchera pas le Consistoire de protester encore contre des manifestations qu’il jugera “antisémites”, alors qu’elles ne seront qu’antisionistes…

DNA:
“Strasbourg – Clôture des Sacrées journées Sur un fil
Le festival interreligieux des Sacrées journées a fait cette année l’expérience de ses limites : sortir de la musique peut être glissant. Dans le même temps, il confirme ce qui, au-delà du symbole, en fait l’intérêt : sa programmation artistique.”

[…]
“Jugé trop politique

Cette année, les Sacrées journées ont cependant éprouvé leurs limites : il n’est pas possible de tout faire entrer dans la programmation, en l’occurrence des sujets politiques.

En cause, une exposition de photographies d’Albert Huber sur Bethléem aujourd’hui, présentée place Saint-Thomas à Strasbourg.

Le Consistoire israélite du Bas-Rhin, froissé par des images jugées polémiques, dont celle d’un check point où l’on voit des soldats de Tsahal contrôler des Palestiniens, regrette que le festival ait fait place au conflit.

De même, la venue de Vera Baboun, ex-maire de Bethléem, auteure de Ma ville emmurée , a pu susciter l’incompréhension parce que ladite rencontre, à la librairie Kléber, était labellisée « Sacrées journées ».

Jean-Louis Hoffet, président en partance du festival, préfère tempérer : « Cette exposition a huit ans, elle avait été financée par le conseil régional à l’époque et a déjà été montrée plusieurs fois dans la région. »

Le Consistoire dit, lui, en substance : « On reste heureux de ce festival et on continue. On veut une ouverture, mais pas de récupérations. » “

Similar posts
  • Convergence des luttes à Strasbourg: ... Près de 4000 personnes ont défilé à Strasbourg ce 19 avril à l’appel de la CGT, de la FSU, de Solidaires, des étudiants, des lycéens. Ce n’est pas souvent qu’on voit réunis dans le même cortège des cheminots qui ont posé des rails place Kléber et des avocats en lutte contre une réforme néo-libérale de [...]
  • CIO et ONISEP en lutte à Strasbourg CIO en lutte au [...]
  • “Pourquoi un État juif n’... Ofra Yeshua-Lyth était hier soir au Foyer de l’Étudiant catholique de Strasbourg avec son éditeur scribest et Georges Yoram Federmann qui l’a présentée avec son humour habituel en reprenant la question : “Quelle est la couleur des Juifs” qui a fait rire toute la salle. Cette table-ronde devait avoir lieu à l’Unistra, mais les interventions [...]
  • Répression anti-syndicale au TGI de S... Une trentaine de personnes ce matin sur le nouveau parvis du TGI pour soutenir une camarade syndicaliste de SUD convoquée suite à une intervention très brutale de policiers à l’issue d’une manifestation impromptue contre l’esclavage en Libye qui s’est achevée place de la gare et où des flics n’ont pas hésité à poursuivre des gens [...]
  • Les curieuses méthodes de la directio... Plusieurs facs bloquées tranquillement ce matin à Strasbourg. Quelques obstacles et des étudiants peu nombreux. La direction de l’Unistra et la police laissent faire pour le moment. Trop de forces de police mobilisées pour Macron au Parlement européen? Un témoignage intéressant sur les méthodes de la direction, connues grâce à une erreur d’aiguillage d’un [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !