Commémoration du pogrome contre les Juifs de Strasbourg du 14 février 1349

Commémoration du pogrome contre les Juifs de Strasbourg du 14 février
1349

Les conditions d’un nouveau massacre de la St Valentin 1349 sont-elles
donc toujours vivaces ?

On se souvient en effet que la ville libre de Strasbourg, indépendante
du pouvoir impérial du St Empire des Habsburg, en possession
probablement de l’une des toutes premières constitutions écrites , va
exterminer, en les brûlant, tous “ses” juifs le 14 février 1349 en les
accusant d’être à l’origine de la peste.

L’Ammeister , chef des métiers, président effectif de l’administration
de la ville, élu annuellement, Peter SCHWARBER, sera banni pour avoir
tenté de les sauver .

Le Cercle MENACHEM TAFFEL a obtenu que le nom de ce juste soit donné à
une rue de la ville.
Nous attendons la pareille de la Ville de Benfeld : Les juifs sont
montés nus au bûcher car leurs bourreaux s’étaient rendu compte qu’ils
avaient cousu leur richesse dans la doublure de leurs vêtements pour
les emporter dans la mort. On raconte que certains strasbourgeois pris
de remords restituèrent la part de ce butin à l’Œuvre- Notre-Dame
…pour la construction de la cathédrale à laquelle les juifs de
Strasbourg auraient donc contribué !

Le Cercle MENACHEM TAFFEL vous invite à célébrer la mémoire des
victimes de ce massacre le mercredi 14 février 2018 à 13h en déposant
une pierre place de la République, lieu du massacre.

Nous draperons de crêpe noir la “mère éplorée aux deux enfants nus” de
Drivier comme en le 15 février 1953 (1) avec des inscriptions :
“Je suis migrant” – ” Io sono un migrante”- “Let’s save life now
Europe Nostra”

Pour protester contre les “délits d’hospitalité” que les pouvoirs
publics opposent aux militants qui tendent la main aux millions de
personnes jetées sur les routes et déplacées de manière traumatisante
et qui ne disposent pas nécessairement d’un ordinateur pour prendre
RDV en préfecture, sans l’aide d’un traducteur.

Pour protester contre la consolidation de camps de concentration en
Lybie, véritable sous-traitant de l’ U E dont la mission est de
retenir les candidats sub-sahariens à l’exil

Pour protester contre les convulsions nationales-protectionnistes,
identitaires et xénophobes d’une grande partie des Etats-nation qui
constituent l’ U E et qui incarnent ” la figure à la fois ancienne et
renouvelée du racisme” ( Jacques Derrida.).

Pour rappeler que “le syndrome de résignation” est scandaleux et
tragique : “Or rendre la vie invivable a des effets bien réels sur la
vie des migrants. La politique migratoire n’y voit que des corps : par
exemple, on utilise des tests osseux pour vérifier l’âge… On déplace
des corps. Mais ce sont des personnes. Et c’est ce que nous rappelle
le syndrome de résignation : il y a des personnes vivantes dont on
rend la vie invivable. C’est le symptôme d’une politique qui dit à des
gens qu’ils n’existent pas, et qu’ils ne peuvent pas exister.” (Eric
Fassin.)

Nos pensées et nos cœurs seront orientés vers avril prochain où seront
commémorés les génocides arménien (avril 1915), cambodgien (avril
1975) et rwandais (avril 1994).

Similar posts
  • Convergence des luttes à Strasbourg: ... Près de 4000 personnes ont défilé à Strasbourg ce 19 avril à l’appel de la CGT, de la FSU, de Solidaires, des étudiants, des lycéens. Ce n’est pas souvent qu’on voit réunis dans le même cortège des cheminots qui ont posé des rails place Kléber et des avocats en lutte contre une réforme néo-libérale de [...]
  • CIO et ONISEP en lutte à Strasbourg CIO en lutte au [...]
  • “Pourquoi un État juif n’... Ofra Yeshua-Lyth était hier soir au Foyer de l’Étudiant catholique de Strasbourg avec son éditeur scribest et Georges Yoram Federmann qui l’a présentée avec son humour habituel en reprenant la question : “Quelle est la couleur des Juifs” qui a fait rire toute la salle. Cette table-ronde devait avoir lieu à l’Unistra, mais les interventions [...]
  • Répression anti-syndicale au TGI de S... Une trentaine de personnes ce matin sur le nouveau parvis du TGI pour soutenir une camarade syndicaliste de SUD convoquée suite à une intervention très brutale de policiers à l’issue d’une manifestation impromptue contre l’esclavage en Libye qui s’est achevée place de la gare et où des flics n’ont pas hésité à poursuivre des gens [...]
  • Les curieuses méthodes de la directio... Plusieurs facs bloquées tranquillement ce matin à Strasbourg. Quelques obstacles et des étudiants peu nombreux. La direction de l’Unistra et la police laissent faire pour le moment. Trop de forces de police mobilisées pour Macron au Parlement européen? Un témoignage intéressant sur les méthodes de la direction, connues grâce à une erreur d’aiguillage d’un [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !