Quand les glands de chêne tombent, les glands de la République brûlent…

Photo D.Geiss DNA

Après l’évacuation violente de la ZAD du Moulin à Kolbsheim, après le gazage nocturne d’une population pacifique, les habitants de Kolbsheim et les zadistes et leurs sympathisants sont excédés au point que l’occupation militaire de la zone entre Ernolsheim-sur-Bruche et Kolbsheim par plus de 500 gendarmes nécessite la mise en place d’une cellule psychologique demandée à l’ARS par la députée Martin Wonner (LREM).

Cette dernière était à nouveau présente sur le terrain ce matin aux côtés de José Bové et de Dany Karcher le maire de la commune. Et Germaine aussi!


Ce dernier, pour protester contre le déni de droit ordonné par le préfet du Bas-Rhin, et suite à l’abatage de chênes centenaires hier à Vendenheim, dans la forêt du Grittwald, a mis le feu à son écharpe tricolore dont ne restent que les glands, cordons qui pendent au bas. A Vendenheim les glands de chêne tombent avec leur arbre sous les tronçonneuses de Holzinger, pour Vinci, à Kolbsheim le maire empêché de circuler librement sur son territoire communal, brûle les glands républicains.


Ce matin encore, toute circulation est interdite sur une grande zone que ce soit à pied, à vélo, ou en engin à moteur, à l’exception bien entendu des camions militaires et autres véhicules de la gendarmerie. Et la violence vient des gendarmes qui interpellent brutalement un jeune qui chantait:
https://www.facebook.com/Nongcoalsace67/videos/712765905749410/?t=72

Un face à face tendu a encore eu lieu entre quelques dizaines de manifestants pacifiques qui appuyaient José Bové, Martine Wonner et Dany Karcher et les gardes mobiles.

Comme l’a dit hier le maire, la République gaze les élu; et rebelote ce matin.

Comme les zadistes n’ont plus accès à leur terrain, c’est maintenant Kolbsheim qui devient peu à peu la ZAD. La salle du conseil municipal et celle du presbytère protestant servent de base arrière. C’est à la mairie que sera installée la cellule d’écoute psychologique.

Hier, c’était l’hélicoptère de la gendarmerie, aujourd’hui c’est un drone qui nous survolait, sans parler des cameramen de la gendarmerie qui doivent préparer le festival de Cannes 2019…
Et ne comptez pas sur les champs de mais pour vous approcher des machines qui déboisent la forêt: en plus du drone, des capteurs de chaleur humaine sont positionnés!

La tension est montée un peu lorsqu’un tracteur s’est disposé aux côtés des manifestants. Aussitôt le nombre de gendarmes à crû et une camionnette de gendarmerie s’est mise derrière eux pour bloquer encore plus.

Si le préfet s’imagine que sonnés par l’évacuation, nous allons abandonner le combat contre le GCO, il se trompe gravement.

Nous sommes des milliers, comme samedi à Strasbourg. Eux protègent l’entreprise privée Vinci…

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

12 septembre 2018

Alsace Nature

GCO : des bulldozers dans la forêt, des marionnettes au gouvernement

L’État français, phare mondial des droits de l’Homme et de l’écologie, montre l’exemple en agressant des militants non violents et des élus locaux, nationaux et européens, et en dévastant des forêts séculaires, au nom du développement durable !

Le massacre en cours doit permettre la réalisation d’une autoroute, dont l’effet ne sera pas de décongestionner l’A35 comme on n’arrête pas de l’affirmer, mais de favoriser le transit international nord-sud. Vive le développement durable.

Alsace Nature et le collectif GCO Non merci constatent trois choses :

– localement l’État est incapable de faire la démonstration de sa capacité à faire respecter ses arrêtés à Vinci. Pour les déboisements sauvages à Vendenheim[1], il faut s’en tenir à la communication de Vinci qui assure bien entendu que tout est fait dans les règles. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Où sont les services de l’État pour contrôler un minimum ? La DREAL que nous avons contactée dès lundi matin ne nous a toujours pas répondu… Mais les gendarmes sont peut-être aussi mandatés pour surveiller Vinci ! En tous cas, cela laisse présager d’une bonne gestion du chantier et des mesures compensatoires pour la suite.

– au niveau central, à quoi sert un ministre de l’écologie ? Alors qu’une délégation est censée le rencontrer jeudi matin, les déboisements se poursuivent de plus belle, et il est incapable de les suspendre le temps des discussions. Soit il cautionne le passage en force, soit il n’a aucun pouvoir. Une marionnette dans un théâtre de marionnettes à la solde des multinationales ?

– la violence totalement injustifiée montre que l’État est en train de perdre le sens de la mesure et de l’intérêt général. Il y aura un avant et un après GCO. Il est hors de question que nous continuions à jouer à la parodie de démocratie que l’on nous propose. Nous sommes plus déterminés que jamais à défendre nos convictions, mais nos modes d’action vont évoluer et sans doute s’éloigner des salons dorés des pouvoirs publics.

[1] Nous avons clairement constaté que les lierres n’avaient pas été coupés préalablement comme prescrit, et, sur la base de ce que nous avons pu voir malgré les forces de l’ordre, les écorces n’ont pas été inspectées comme il aurait fallu.

CONTACTS PRESSE

Daniel REININGER – Président d’Alsace Nature : ‭06 35 48 32 36‬
Maurice WINTZ – Vice-Président d’Alsace Nature : 06 48 91 87 56

Vidéo ZAD évacuée
https://www.facebook.com/indignados.vamos/videos/2162608963961780/?t=24

Similar posts
  • 26ème jour de jeûne contre le Contour... De 12 à 14 h ce vendredi, place Kléber à Strasbourg, de nombreuses personnes sont venues soutenir les cinq grévistes de la faim qui poursuivent leur jeûne depuis 26 jours dans le silence des élus, du préfet, afin d’obtenir un moratoire des travaux. Ceci au lendemain d’une recours déposé par Alsace Nature, et mis en [...]
  • Stolpersteine: action franco-allemand... Les Stolpersteine sont, littéralement des pierres de trébuchement. A Kehl-am-Rhein, sur la rive droite du Rhin, en face de Strasbourg, les deux cités étant maintenant reliées directement par le tram, il y a 63 de ces petits cubes de laiton collés sur du béton, entre les pavés. Ces pierres de mémoire portent les noms et [...]
  • Place publique, par Raphaël Glucksman... Raphaël Glucksmann était à Strasbourg pour présenter son livre, Place publique, et le mouvement homonyme qu’il a lancé pour tenter de redonner du lustre à ce qu’il ne nomme pas “la gauche”, tant le terme en a été dévalué, pas seulement depuis 1982-83 par Mitterrand lequel prétendait “changer la vie”, et a entamé le tournant [...]
  • Rassemblement anti GCO autour des gré... Arrivée Aurélie parle ZAD du Moulin ZAD du Moulin solidaire des grévistes de la faim from feuille de chou on Vimeo. Départ Paroles de grévistes de la faim contre le GCO from feuille de chou on Vimeo. Dès le début, l’annonce a été fait que le président Macron n’avait pas répondu à la demande des [...]
  • 50 militant-e-s bloquent Sanef-Vinci ... Forêt du Krittwald Vendenheim Dès 4 h du matin, des anti-GCO sont présents et surveillent les deux engins laissés sur place et tous les véhicules qui arrivent. Le travail ne peut reprendre sur ce chantier de déforestation. Zone commerciale de Vendenheim La plupart des engins de travaux étaient garés chez Caterpillar. On bloque l’entrée. Rien [...]

2 Commentaires

  1. 13 septembre 2018    

    respect pour votre travail monsieur meyer
    et bon courage dans cette lutte contre l’artificialisation des terres arables

  2. Marianne Vollet Gless Marianne Vollet Gless
    12 septembre 2018    

    La démocratie brule à Kolbsheim où les forces de l’ordre protègent les entreprises privées et gazent les habitants. Interpellez le prefet, c’est de la folieMonsieur le préfet,

    Le gaz lacrymogène est- il désormais la réponse à toute tentative légitime de défense d’un territoire déjà saccagé par les machines du fait de vos autorirations depuis ce funeste lundi ?
    Faisons nous tellement peur, armés de notre seule détermination à être dans le sens de l’histoire ?
    Nos jeunes et enfants apprécieront.
    Réserviste citoyenne convaincue que mon pays vaut mieux parfois que celles et ceux dont le rôle est de le servir, je vous le demande, monsieur le préfet, vous dont les compétences en matière d’application des lois au plan local sont considérables :
    – Reconsidérez , en toute intelligence, votre conception de l’équilibre et de la proportion dans l’application de mesures d’ordre public
    Reprenez , avec un moratoire, une consultation citoyenne dument instruite selon les enjeux du XXI siècle
    Attendez les résultats des recours administratifs et juridiques en cours et à venir dans ce dossier complexe à actualiser?
    Arrêtez d’encourager la politique du fait accompli, qui a trop longtemps sévi dans le BTP

    Marianne Vollet Gless,
    Réserviste citoyenne
    Présidente de l’Association Familiale Laïque Meinau Ici Ailleurs
    Et assignez le en justice, s’il persiste!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !