“Info ou intox? Ne pas gober sans réflexion.”: Festi débat à Sewen


 

 

 

 

 

 

 

Tout le débat en audio:

festidébat1 festidébats2 festidébats3 festidébats4 festidébats5 festidébats6 festidébats7 festidébats8  festidébats9 festidébats10 festidébats11 festidébats12 festidébats13 festidébats14 festidébats15 festidébats16 festidébats17 festidébats18

 

 

DNA
Sewen

A la salle polyvalente

Un Festi-débat 2012 sur le thème « Info ou intox ? »
La sixième édition du Festi-débat se tiendra les 20, 22 et 22 avril à la salle polyvalente de Sewen avec cette année pour thème d’échanges et de discussions « Info ou intox ? »
Créé en septembre 2006, le collectif Festi-débat est formé d’une douzaine de personnes de la vallée de la Doller et de ses environs. Soutenu par le MRJC du Haut-Rhin et la MJC de Sewen, il fait maintenant partie intégrante de celle-ci. L’objectif général du Festi-débat est d’impulser localement des réflexions sur des questions d’actualité et d’offrir des occasions où le réveil de l’esprit critique devient possible en encourageant les discussions et les échanges et en encourageant le débat. Le tout dans un esprit de convivialité et de découverte d’une culture locale.

« Chansons de route »

Cette année, les portes s’ouvriront vendredi 20 avril dès 19 h à la salle polyvalente de Sewen avec au programme de cette première soirée, après la présentation de cette édition 2012, un spectacle intitulé « Chansons de route » donné par la Compagnie « Le vent en poupe » (5 €). Le lendemain, samedi 21 avril, les festivités débuteront à partir de 14 h. De nombreuses associations locales seront représentées pour parler de leur engagement. Des ateliers et des contes seront proposés aux plus petits. À compter de 16 h et jusqu’à 18 h s’engagera le débat retenu pour cette sixième édition, « Info ou intox ? », sous-titré « Ne pas gober sans réflexion ». Des échanges sous la forme de témoignages et de participation active alimenteront cette conversation sur la thématique de l’information et des médias dans la société. Suivront, à 19 h 30 et jusqu’à une heure du matin, plusieurs concerts aux influences très diverses : percussions avec Deux soleils, rap avec Sidjy, ska-punk-reggae avec Zéro Talent, chansons de rue avec Acorps de rue et pop-rock, cajun avec Les garçons trottoirs. L’entrée demandée sera de 5 €.

Fanfare folk

La journée de clôture du dimanche 22 avril commencera à 11 h et sera consacrée à la découverte des associations, des artisans locaux et aux animations sur le thème des médias avec en préambule un apéritif-concert offert par la fanfare folk Bal’Us’Trad.

À noter qu’une navette gratuite partant du Pont d’Aspach à 18 h pour un retour à partir de Sewen à 1 h sera mise en place. Pour connaître l’ensemble des arrêts de la navette ou découvrir le programme complet : festi-débat.blog4ever.com Pour réserver son repas du dimanche (9 €) : ✆ 03 29 23 00 36.

 

L’Alsace

Parlez-en

6 e Festi-Débat à Sewen : trois jours de fête sur le thème des médias
le 15/04/2012 à 05:00 par Elisa Meyer et Viviane Tabourin

6 e Festi-Débat à Sewen : trois jours de fête sur le thème des médias
Le 6 e Festi-Débat, intitulé « Infos, ne pas gober sans réflexion », aura lieu les 20, 21 et 22 avril à la salle polyvalente de Sewen. Autour d’animations culturelles, musicales et d’un village d’associations, les participants seront notamment invités à s’interroger sur le système médiatique d’information.
Le 6 e Festi-Débat, intitulé « Infos, ne pas gober sans réflexion », aura lieu les 20, 21 et 22 avril à la salle polyvalente de Sewen. Autour d’animations culturelles, musicales et d’un village d’associations, les participants seront notamment invités à s’interroger sur le système médiatique d’information.

L’Alsace

« Une critique indépendante et intransigeante »
le 15/04/2012 à 05:00

Jean-Claude Meyer, bientôt 68 ans, est enseignant de philosophie retraité depuis 2004. Il habite à Eckbolsheim, dans le Bas-Rhin. Il est membre du club de la presse, blogueur et membre de l’association Acrimed (Action-critique-médias).

« Ancien militant de la gauche radicale pendant 35 ans, ex de la Ligue communiste révolutionnaire mais non adhérent du Nouveau parti anticapitaliste, je m’occupe à présent des sans-papiers. Je suis également un lecteur assidu de plusieurs médias, en essayant de toujours porter un regard très critique. Je ne suis pas journaliste professionnel mais c’est un hobby. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai été attiré par Acrimed (N.D.L.R. : un observatoire des médias au service d’une critique indépendante, radicale et intransigeante).

Déjà dans mon métier de prof de philo, je consacrais quelques heures à l’enseignement d’une culture médiatique : apprendre à lire un journal, des images, décrypter un JT de 20 h (sujets traités, dans quel ordre, ceux qu’on ne montre pas, les faits divers, pour inquiéter les gens…).

J’attire l’attention sur l’appartenance des médias. La plupart appartiennent à des banques, des grands groupes qui ne se soucient plus de l’information mais dont le rôle est de faire du profit. Et cela a évidemment des conséquences sur les contenus. C’est d’ailleurs l’un des angles d’attaque d’Acrimed.

À un moment, un journal recherchait un correspondant local et j’ai répondu, sans trop y croire. Étant un peu connu là où j’habite, notamment par mon implication politique à gauche, je n’ai pas été retenu. De toute manière, une ligne éditoriale libérale ou ultralibérale ne pourrait pas me convenir. Et, donc, si je voulais vraiment travailler, je m’adresserais à des organes plus proches de mes idées. La publicité a également une influence sur les contenus rédactionnels. Sur mon blog, qui reçoit 500 connexions quotidiennes, je pourrais en mettre mais je m’y refuse. Je reprends des articles d’autres réseaux. Pour le reste, je fais tout, tout seul.

Ce que proposent les jeunes du collectif Festi-Débat : c’est très bien. Que mille initiatives fleurissent. La relève est assurée ! »
Elisa Meyer L’Alsace

 

 

 

 

Similar posts
  • GCO: TGI de Saverne, justice, vous av... Gérard Avril: “Le 13 mars dernier je traversais un passages piétons à Ernolsheim sur Brûche quand un Playmobil est tombé à mes pieds « sans intention de le faire tomber ni même de le bousculer » selon ses propos dans son dépôt de plainte à mon égard. Hier le Tribunal correctionnel de Saverne m’a condamné [...]
  • Malgré la sècheresse et le préfet, Vi... Correspondant: Photos prises hier à Kolbsheim sur le site du moulin bien gardé par des détecteurs de présence (dernière photo). On ne les a pas déclenchés. Cela nous a permis d’aller voir que Vinci pompe bien de l’eau dans le canal de la Bruche. Le compteur indiquait 3720m3 soit 3 720 000 litres. Par contre [...]
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]