Germanophobie dans le courrier des lecteurs des DNA

alex_dessinpresse

Mise au point de Culture et Bilinguisme d’Alsace et de Moselle (adressée aux DNA)

Dans une opinion publiée dans les DNA le 10 février, une personne, qui vit encore dans l’antagonisme franco prussien de 1871, Madame Bollmann, reproche à plusieurs associations alsaciennes d’avoir reçu des soutiens d’associations ou de fondations allemandes pour l’action en faveur du bilinguisme et de la langue régionale. Ses propos ne mériteraient guère de réaction s’ils n’étaient l’occasion de souligner un aspect de l’amitié franco allemande scellée par le Traité de l’Elysée.
Alors que nous fêtons le 50e anniversaire de ce traité, il apparaît parfaitement légitime que des institutions et fondations françaises soutiennent la langue française en Allemagne et notamment en Sarre et au pays de Bade, de même qu’il est parfaitement légitime que des institutions et fondations allemandes soutiennent la langue allemande en France et en particulier en Alsace et en Moselle. De plus, face au recul des compétences linguistiques dans chacun des deux pays de la langue du partenaire, ce soutien réciproque est plus opportun que jamais. Il n’y a là rien à « dénoncer », mais au contraire, il faut regretter que l’Allemagne ne fasse pas davantage pour la langue allemande en Alsace et que la France ne fasse pas plus pour le français au pays de Bade. Ce sont donc des associations, soutenues par des fondations, qui donnent l’exemple. Notre association, Culture et bilinguisme d’Alsace et de Moselle – René Schickele Gesellschaft, n’a jamais caché avoir reçu, il y a quelques années, des soutiens d’une fondation allemande honorablement connue pour des actions dont l’intérêt culturel est incontestable. Elle considère cette aide comme un honneur puisqu’elle traduit la reconnaissance de la valeur de son travail pour la coopération franco-allemande dans l’esprit du traité de l’Elysée et elle espère bien bénéficier encore dans l’avenir de cette forme d’aide pour développer son action en faveur de la culture du Rhin supérieur. Nous appelons les fondations allemandes et françaises à renforcer leur action dans cette région pour que les nouvelles générations de part et d’autre du Rhin puissent dans le futur maitriser deux langues intéressant 170 millions de personnes en Europe, accéder au marché du travail du pays voisin et ne pas être contraintes de communiquer ensemble seulement en anglais.

Similar posts
  • Ziad Medoukh: Gaza, une ville enfermé... Gaza , une ville enfermée mais une ville qui impressionne ! Ziad Medoukh Il est difficile pour un observateur étranger de comprendre la situation actuelle dans la bande de Gaza, une région en souffrance permanente, mais une région qui continue à s’accrocher à la vie malgré tout. Souvent les médias étrangers parlent de la bande [...]
  • General Electric Belfort General Electric Belfort from feuille de chou on Vimeo. Près de 3000 personnes étaient rassemblées vers 14 h devant la Maison du peuple de Belfort par un temps de plus en plus pluvieux. Après le discours d’une responsable CGT, le cortège est parti vers l’usine General Electric, avec la CGT, les Gilets jaunes, le PCF [...]
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.