Double peine pour un des placiers de parking inculpé

camp Hoche entrée f2c photo Entrée du camp Hoche

Le 20 juin nous avons rendu compte, comme le Journal, de l’interpellation de cinq placiers de parking à Strasbourg, trois devant l’Hôtel Sofitel, deux, place de la Bourse.

On sait que la mendicité n’est pas interdite en France; aussi, les policiers font état de “mendicité agressive” pour empêcher les Roms roumains de se faire un peu d’argent pour vivre, en rendant service aux automobilistes qui cherchent une place au centre-ville.

Les placiers ont été inculpés et sont convoqués pour le mois d’octobre au tribunal.

Mais, comme la saison touristique bat son plein, météo favorable oblige, la préfecture et la Ville de Strasbourg font aussi le grand ménage afin que les mendiants ne soient plus visibles.

Cela ne concerne pas seulement les étrangers, mais aussi des SDF bien de chez nous, comme par exemple ceux qui ont été chassés de dessous un pont près du Collège Episcopal Saint-Etienne.

Mais comme si cela ne suffisait pas, l’un des Roumains, pourtant citoyen européen, a fait l’objet d’une OQTF [Obligation de quitter le territoire français], et placé au Centre de Rétention administrative de Geispolsheim, avant son expulsion par avion vers son pays.

On se demande bien à quoi cela sert puisque l’expulsé pourra revenir très légalement en France pour trois mois renouvelables.

Ce qui est certain, c’est le double discours du gouvernemnt, du préfet et de la ville de Strasbourg.

Alors que le chef de la Mission Rom de Strasbourg déclarait encore, devant témoins, samedi matin à la Citadelle, après le débat organisé par l’ARES, que d’ici trois ans il n’y aurait plus de bidonville et que trente Roms roumains seulement (sur 450) avaient trouvé du travail, alors que la circulaire interministérielle recommande de ne pas chasser des habitants des campements sans solution de relogement, dans la réalité, la chasse aux Roms est quotidienne et la vie leur est rendue impossible, afin qu’ils finissent par partir d’eux-mêmes.

Il est plus que temps que, dans la capitale des Droits de l’Homme, ces populations, et tous les pauvres, soient respectées dans leurs droits.

Résistance et romananitude

http://www.romanitude.fr/spip.php?article213

Similar posts
  • Hommage à George Floyd devant le cons... Manifestation contre les violences policières aux USA Une petite centaine de personnes présentes face au consulat US à Strasbourg, protégée par les émules français de la police étasunienne. On peut noter que pour manifester à Strasbourg, il vaut mieux s’appeler MRAP et Justice & Libertés que Gilets jaunes ou NPA…Curieuse [...]
  • Justice pour Adama! Halte aux violenc... Témoignage M.Ouak. Il y avait une foule immense, dense, au nouveau Palais de Justice (pourtant pas facile d’accès entre Pte de Clichy et bd périphérique). Une foule jeune, très bigarrée: des racisés et des pas-racisés, des habitants des banlieues et des Parisiens (d’après leurs vêtements), des jeunes visiblement motivés et révoltés par l’injustice (nombreuses pancartes [...]
  • Procès en appel de deux gilets jaunes Procès en appel de 2 Gilets Jaunes lourdement condamnés en décembre 2018 à Valence Communiqué de Tom et Stéphane jeudi 28 mai 2020, par Stéphano. https://ricochets.cc/Proces-en-appel-de-2-Gilets-Jaunes-lourdement-condamnes-en-decembre-2018-a-Valence.html Communiqué du collectif de soutien des « 4 de Valence » Un an et demi après le premier procès, la solidarité est toujours notre meilleure arme samedi 30 mai [...]
  • DNA, gilets jaunes et préfète Courriel aux DNA Une fois de plus ce lundi 1er juin, les DNA se font l’écho de la préfecture en écrivant « Le samedi 16 mai les gilets jaunes puis le NPA s’étaient rassemblés à Strasbourg, sans respect de la fameuse règle des dix personnes. » Le 16 mai, j’étais place de la République à [...]
  • Répression tous azimuts à Strasbourg,... Ceux qui croyaient que le déconfinement contrôlé signifiait le retour des libertés se trompent gravement. Par déconfinement, il faut entendre, commerces accessibles, parcs réouverts, ouvriers au travail, sauf les licenciés de Renault et d’ailleurs, bars et restaus réouverst mardi, campagne électorale municipale en vue du vote dans un mois, écoles, collèges, lycées ouverts à commencer [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    24 juin 2014    

    faisons de la pauvreté un crime contre l’humanité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.