CONTESTER ET MOURIR… CONSÉQUENCE DU REFUS DE LA CONFRONTATION DÉMOCRATIQUE

Capture d’écran 2014-10-28 à 22.16.17

 

Communiqué LDH

Rémi Fraisse est mort dans la nuit du 25 octobre 2014 lors de la manifestation qui s’opposait à la construction d’un barrage de retenue à Sivens, dans le Tarn. Militant écologiste, membre de France nature environnement, il faisait partie des nombreux acteurs, en particulier locaux, qui voulaient faire connaître un point de vue, pourtant largement partagé, de contestation d’un projet dont l’utilité méritait d’être interrogée.

Cette mort n’est pas acceptable. La Ligue des droits de l’Homme présente à sa famille et à ses proches toutes ses condoléances.

La LDH prend acte de l’ouverture prochaine d’une information judiciaire, seule mesure de nature à permettre d’établir la vérité des faits.

Cependant, quelles que soient les responsabilités individuelles qui se révéleront, la mort d’un manifestant atteste d’un mauvais usage, voire d’un usage excessif des forces de l’ordre.

La Ligue des droits de l’Homme constate que de Continental à Notre-Dame-des-Landes, de la ferme des « Mille vaches » à Sivens, la contestation est criminalisée et réprimée. Cette politique place l’ensemble de la société sous tension alors même qu’elle aurait besoin de raison, et elle substitue l’autoritarisme au débat et à l’imagination dont nous avons besoin collectivement pour relever les défis posés au vieil ordre productif et de distribution. La société française doit apprendre à débattre avec calme du bien-fondé de ses aéroports, de ses barrages et de son industrie agroalimentaire. Le gouvernement doit apprendre à compter avec les refus populaires et à en valoriser l’apport dans des processus de confrontation démocratiques, accepter, enfin, de considérer que l’avenir n’est pas de son seul ressort.

A défaut, on peut prévoir d’autres tensions, d’autres durcissements, d’autres drames, provoqués de fait par des acteurs très éloignés de l’intérêt général. La Ligue des droits de l’Homme entend rester vigilante quant au respect des libertés et droits fondamentaux des citoyens par les pouvoirs publics, dans ce contexte comme dans d’autres.

 

Paris, le 28 octobre 2014

 

Similar posts
  • Hommage à George Floyd devant le cons... Manifestation contre les violences policières aux USA Une petite centaine de personnes présentes face au consulat US à Strasbourg, protégée par les émules français de la police étasunienne. On peut noter que pour manifester à Strasbourg, il vaut mieux s’appeler MRAP et Justice & Libertés que Gilets jaunes ou NPA…Curieuse [...]
  • Justice pour Adama! Halte aux violenc... Témoignage M.Ouak. Il y avait une foule immense, dense, au nouveau Palais de Justice (pourtant pas facile d’accès entre Pte de Clichy et bd périphérique). Une foule jeune, très bigarrée: des racisés et des pas-racisés, des habitants des banlieues et des Parisiens (d’après leurs vêtements), des jeunes visiblement motivés et révoltés par l’injustice (nombreuses pancartes [...]
  • Procès en appel de deux gilets jaunes Procès en appel de 2 Gilets Jaunes lourdement condamnés en décembre 2018 à Valence Communiqué de Tom et Stéphane jeudi 28 mai 2020, par Stéphano. https://ricochets.cc/Proces-en-appel-de-2-Gilets-Jaunes-lourdement-condamnes-en-decembre-2018-a-Valence.html Communiqué du collectif de soutien des « 4 de Valence » Un an et demi après le premier procès, la solidarité est toujours notre meilleure arme samedi 30 mai [...]
  • DNA, gilets jaunes et préfète Courriel aux DNA Une fois de plus ce lundi 1er juin, les DNA se font l’écho de la préfecture en écrivant « Le samedi 16 mai les gilets jaunes puis le NPA s’étaient rassemblés à Strasbourg, sans respect de la fameuse règle des dix personnes. » Le 16 mai, j’étais place de la République à [...]
  • Répression tous azimuts à Strasbourg,... Ceux qui croyaient que le déconfinement contrôlé signifiait le retour des libertés se trompent gravement. Par déconfinement, il faut entendre, commerces accessibles, parcs réouverts, ouvriers au travail, sauf les licenciés de Renault et d’ailleurs, bars et restaus réouverst mardi, campagne électorale municipale en vue du vote dans un mois, écoles, collèges, lycées ouverts à commencer [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.