“Considérant que manifester ne doit pas consister à défiler dans des rues policées, mais à faire plier les gouvernants par les moyens adéquats…”

IMG_0020

Au bord du plateau de Millevaches, une petite centaine de personnes s’est livrée à ce qui semble vouloir être le coup d’envoi d’une campagne. Précédés de la banderole “A la niche les cognes” et suivi d’une autre “Désarmons la police”, ils se sont déplacés du centre d’Eymoutiers jusqu’à la gendarmerie locale, aux grilles de laquelle ils ont accroché leurs calicots. Des individus non identifiés en ont profité pour bloquer les entrées de la gendarmerie avec des chaînes et des cadenas. Un tract a été distribué, qui commençait ainsi:
Considérant que manifester ne doit pas consister à défiler dans des rues policées, mais à faire plier les gouvernants par les moyens adéquats;
Considérant que ce n’est pas à ceux qui organisent une répression meurtrière de définir ce qu’est “la violence” en pointant du doigt quelques vitrines cassées”
Et se terminait par cette déclaration:
“Nous assemblée populaire du plateau de Millevaches, appelons tout un chacun dans les jours qui viennent à se rendre en masse devant les commissariats, gendarmeries et casernes afin d’y bloquer par tous les moyens nécessaires – piquets, soudures, cadenas, murets, etc. – la sortie des uniformes globalement inutiles, malfaisants et régulièrement assassins qui les peuplent.”
Précisons que plusieurs gendarmeries de la région auraient été aussi cadenassées le même jour à l’aube.

http://quadruppani.blogspot.de/2014/11/a-la-niche-les-cognes-vie-sociale.html

 


Le plateau de Millevaches appelle à bloquer les… par plateau1000vaches

Le texte :

Considérant que manifester ne doit pas consister à simplement défiler dans des rues policées, mais bien à faire plier les gouvernants par les moyens adéquats;

Considérant que ce n’est pas à ceux qui organisent une répression meurtrière de définir ce qu’est “la violence” en pointant du doigt quelques vitrines brisées;

Considérant que les prétendues “force de l’ordre” ont reçu les armes et les consignes à même de briser tout ce qui ne serait pas un défilé policé;

Considérant que depuis des années maintenant, elles appliquent une doctrine de maintient de l’ordre consistant à blesser, éborgner, larder la chair des manifestants d’éclats de métal, et cela à dessein;

Considérant qu’un telle stratégie – “en blesser un pour en effrayer cent” – vise essentiellement à dissuader quiconque de manifester, à établir comme normal le fait que désobéir puisse se payer d’un oeil, d’un nez, d’une mâchoire, voire désormais d’une vie;

Considérant que la mort de Rémi Fraisse n’est en effet pas le fruit d’une bavure, mais la conséquence logique d’une telle stratégie;

Considérant au demeurant que la plus haute hiérarchie de la gendarmerie soutient en tout point la tactique de harcèlement expérimentée sur les opposants depuis des mois au Testet ainsi que l’emploi à leur encontre d'”armes non-létales” qui tuent pourtant, et justifient tout cela au motif que ceux-ci seraient “violents”;

Considérant que même après le meutre au Testet, les forces de l’ordre ont continué à utiliser des armes similaires à celle qui a causé la mort de Rémi, comme en témoignent les manifestants attaqués ou blessés par des grenades offensives ou des grenades de désencerclement ce samedi 1 novembre à Nantes et à Toulouse;

Considérant qu’il est plausible que de tels évènements puissent se reproduire;

Considérant que la stratégie de communication cyniquement mise en oeuvre par le gouvernement dans de telles occasions consiste d’une part à contrôler la circulation des informations afin de contenir l’émotion populaire, d’autre part à mettre en cause de “petits groupes organisés d’émeutiers” là même où c’est toute la population qui, par sa présence résolue, appuie l’émeute;

Considérant que ce n’est bien évidemment pas les émeutiers qui sont complétement isolé de la population, mais bel et bien le gouvernement et sa police,

Considérant que cette stratégie de communication est à la fois grossière et constante dans sa grossièreté, et qu’elle a assez duré;

Considérant que les forces de police n’ont de légitimité que celle de l’ordre politique qu’elles conspirent à maintenir;

Considérant en l’espèce que le présent ordre politique n’a lui-même plus un gramme de légitimité, et que par voie de conséquences les forces de police non plus;

Considérant qu’à peu près tout le monde déteste la police (y compris les policiers eux-mêmes);

Considérant que la gendarmerie est partout comme un corps étranger qu’il convient d’extirper de la population;

Considérant enfin que ces gens sont armés et dangereux, et qu’ils sont finalement assimilables à une milice au service d’intérêts tout autres que ceux du peuple;

Considérant que l’humanité a vécu sans police pendant assez de siècles et en assez de lieux pour trouver en elle toutes les ressources d’une vie débarassée de pareille verrue;

Considérant que nous sommes bien assez grands pour trancher nos conflits et penser nos façons de vivre par nous mêmes;

Nous, assemblée populaire du plateau de Millevaches, appelons tous et chacun dans les jours qui viennent à se rendre en masse devant les commissariats, gendarmerie et casernes afin d’y bloquer par tous les moyens nécessaires – piquets, soudure, cadenas, murets, etc. – la sortie des uniformes globalement inutiles, malfaisants et régulièrement assassins qui les peuplent.

Lire aussi :

[« Rompre la mécanique qui veut que tout acte de révolte finisse par être puni »] Désarmer la police

http://juralib.noblogs.org/2014/11/10/rompre-la-mecanique-qui-veut-que-tout-acte-de-revolte-finisse-par-etre-puni-desarmer-la-police/

 

Similar posts
  • Malgré la sècheresse et le préfet, Vi... Correspondant: Photos prises hier à Kolbsheim sur le site du moulin bien gardé par des détecteurs de présence (dernière photo). On ne les a pas déclenchés. Cela nous a permis d’aller voir que Vinci pompe bien de l’eau dans le canal de la Bruche. Le compteur indiquait 3720m3 soit 3 720 000 litres. Par contre [...]
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]
  • Émotions afro-sionistes dans la Grand... Émotions afro-sionistes dans la Grand-Rue Agente d’artistes réputée, Delphine Courtay s’essaie avec un certain bonheur à l’art de la galerie de peinture, dans la galerie Delphine Courtay tout simplement. Dans la cour intacte derrière la librairie Quai des Brumes, elle expose en ce moment Laurent Impeduglia. Cet artiste reconnu a été lauréat du salon St’art [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.