Strasbourg – le stationnement en eaux troubles

stationnement

COMMUNIQUE : Strasbourg – le stationnement en eaux troubles
Quand il s’agit d’un sujet aussi sensible que le stationnement, la Ville de Strasbourg sait y faire.

Le projet de M RIES est de rentrer de plein pied dans la dépénalisation du stationnement et de déléguer à une société privée le contrôle du paiement (vérifier que les usagers se sont bien acquittés de leur stationnement à l’horodateur). Le but : il est simple :
renforcer les contrôles et avoir une meilleure rentabilité de son choix politique de faire du stationnement non pas une variable écologique mais bien une source non négligeable de revenus. En effet, on se souvient de la décision (prise à la hussarde alors que M le Maire se veut le défenseur de la démocratie participative) de faire payer le stationnement entre midi et deux et, dernièrement d’étendre encore les zones payants à l’esplanade et à la Robertsau.

Mais, dans ce projet, on connait déjà les heureux gagnants à savoir:
la société qui va obtenir le contrat et la collectivité, mais surtout où l’on connait déjà précisément les perdants: d’abord nos concitoyens qui vont se retrouver sous une pression sans précédent, et les agents ASVP qui vont perdre leur poste ! Car oui, ce projet s’accompagne de la suppression d’environ un tiers des Agents de Surveillance de Voies Publiques. Ce qui est étonnant c’est que M BITZ se vante que grâce à l’extension payante à l’esplanade, il y ait plus d’agents de surveillance.
Comment en avoir plus, alors que la collectivité va d’abord donner cette mission à une société privée (dont les agents ne feront que contrôler les stationnements pris à l’horodateur), et qu’en même temps il supprime un tiers des postes??? Encore une nouvelle équation sans doute à multiples d’inconnues, dont seul le PS connait le mode de résolution !

Que les élus arrêtent de tenter, par maints artifices de plus en plus gros, à cacher la réalité de leur politique et de ses conséquences sur le quotidien de nos concitoyens et des agents qui leur rendent le service public.

Karim HADI
CGT Territoriaux de Strasbourg – Eurométropole

Similar posts
  • GCO: TGI de Saverne, justice, vous av... Gérard Avril: “Le 13 mars dernier je traversais un passages piétons à Ernolsheim sur Brûche quand un Playmobil est tombé à mes pieds « sans intention de le faire tomber ni même de le bousculer » selon ses propos dans son dépôt de plainte à mon égard. Hier le Tribunal correctionnel de Saverne m’a condamné [...]
  • Malgré la sècheresse et le préfet, Vi... Correspondant: Photos prises hier à Kolbsheim sur le site du moulin bien gardé par des détecteurs de présence (dernière photo). On ne les a pas déclenchés. Cela nous a permis d’aller voir que Vinci pompe bien de l’eau dans le canal de la Bruche. Le compteur indiquait 3720m3 soit 3 720 000 litres. Par contre [...]
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.