Place publique, par Raphaël Glucksmann

Raphaël Glucksmann était à Strasbourg pour présenter son livre, Place publique, et le mouvement homonyme qu’il a lancé pour tenter de redonner du lustre à ce qu’il ne nomme pas “la gauche”, tant le terme en a été dévalué, pas seulement depuis 1982-83 par Mitterrand lequel prétendait “changer la vie”, et a entamé le tournant libéral (au sens économique du terme) de la défunte social-démocratie depuis août 14.

La salle blanche de la librairie Kléber était pleine, plutôt d’anciens que de jeunes. L’auteur a été si long qu’il a coupé la chique à son interlocuteur Thierry Jobard, et qu’il n’est resté du temps  que pour deux interventions dans le public. L’une d’elle ayant été celle de la députée frondeuse macronienne Martine Wonner, Glucksmann s’est amusé à serrer fort le micro qu’il ne lâcherait pas, disant à Mme Wonner qu’elle avait le pouvoir (?) et lui le micro! Quant aux citoyen.n.es, ils-elles n’auraient-ils-elles qu’à la fermer?Ils-elles n’ont pas le pouvoir au sens représentatif du terme, celui d’un député ou d’un ministre (en ont-ils d’ailleurs?) et encore moins le réel pouvoir de saloper le Kochersberg comme Vinci (geh Heim!), mais qu’à cela ne tienne, ils-elles vont bientôt, non pas exiger le pouvoir, comme un Macron remplace un Hollande, ou un Sarko, mais le détruire, et détruire tout pouvoir à l’exception de celui que chacun.e possède, -sauf à s’abandonner à la servitude volontaire- au sens du conatus de Spinoza ou de la volonté de puissance de Nietzsche (qui n’est pas, malgré un contresens fréquent, un pouvoir sur autrui). La révolte gronde…

Débat

Raphaël Glucksmann from feuille de chou on Vimeo.

Similar posts
  • Stocamine éjecté de la restitution du... Merci à la correspondante qui a attiré l’attention de la Feuille de chou sur cet article de Rue89Strasbourg On y ajoutera, sous peu, (au retour de la manif Gilets Jaunes…) des commentaires sur le rendu de cette réunion envoyé par mail à chacun.e qui ne transcrit pas les interventions orales des 50 intervenants mais seulement [...]
  • Archives: Avec la mairie de Vendenhei... Il était une fois…Es war einmal… Du temps que les arbres de la forêt du Krittwald n’avaient pas été abattus (dont les quatre chênes face au Club canin) quand la mairie de Vendenheim arborait fièrement son opposition au Grand Contournement Ouest de Strasbourg. N’est-ce pas, M. Pfrimmer? Avec la mairie de Vendenheim, contre le GCO [...]
  • Migrants Strasbourg D’ailleurs Nous Sommes D’ici 67 communiqué de presse le 1 février 2019   Strasbourg  la forteresse   On se rappelle dernièrement les campements de migrant-e-s laissé-e-s  dans le froid et dans la précarité à Strasbourg. Encore une fois la Préfecture et la Mairie n’avaient pas pris leur responsabilité. Il aura fallu la campagne d’interpellation des [...]
  • Avenir du territoire après la fermetu... [...]
  • GCO non merci: deux blocages pour le ... D 45 près du spot de Kolbsheim, les zadistes et leurs ami.e.s bloquent le chantier GCO D 45, le jour se lève sur le chantier du GCO; les salariés sont bloqués. Un camion de Vinci stoppé sur la D 45; on établit la circulation alternée,pour que les gens puissent aller au boulot; puis, une fois [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.