300 manifestants contre l’amiante à Niederbronn-les-Bains

amiante1

Trois cent manifestants ont arpenté sous la neige et dans le froid les rues de Niederbronn-les-Bains, station thermale des Vosges du Nord, pour dire non – nai hammer gsait” au projet de déposer des déchets d’amiante au lieu-dit Sandholz.

Aucune consultation n’a eu lieu, ni des élus, encore moins de la population qui refuse de laisser polluer cette cité vouée au tourisme thermal et aux jeux de casino dans le Parc naturel des Vosges du Nord, pour les profits d’une société privée.

Les manifestants étaient venus de partout dans la région de Niederbronn, comme Bitche, Saverne, Strasbourg et de l’Allemagne proche.

Reste au préfet, et aux élus à tous les niveaux, à comprendre qu’il est fini le temps où ceux d’en haut décidaient sans consulter les citoyens. Et s’ils n’entendent pas, il est sûr que de nouvelles actions se prépareront, encore plus fortes.

Diaporama
https://www.flickr.com/photos/79179163@N06/albums/72157663628025365/show

SOUTIEN FINANCIER A LA FEUILLE DE CHOU
http://www.lepotcommun.fr/pot/a3i98er2

Lu dans les DNA

En relief – Niederbronn-les-Bains Les élus réagissent au projet de stockage d’amiante

Alors qu’une manifestation est prévue aujourd’hui à 14 h au départ de la gare de Niederbronn-les-Bains, des élus ont souhaité s’exprimer à propos du projet de création d’un dépôt d’amiante lié, porté par la société de BTP Sotravest, près de la zone d’activités du Sandholz.

De Jean-Marie Burt, conseiller municipal de Niederbronn-les-Bains, issu du groupe « L’avenir ensemble » et conseiller communautaire du Pays de Niederbronn-les-Bains :

« Dès le début […], un raisonnement m’a choqué. La différence entre amiante floqué et amiante lié n’a été faite qu’évasivement. […] On confond les caractéristiques d’un matériau aux fibres dangereuses mortellement et celles d’un matériau figé sans risques majeurs s’il est manipulé, transporté, stocké conformément aux réglementations. […].

L’enquête environnementale et administrative, l’enquête publique du commissaire enquêteur, ont abouti à un avis favorable. Les fonctionnaires des administrations consultées sont rigoureux et sérieux.

[…] Il est vrai que sables de fonderie, matériaux inertes, concassés et stockés depuis trois décennies, et la déchetterie ne sont pas des atouts touristiques. Mais […] n’y a-t-il pas là de vrais services utiles et acceptés ?

Si la solution, c’est Wintzenbach, le site actuellement proposé par le Smictom, quel est l’impact carbone de ces déplacements d’artisans et de particuliers sérieux et responsables ? Que font ceux qui “se débrouillent” ? Les entreprises du BTP utilisent le site de Jeandelaincourt, situé à 200 km. Ce rayon sera celui de l’activité d’Axest, filiale de Sotravest qui s’engage à refuser les produits amiantés allemands. […]. « Le seul argument recevable, selon moi, contre l’implantation de ce dépôt serait sa situation au sein d’un Parc naturel régional.

Hésitant sur ma participation ou non à la manifestation, j’ai demandé au PDG de Sotravest un entretien. Il m’a reçu et m’a affirmé être d’accord pour la création d’un comité local d’information et d’une commission de suivi de site. […] Si ce qui m’a été dit est confirmé devant le Coderst, j’approuverais ce projet de Sotravest, société à laquelle je n’appartiens pas […]. »

De Joseph Contino, conseiller municipal de Reichshoffen issu du groupe « Ensemble pour le changement » et conseiller communautaire du Pays de Niederbronn-les-Bains :

« Lors du conseil communautaire du 9 novembre dernier, des opposants dont je fais partie, au projet de création d’un enfouissement d’amiante à Niederbronn-les-Bains ont manifesté silencieusement, durant la séance.

En fin de réunion, la parole fut donnée au député Frédéric Reiss pour nous apporter les nouvelles nationales. Mais elles furent courtes et les informations locales ont pris le dessus. M. Reiss a donné son avis personnel sur le projet du stockage d’amiante lié au Sandholz.

Après l’allocution de M. Reiss, Victor Vogt et moi-même avons voulu intervenir mais le président Feig s’est hâté de clore la séance. C’est un comportement anti-démocratique. Pour nous, l’amiante sous toutes ses formes est dangereux et indésirable. L’image de notre région va en pâtir. Mon vœu le plus cher : un geste républicain de notre préfet afin d’abandonner ce projet immonde. Nous défendons l’intérêt général de nos concitoyens et de dame nature. »

De Laurent Gnaedig, conseiller régional du Grand Est et secrétaire départemental du Front national :

« Le projet de stockage de déchets contenant de l’amiante dans la zone du Sandholz à proximité de Reichshoffen suscite l’inquiétude d’une partie de la population. Il n’est pas donné à tout le monde de comprendre les tenants et les aboutissants de cette future installation anxiogène et des connaissances techniques très pointues sont nécessaires avant de décider. Par conséquent, je suggère de nommer un technicien spécialisé, indépendant et compétent dans le domaine de l’amiante (impacts sur l’organisme…) et des déchets d’amiante (conditions de dissémination éolienne…). Son rapport devra clairement démontrer la non-dangerosité ou la dangerosité de ce stockage. Nous nous plierons à son verdict. Ce médiateur ne devra pas avoir d’attache particulière au territoire ou ses élus afin de s’assurer qu’il est au-dessus des deux partis opposés dans cette affaire. Il devra aussi superviser la mise en œuvre concrète du projet et peut-être proposer des mesures de sécurité supplémentaires. »

Similar posts
  • Stocamine éjecté de la restitution du... Merci à la correspondante qui a attiré l’attention de la Feuille de chou sur cet article de Rue89Strasbourg On y ajoutera, sous peu, (au retour de la manif Gilets Jaunes…) des commentaires sur le rendu de cette réunion envoyé par mail à chacun.e qui ne transcrit pas les interventions orales des 50 intervenants mais seulement [...]
  • Archives: Avec la mairie de Vendenhei... Il était une fois…Es war einmal… Du temps que les arbres de la forêt du Krittwald n’avaient pas été abattus (dont les quatre chênes face au Club canin) quand la mairie de Vendenheim arborait fièrement son opposition au Grand Contournement Ouest de Strasbourg. N’est-ce pas, M. Pfrimmer? Avec la mairie de Vendenheim, contre le GCO [...]
  • Migrants Strasbourg D’ailleurs Nous Sommes D’ici 67 communiqué de presse le 1 février 2019   Strasbourg  la forteresse   On se rappelle dernièrement les campements de migrant-e-s laissé-e-s  dans le froid et dans la précarité à Strasbourg. Encore une fois la Préfecture et la Mairie n’avaient pas pris leur responsabilité. Il aura fallu la campagne d’interpellation des [...]
  • Avenir du territoire après la fermetu... [...]
  • GCO non merci: deux blocages pour le ... D 45 près du spot de Kolbsheim, les zadistes et leurs ami.e.s bloquent le chantier GCO D 45, le jour se lève sur le chantier du GCO; les salariés sont bloqués. Un camion de Vinci stoppé sur la D 45; on établit la circulation alternée,pour que les gens puissent aller au boulot; puis, une fois [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.