Le 9 novembre (1918) de René Schickele

Schickele-Pont-du-Rhin2

Conférence  vendredi 3 février à 18h30

Au Centre Culturel Alsacien

5, bd de la Victoire

67000 Strasbourg.

 Le 9 novembre (1918) de René Schickele :

 Socialisme ou barbarie ?

                René Schickele est né le 4 août 1883 lorsque l’Alsace est allemande, Terre d’Empire.  Lorsqu’éclate la guerre de 14-18, il est un écrivain d’avant-garde engagé, un journaliste brillant reconnu en Allemagne : il passe pour être un « pacifiste passionné »

            Brutalement renvoyé à sa double origine franco-alsacienne en 1914, il échappe à la mobilisation et dirige la jeune et internationale revue littéraire des Weißen Blätter, les Feuilles Blanches, ce qui va le conduire à émigrer en Suisse où la censure est moindre. La Suisse est le lieu de tous les contacts, de toutes les utopies pour l’après-guerre.  Sa revue devient vite une tribune pour les esprits libres d’Europe.

            Dans son bel essai Le 9 novembre, publié dès décembre 1918 sous le titre La  révolution, le bolchevisme et l’Idéal, René Schickele esquisse sa propre utopie d’une vraie révolution, sa foi socialiste, son espoir en une Cité nouvelle. Si cette révolution naît de la guerre et s’inspire de la révolution russe, elle doit absolument se défaire de la violence et de la haine…

http://www.lesauterhin.eu/lalsacianite-de-lesprit-selon-rene-schickele-et-ernst-stadler/

Similar posts
  • Stocamine éjecté de la restitution du... Merci à la correspondante qui a attiré l’attention de la Feuille de chou sur cet article de Rue89Strasbourg On y ajoutera, sous peu, (au retour de la manif Gilets Jaunes…) des commentaires sur le rendu de cette réunion envoyé par mail à chacun.e qui ne transcrit pas les interventions orales des 50 intervenants mais seulement [...]
  • Archives: Avec la mairie de Vendenhei... Il était une fois…Es war einmal… Du temps que les arbres de la forêt du Krittwald n’avaient pas été abattus (dont les quatre chênes face au Club canin) quand la mairie de Vendenheim arborait fièrement son opposition au Grand Contournement Ouest de Strasbourg. N’est-ce pas, M. Pfrimmer? Avec la mairie de Vendenheim, contre le GCO [...]
  • Migrants Strasbourg D’ailleurs Nous Sommes D’ici 67 communiqué de presse le 1 février 2019   Strasbourg  la forteresse   On se rappelle dernièrement les campements de migrant-e-s laissé-e-s  dans le froid et dans la précarité à Strasbourg. Encore une fois la Préfecture et la Mairie n’avaient pas pris leur responsabilité. Il aura fallu la campagne d’interpellation des [...]
  • Avenir du territoire après la fermetu... [...]
  • GCO non merci: deux blocages pour le ... D 45 près du spot de Kolbsheim, les zadistes et leurs ami.e.s bloquent le chantier GCO D 45, le jour se lève sur le chantier du GCO; les salariés sont bloqués. Un camion de Vinci stoppé sur la D 45; on établit la circulation alternée,pour que les gens puissent aller au boulot; puis, une fois [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.