10 jours en terre ceinte, par Bernard Bloch

Bernard Bloch, homme de théâtre, qui a été mulhousien, s’est mis à l’écriture d’un livre après un voyage en Isratine ou Palesrael. Il était à la librairie Kléber, en compagnie de Georges Federmann qui a remplacé au pied levé l’éditeur empêché par la grève des trains.

Similar posts
  • Jugement au procès des anti-GCO au TG... Près d’une centaine de sympathisants de Claire et Martin, deux anti-GCO qui doivent connaitre ce matin le jugement du TGI concernant une action pacifique pour retarder les travaux de Vinci-Arcos à la ZAD du Moulin de Kolbsheim. La lourde main de la [...]
  • Strasbourg manifeste pour la Fonction... Deux à trois mille manifestants cet après-midi à Strasbourg en défense intersyndicale de la Fonction publique. Heureusement les jeunes, lycéens et étudiants ont animé le cortège qui sinon était plutôt tranquille. Ils ont pris la tête de la manifestation après avoir doublé les syndicats par la Grand-Rue. La jonction s’est faite rue du Vieux Marché [...]
  • Blessing : la barbarie ordinaire de l... [...]
  • 1500 manifestants pour la Palestine à... Ils-elles étaient plus de 1500 hier place Kléber à Strasbourg en soutien à la Palestine et particulièrement pour Gaza martyrisée par les troupes israéliennes qui ont abattu froidement plus de 100 manifestants pacifiques dont de nombreux enfant et blessé des milliers. Après le rassemblement de la veille des  organisations françaises , c’était le tour des [...]
  • Tuer et tuer et tuer [Counterpunch] [...]

2 Commentaires

  1. André BARNOIN André BARNOIN
    11 avril 2018    

    Bon courage Georges en ces temps tourmentés. Tenons bon, ça va secouer ! Dédé

  2. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    10 avril 2018    

    Le Cercle Menachem Taffel se réjouit d’être associé, en cette veille de Pâques et de Pessah, aux plus hautes autorités religieuses chrétiennes et juives afin de soutenir la reconnaissance d’un Kurdistan libre, indépendant et laïc dont l’hymne sera le « Le déserteur », de Boris VIAN ; la présidente , Pinar Selek et le ministre de la culture, le réalisateur Baham Ghobadi.
    Abdullah Ocalan sera nommé citoyen d’honneur de Jérusalem et conseiller fiscal de Benjamin Netanyahou.
    Tous les responsables politiques feront « pénitence » pour les souffrances infligées aux kurdes, par la communauté internationale, depuis 1920, pour le non respect des accords du Traité de Sèvres qui prévoyait la création d’un Kurdistan indépendant.
    Les 50 millions de kurdes du monde entier partageront notre émotion.

    Mahmoud ABBAS et Benyamin NETANYAHOU se retrouveront à Strasbourg le 12 mai prochain pour le 7 ème anniversaire du baptême du Quai MENACHEM TAFFEL, à l’invitation de Roland RIES.
    Ils viendront signer officiellement les propositions de Paix, connues sous le nom « des Béatitudes de Strasbourg », élaborées depuis 12 ans par le Cercle TAFFEL, le MRAP, l’ ATMF et l’ ORIV.
    Marcel SPISSER, Claire AUZIAS et Jacques MOREL écriront le premier livre d’Histoire palestino-israélien ou Shoah et Nakba seront explicitées aux deux peuples.

    Le Mur de Séparation sera démantelé et utilisé à la reconstruction de la Syrie, de l’Irak et de la Lybie.
    Les ultra-orthodoxes juifs de Hébron seront invités en Utah, à Salt Lake City, pour vérifier la thèse principale de l’ouvrage, souvent cité comme source possible de Joseph Smith, du pasteur Ethan Smith (1762–1849) : “View of the Hebrews” (Vue des Hébreux’), publié en 1823 et qui défendait l’idée que les Amérindiens descendent des Hébreux.

    Jérusalem sera déplacé légèrement à Benfeld en mémoire du Juste Peter SCHWARBER.

    Les palestiniens proposeront de se convertir au judaïsme et bénéficieront de la Loi du Retour dans un Etat fédéral laïc dirigé par Angela DAVIS.

    Les juifs se convertiront à l’anthroposophie et ouvriront des écoles Steiner pour permettre à Jean-Michel BLANQUER de retrouver le sommeil avant que Strasbourg ne reprenne la semaine scolaire des « 4 jeudis ».

    Les laïcs devront aussi aller au Paradis.

    Les branches armées du Hezbollah et du Hamas s’engageront à renoncer à la violence contre la promesse de rejoindre l’équipe de bobsleigh de Monaco, conduite par ALBERT, aux Jeux Olympiques d’Hiver que le Qatar tient à organiser.
    Les cons (1) des deux camps feront un stage d’immersion de 40 ans au Sinaï sous la boulette de Jean-Claude JUNKER qui est parvenu à nous faire croire que l’économie de marché prenait en compte les droits et les souffrances des plus fragiles.
    Emmanuel MACRON, lucide, adoptera le « Notre Mer » comme hymne national (2) et abolira les frontières et la Loi sur « l’Immigration maîtrisée ».

    Le Mur des Noms qui fait polémique en Alsace sera érigé à Caen, en « France » et le drame des Incorporés de force et l’héroïsme de nombreux déserteurs enseignés dans les livres d’histoire.

    Georges Yoram Federmann, né juif et converti à l’exercice de la médecine.

    (1) Tous ceux qui pensent que dans leur couple ils ont toujours raison.

    (2)Notre Mer

    Notre Mer qui es si bleue

    Que ton Nom soit partagé

    Que ton horizon nous fasse renaître

    Que ta volonté et ta miséricorde nous acceptent

    Offre-nous aujourd’hui notre Triton de ce jour

    Comme une trompette de la renommée

    Et non plus comme un cercueil

    Pardonne-nous nos défaites et nos deuils

    Comme nous pardonnerons à nos bourreaux

    Et ne nous soumets pas aux quotas

    Mais délivre l’ Europe de ses peurs et de ses carcans

    Georges Yoram Federmann
    Strasbourg
    20 mai 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !