Les Gilets Jaunes du QG Strasbourg République répondent à Macron

vidéo post macron notre dame

En réponse à l’allocution de Macron le lundi 15 avril 2019

Notre Dame brûle… le gouvernement nous enfume.

Hier, Macron, aurait dû faire ses annonces après les 3 mois de son Grand Blabla, qui avait pour unique objectif de gagner du temps en espérant que notre mouvement s’arrête. Mal lui en a pris, notre capacité de mobilisation est restée intacte et “nous sommes unis pour le vaincre” lui et sa politique au service des riches.

Ces mêmes riches aujourd’hui, après le triste incendie de Notre Dame, les Pinault, Bettencourt, Bernard Arnault et autres grands patrons de Total, Bouygues, Vinci, etc. ont fait apparaître comme par magie des centaines de millions en un jour. En réalité, cet argent n’est pas le leur, c’est le nôtre. Qu’ils nous volent chaque jour en nous exploitant. De l’argent s’il y en a pour Notre Dame, il y en a aussi pour nous, nos salaires, nos pensions, nos allocations, nos services publics ! Et il y a urgence car nous voulons vivre et non survivre.

Alors Macron a bien raison quand il dit que “ce que nous croyons indestructible peut aussi être atteint”. Nous ne lâcherons rien pour l’atteindre lui, et sa politique. Pour reconstruire un monde où nous pourrions décider nous-mêmes de ce qui nous concerne.

Nous ne voulons pas rester à notre place comme le souhaiteraient Macron et ceux qu’il protège, mais ce que nous voulons bâtir, nous, c’est un monde plus juste.

Tous dans la rue le 20 avril à Paris, le 27 avril à Strasbourg. On lâche rien.

Similar posts
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]
  • Libérez Salah Hamouri! Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri / 30 juin 2020 Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.Il a été conduit [...]