Le devoir d’hospitalité, par Edwy Plenel

La Salle blanche de la librairie Kléber à Strasbourg était archi-comble hier, comme à chaque venue du patron de Médiapart. Et pendant plus de deux heures, Edwy Plenel a défendu, contre les gouvernements français successifs, et la xénophobie galopante dans certains milieux, le devoir d’hospitalité.
Si la plus grande partie de l’assistance était acquise à la défense des migrants et de leurs droits, il s’est trouvé pourtant quelques individus pour y opposer leur point de vue restrictif. Un jeune contradicteur, après avoir traité le conférencier et l’assistance de vieux, y opposant selon lui la nouvelle génération jeune, a défendu le sinistre “les nôtres d’abord”, sous l’œil approbateur de M. Husser, ex candidat du Front national. Un autre, plus âgé a dit qu’il se sentait agressé par “leur culture”, ciblant ainsi l’ensemble des migrants et des musulmans fussent-ils français de longue date. On lui conseille une visite chez les sœurs qui ont récemment accueilli en Alsace, à Thal-Marmoutier, une cinquantaine de demandeurs d’asile en leur couvent.
Heureusement, de nombreux intervenants-tes ont vivement remercié Edwy Plenel pour ses prises de positions.

Similar posts
  • Jugement au procès des anti-GCO au TG... Près d’une centaine de sympathisants de Claire et Martin, deux anti-GCO qui doivent connaitre ce matin le jugement du TGI concernant une action pacifique pour retarder les travaux de Vinci-Arcos à la ZAD du Moulin de Kolbsheim. La lourde main de la [...]
  • Strasbourg manifeste pour la Fonction... Deux à trois mille manifestants cet après-midi à Strasbourg en défense intersyndicale de la Fonction publique. Heureusement les jeunes, lycéens et étudiants ont animé le cortège qui sinon était plutôt tranquille. Ils ont pris la tête de la manifestation après avoir doublé les syndicats par la Grand-Rue. La jonction s’est faite rue du Vieux Marché [...]
  • Blessing : la barbarie ordinaire de l... [...]
  • 1500 manifestants pour la Palestine à... Ils-elles étaient plus de 1500 hier place Kléber à Strasbourg en soutien à la Palestine et particulièrement pour Gaza martyrisée par les troupes israéliennes qui ont abattu froidement plus de 100 manifestants pacifiques dont de nombreux enfant et blessé des milliers. Après le rassemblement de la veille des  organisations françaises , c’était le tour des [...]
  • Tuer et tuer et tuer [Counterpunch] [...]

5 Commentaires

  1. Poireau Poireau
    9 janvier 2018    

    Le “devoir d’hospitalité”, pour qui ? Pour quoi ?
    J’aimerais bien l’entendre au sujet de l’hospitalité israélienne…

  2. Roul Jean-Paul Roul Jean-Paul
    9 janvier 2018    

    Le jeune contradicteur c’est moi.
    Et heureusement qu’il y en avait au moins un.
    Il paraît que vous m’avez filmé ? Mais étrangement vous ne mettez pas mon intervention. Peut être trop subtile ?

    Loin de vos a priori, et de votre association avec l’autre intervention sur la culture et l’imam ?

    • La rédaction de la Feuille de chou La rédaction de la Feuille de chou
      9 janvier 2018    

      Subtile, votre intervention qui opposait les réfugiés aux SDF supposés desouche?

      • Roul Jean-Paul Roul Jean-Paul
        9 janvier 2018    

        Les SDF de toutes souches oui.

        • Roul Jean-Paul Roul Jean-Paul
          9 janvier 2018    

          Pourquoi Edwy Plenel est un FDP ?

          Pourquoi plus qu’un Caron ? Plus hypocrite ?

          Car comme disait Cioran la lâcheté rend subtil. Ou pas.

          Mais trop de lâcheté rend FDP

          ( Français de papiers )

          Et ça faut le savoir, c’est vérifiable, c’est démontré dans mon livre qui sort en Août 2018.

          Et pourquoi je joue au con pourtant pas naïf.

          Bref soyons sérieux. Je vais essayer d’être concis.
          Mais je vais rentrer bien plus dans le détail que je ne l’ai fait avec le ” résumé Caron “, puisque la conférence en elle-même était encore plus caricaturale que d’habitude.

          Il vient donc de sortir son mini manifeste de FDP de 30 pages sur le devoir d’accueil, qu’on pourrait assimiler au genre Hessel, et d’ailleurs une FDP ne manquera pas de le souligner à la fin.

          Venons-en directement à l’intéressant : mon intervention.

          Bon faut dire j’ai été un peu provocateur.

          ” Monsieur Plenel, je crois pouvoir dire en écoutant votre philosophie et votre discours que vous faites parti d’une génération dépassée.
          D’ailleurs il suffit de parcourir des yeux l’auditoire acquis à votre propos et réuni ce soir pour s’en convaincre.
          La problèmatique de l’immigration n’est plus la même qu’hier, et l’honneur de la France n’est certainement pas de créer des jungles de Calais ou des camping de misère dans Paris, qui finissent sous les bottes des CRS, tout comme les bénévoles et associations qui leur viennent en aide.
          Le but n’est pas non plus de noyer le poissons comme vous le faites et de mélanger réfugiés, migrants et clandestins.
          Je voudrais d’abord vous demander si vous ne pensez pas être l’idiot utile du mondialisme, celui là même qui continue d’exploiter le tiers-monde en ressources humaines également, en laissant sa jeunesse venir payer nos retraites entre autres, quand ce n’est pas venir travailler au noir dans le bâtiment, en cuisine ou autres ?
          Dans un pays qui connaît le chômage de masse et la grande pauvreté ?
          Où des SDF meurent tout les hivers dans la rue ?
          Que vous le vouliez ou non, la résurgence nationaliste que l’on voit apparaître en occident mais aussi ailleurs dans le monde est bien plus une véritable solidarité, à la fois nationale et internationale, que celle mondialiste et mortifère que vous défendez “.

          Autant vous dire qu’au milieu de ce ramassis de complaisances et de vieilles bourgeoises, ça a fait grincer des dents.
          C’était sans compter sur un des quelques jeunes, un arabe qui monta sur ses grands chevaux en me parlant de son père et de son grand-père me pointant du doigt et s’approchant, l’un des organisateurs devant s’interposer. Une caricature je vous dis.

          Plenel : ” Tout d’abord merci de me dire que je fais parti d’une génération dépassée, ou que mes idées le sont, même si pour moi la DUDH, et les valeurs humanistes que je défend ont encore de l’avenir du moins je l’espère…
          Après oui il est vrai qu’il y a une résurgence nationaliste, et même identitaire vous parlez de solidarité nationale, on est pas loin d’entendre préférence nationale…et l’élection de Trump est un nouvel exemple, d’autres mouvement en Europe, en Autriche, en Pologne… il y a la tentation d’un repli sur soi, d’un égoïsme, mais permettez-moi de vous dire que ce sont vos idées qui sont dépassées, on a connu à une autre époque des gens qui voulaient essayer cette idéologie, et on a bien vu que ça ne marchait pas…et puis en dernier lieu on voit où ça mène, ça mène à la guerre… ”

          Applaudissements de toute la salle.
          Je veux et j’exige un droit de réponse direct.

          ” Monsieur Plenel, permettez-moi de vous dire que votre glissement sémantique relève de la malhonnêté intellectuelle, et qu’on est pas loin d’entendre ” la tentation de la haine “.
          De plus vous ne me répondez pas sur ces forces vives que l’on prend aux autres pays, mais on va se concentrer alors sur la France et je vais tenter d’être plus incisif en vous citant :

          ” Un jour on se souviendra avec honte qu’en France au début du 21ème siècle, une démocratie, son Etat, ses gouvernants et ses juges ( donc nous citoyens), ont criminalisés ce geste élémentaire d’humanité : la solidarité ”

          Vous ne pensez pas qu’un jour on se souviendra avec honte qu’un pays, une démocratie comme vous dites, une république, ait accueilli et logé des migrants pendant qu’elle laissait de ses citoyens mourir dans la rue, et au-delà de ça en laissant une partie de ses citoyens sans logements, ou en situation de grande pauvreté, avec des petites bourses, retraites, ou allocs pour survivre ?
          Qui vont aux restos du coeur même en travaillant ?
          Il n’y a aucune honte à parler de préférence nationale, se retrouver dans la pauvreté ou dans la rue peut arriver à beaucoup de français, que ce soit l’annonce d’une homosexualité, la perte d’un emploi, un divorce une maladie… Et il n’y a aucune honte à parler de mérite pour des citoyens français qui ont travaillés et participés à l’histoire et l’effort collectif. ”

          Malheureusement deux autres personnes interviennent, avec plusieurs questions.
          Et ce filou commence par leur répondre.
          Puis revient à moi, et là on est reparti sur les clichés, que c’est le discours du Front National ( c’est bien le paradoxe qu’il n’y ait pas le même à gauche ! ) et blabla et l’avenir c’est la fin des frontières et le monde de demain c’est l’ouverture le partage… Et que ce genre de pensée derriere c’est un peu anti tout, anti homo, antisémite… Je vous épargne les détails. La recherche du bouc-émissaire et blabla… Rien sur l’exploitation de la misère et la perpétuation des deux.
          Les autres enchaînent sur la haine.

          C’est déjà fini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !