Mensonge et erreurs dans le récit d’une action gilets jaunes à Strasbourg

Strasbourg f2cmedia

Mensonges et erreurs dans le compte-rendu fait par les Dernières Nouvelles d’Alsace d’une action gilets jaunes au Pont de l’Europe sur le Rhin.

Voici les quelques lignes publiées par le Journal en page 16 du cahier Région sous le titre “Strasbourg: sept hommes en garde à vue“:

Vers 14 h, une cinquantaine de manifestants s’est à nouveau rendue sur le pont de l’Europe. Les gilets jaunes ont franchi la frontière, avant d’être contraints de retourner côté français par les policiers d’Outre-Rhin. Ils ont alors bloqué une partie de la circulation, dans le sens France vers Allemagne. Les forces de l’ordre ont procédé à des déviations vers le pont Pflimlin à Eschau. Les manifestants ont évacué les lieux vers 16 h 30. Aucun incident n’est à déplorer.

Il est manifeste qu’aucun journaliste des DNA n’était présent sur les lieux l’après-midi. Le seul professionnel présent était un correspondant de RT, plus la #http://la-feuille-de-chou.fr/archives/101713 qui a filmé en direct sur Facebook.

Rectificatifs:

“…une cinquantaine de manifestants“, dit le Journal: nous étions près de 80, selon la Feuille de chou et les Renseignements territoriaux.

Les gilets jaunes ont franchi la frontière sur le pont, mais sont restés longtemps du côté allemand sans en être chassés par la police allemande qui avait un véhicule près de l’ex-douane et 5 policiers en veille.

Par contre nous n’avons pas été “contraints de retourner côté français“.

En réalité, la police allemande a demandé, assez tard, que les manifestants se positionnent sur le pont derrière la ligne frontière matérialisée pas une plaque de métal portant D et F séparés par une ligne gravée. Ils l’ont demandé fort civilement et les gilets jaunes ont accepté de reculer. A ce moment, les Robocops s’étaient retirés et la Bac peu après. Seuls restaient deux à trois policiers en civil des RT.

Le Journal publie enfin le gros mensonge suivant, visiblement résultat d’une intox de la police et/ou de la Préfecture:

Ils ont alors bloqué une partie de la circulation dans le sens France vers Allemagne.” (sic)

En réalité, à aucun moment jusqu’à 16 h 30, les gilets jaunes n’ont bloqué la circulation dans aucun sens!

Du début à la fin de l’opération, il s’est agi, contrairement au matin tôt, de filtrer sur une voie la circulation des véhicules dans les deux sens. Et le coups de klaxon ont retenti de nombreuses fois, preuve de la popularité persistante du mouvement.

C’est la police nationale française qui, une fois retirée du pont, a bloqué volontairement la circulation des véhicules venant de France et les a déviés soit vers Gambsheim au nord, soit vers le Pont Pflimlin au sud, obligeant à des détours de plusieurs kilomètres. Sans doute pour provoquer un retournement de l’opinion publique…Et les DNA servent le plat frelaté de la police.

Au même moment, la circulation était normale de Kehl vers Strasbourg.

Les médias se plaignent de plus en plus de la manière dont ils sont (mal) considérés par le public. En décrivant une action comme ils l’ont fait, dans cet exemple, ils s’exposent au renouvellement des critiques.

Ce n’est pas seulement la politique qui doit changer en France, les médias aussi doivent se réformer et informer véritablement leur public.

Pour les y aider, existe un excellent site: https://www.acrimed.org et bien entendu la-feuille-de-chou.fr….

A la prochaine!

Sur FB copié le 28/12/18 à 8H10

Jean-Claude Meyer Denis Tricard J’ai relevé un gros mensonge des Dna qui ont affirmé que ce sont les gilets jaunes qui ont bloqué la circulation samedi après-midi sur le pont de l’Europe entre France et Allemagne alors que c’est la police nationale qui en est responsable
Pourquoi avoir repris dans le Journal la version policière ?
Je t’ai envoyé une analyse détaillée sur ce fait
Aucune réaction de ta part!
1

J’aime

· Répondre · 8 h

Denis Tricard
Denis Tricard Jean-Claude Meyer si si. Envoyé pour vérification. Ce que tu écris est faux. Et la suite nous le prouvera sans doute 😂

J’aime

· Répondre · 7 h

Jean-Claude Meyer

Jean-Claude Meyer je maintiens que c’est la police nationale qui a détourné le trafic, pas les gilets jaunes; plusieurs personnes peuvent en témoigner, dont des policiers (en civil) et un correspondant journaliste de RT, plus les gilets jaunes eux-mêmes,

Similar posts
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]
  • Metz Gilets Jaunes Manifestation de l... On était environ un millier rassemblés place Mazelle à Metz en attendant que le camion s’ébranle en tête de cortège. La pluie tombait un peu, mais elle a cessé le reste de l’après-midi. Des véhicules de l’armée française sont passés tout klaxon dehors avec le succès qu’on imagine. Le cortège était très coloré, le jaune [...]
  • Extinction-Rébellion à Strasbourg et ... A 4’10, intervention de Extinction-Rébellion devant les officiels, puis la police municipales enlève une [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.