Le cercle Menachem Taffel commémore le pogrome de juifs du 13 février 1349 à Strasbourg

25 personnes ont répondu à l’appel de Georges Yoram Federman et du cercle Menachem Taffel et se sont réunies devant le monument aux morts de la place de la République à Strasbourg, le jour anniversaire du massacre des juifs en 1349 près de cette place.

Mieux qu’une cérémonie officielle compassée et protocolaire, ce fut un échange entre les présents fort divers puisque outre l’organisateur, il y avait Claire Auzias, pour les Tziganes, le maire honoraire du Howald qui raconta la visite de SS en cuir noir parmi lesquels Hans-Martin Schleyer, futur patron des patrons allemands, enlevé puis assassiné par la Rote Armee Fraktion, Nicole Dreyer, adjointe au maire de Strasbourg, en charge des écoles, Alfred Zimmer, JC Meyer de l’UJFP, et d’autres encore. Un photographe des DNA était présent.

Georges Federmann eut l’occasion de reparler du professeur Leriche dont un bâtiment porte hélas encore le nom ainsi qu’un amphithéâtre, à la faculté de médecine, sans parler des pinces Leriche; il fut question aussi de l’Ordre obligatoire’ des Médecins, inventé sous Pétain, et des autres ordres qui cherchent à se constituer. On rappela brièvement la carrière vichyste du juge Pierre Pflimlin à Thonon-les-Bains, qui condamna des juifs en fuite vers la Suisse, ce qui ne l’empêcha pas de finir maire de Strasbourg et dernier président du conseil de la IVe République. Une petit échange eut lieu à propos des juifs et d’Israël évoqués par le maire du Hohwald.

On posa des cailloux conformément au rite juif, à côté d’une rose pour les autres.

Le lieu se prêtait bien à cette commémoration avec son monument sans marque nationale, où une mère alsacienne tient dans ses bras ses deux fils, nus, morts à la guerre, l’un sous l’uniforme allemand, l’autre sous le français…mais une fois tués et dévêtus, comment les distinguer?

Aucun membre officiel de la Communauté israélite de Strasbourg n’était présent.

Le matin même dès 8h30, lors du colloque annuel de la SHIAL (Société d’histoire des israélites-sic- d’Alsace et de Lorraine), le Dr Marc-Henri Klein nous avait éclairé sur la peste de 1348 et ses conséquences, d’où il ressortait que les pogromes avaient commencé 10 ans avant la peste, et étaient dirigés d’abord contre les gueux, avant les juifs.

pogrome strasbourg 1349 menachem taffel

Similar posts
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]
  • La culture dans la rue à Strasbourg Forum et spectacle des élèves du TNS Place de la République Devant le TNS Papageno Sur les quais Alsace révoltée sur les quais Un policier municipal qui croit encore qu’il est interdit de filmer la police Culture en danger, jeunesse [...]
  • Ecole du TNS 2 avril [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.