Centenaire de la Constitution d’Alsace-Moselle 1911-2011 au Landtag/TNS de Strassburg avec Hebdi

Une météo jacobine pour ce centenaire de la Constitution de 1911 en Alsace!

Thierry Hans, le patron du magazine Hebdi, était l’organisateur de cet apéro commémoratif sur le parvis du café du TNS, et à l’intérieur, vu le temps frais et la pluie qui avaient succédé aux fortes chaleurs des jours précédents.

Thierry Hans

Il n’y avait pas la foule espérée probablement. Et ce n’est pas seulement la faute au climat déréglé. La planète Alsace a beau être géographiquement petite en superficie, elle n’en est pas moins très divisée politiquement. Et chacun de cultiver son pré carré. Ainsi, les absents étaient nombreux parmi lesquels Unser Land, ou l’Initiative Citoyenne d’Alsace et les élus ou ex-élus. Et certains présents, envahissants (il y a sûrement un rapport entre ces deux faits], comme ce dirigeant d’un parti “régionaliste”, alsacien, très marqué à l’extrême-droite, ce même homme qui lors de la campagne des cantonales s’était distingué par l’action islamophobe de faire entendre, à 4h30 du matin, à Cronenbourg, depuis un véhicule, l’appel du muezzin, supposé être celui que les Strasbourgeois devraient supporter après la construction du minaret de la Grande Mosquée. sauf que si minaret il y aura, merci Roland Ries, le muezzin ne psalmodie que dans les oreilles de Jacques Cordonnier, et ses séides. Hallucinations auditives?

Parmi lesquels, présents aussi, quelques jeunes, aux crânes pas rasés, de la dite Jeune Alsace, ceux-là même qui vont sortir les flambeaux, gare aux incendies de forêt vosgienne, le 11 juin, à 20h, à partir de la gare de Barr, pour monter à l’assaut du Birkenfels. [ collectifjusticeetlibertes] appelle à une contre-marche.

Le président de ces jeunes très à droite, avec qui on a conversé, se prétend aussi très régionaliste, mais le genre qui, comme il l’a dit veut “défendre les nôtres” , – “Européens blancs“- et interprète de travers les statistiques selon lesquelles une certaine religion, ou la couleur un peu sombre de la peau conduiraient plus sûrement en prison que la peau des “Blancs“! Il oublie ce jeune homme aux vieilles idées que c’est bien plus l’origine sociale qui conduit en prison certains que l’ethnie ou la religion ou la nationalité. La preuve en a été donnée récemment dans des travaux qui montrent que les violeurs et autres agresseurs sexuels des classes supérieures se retrouvent bien plus rarement au tribunal et en prison que ceux des classes populaires, alors que le taux de ces crimes est le même dans toutes les couches de la société.

Pour revenir à Thierry Hans, on ne sait s’il s’agit de naïveté, ou d’aveuglement, ou d’imprudence, ou de complicité, ( on lui laisse le soin de répondre ici-même) mais en donnant la parole à un (relatif) poids lourd de la politique alsacienne, connu par ses positions xénophobes, il ressort les verges pour se faire battre. Et fournit gracieusement aux jacobins de droite et de gauche, les arguments pour, une fois de plus, stigmatiser les amis d’une Alsace fraternelle, ouverte, riche de ses populations bigarrées, cosmopolite, et respectueuse des Droits de l’Homme.

On a aussi entendu, plus brefs, Luc Lehner, conseiller municipal de Haguenau et du Parti radical, qui s’est démarqué ainsi que le pasteur libéral Winstein.

1911 2011 luc lehner parti radical

1911 2011 pasteur protestant libéral winstein

L’auteur de cette note a, quant à lui, décliné l’invitation à parler dans ce cadre là. Après ou avant le mini Führer remplaçant de Robert Spieler, non merci!

1911 2011 jacques cordonnier alsace d’abord

Après les discours, le public a été invité à rejoindre la parvis où une fanfare a porté jusqu’aux oreilles du Préfet de la région Alsace, qui loge juste en face, de l’autre côté de l’Ill, les flonflons de l’hymne national alsacien. Avait-il mis ses bouchons d’oreille?

Hymne national alsacien

[Le Elsässisches Fahnenlied (littéralement la « Chant alsacien du drapeau ») est l’ancien hymne du Reichsland d’Alsace-Lorraine (sous administration allemande). Il a été écrit en 1911 par Emile Woerth (1870-1926), et adopté la même année comme hymne officiel de l’Alsace. …]

Deux fonctionnaires de la sécurité publique, en civil, surveillaient discrètement tout ça, devant une mousse. Et quelques libertaires scrutaient les fachos près d’un stand de T-Shirts alsaco-alsaciens.

Vidéos à suivre!

1911 2011 Landtag/TNS

1911 2011 Landtag/TNS
31 mai 2011
centième anniversaire de la Constitution de 1911 en Alsace organisé par le magazine Hebdi
LireLire
Similar posts
  • Stolpersteine: action franco-allemand... Les Stolpersteine sont, littéralement des pierres de trébuchement. A Kehl-am-Rhein, sur la rive droite du Rhin, en face de Strasbourg, les deux cités étant maintenant reliées directement par le tram, il y a 63 de ces petits cubes de laiton collés sur du béton, entre les pavés. Ces pierres de mémoire portent les noms et [...]
  • Place publique, par Raphaël Glucksman... Raphaël Glucksmann était à Strasbourg pour présenter son livre, Place publique, et le mouvement homonyme qu’il a lancé pour tenter de redonner du lustre à ce qu’il ne nomme pas “la gauche”, tant le terme en a été dévalué, pas seulement depuis 1982-83 par Mitterrand lequel prétendait “changer la vie”, et a entamé le tournant [...]
  • Rassemblement anti GCO autour des gré... Arrivée Aurélie parle ZAD du Moulin ZAD du Moulin solidaire des grévistes de la faim from feuille de chou on Vimeo. Départ Paroles de grévistes de la faim contre le GCO from feuille de chou on Vimeo. Dès le début, l’annonce a été fait que le président Macron n’avait pas répondu à la demande des [...]
  • 50 militant-e-s bloquent Sanef-Vinci ... Forêt du Krittwald Vendenheim Dès 4 h du matin, des anti-GCO sont présents et surveillent les deux engins laissés sur place et tous les véhicules qui arrivent. Le travail ne peut reprendre sur ce chantier de déforestation. Zone commerciale de Vendenheim La plupart des engins de travaux étaient garés chez Caterpillar. On bloque l’entrée. Rien [...]
  • Psychanalyse de l’Alsace, réédi... Jean-Louis Hoffet présentait hier à la librairie Kléber une réédition du livre de son père, Frédéric Hoffet, paru en 1951. La suite en audio: Ce sont les Éditions de la Nuée-Bleue, du même groupe que les Dernières Nouvelles d’Alsace qui l’ont édité avec, en couverture un dessin de Tomi Ungerer, un autre Alsacien, plus célèbre [...]

14 Commentaires

  1. beilstein beilstein
    2 juin 2011    

    Par ailleurs, à la décharge de l’ICA, et à celle d’Unser Land : la soirée se présentait d’emblée, implicitement du moins, comme la fête d’une certaine extrême-droite pseudo-régionaliste ! Qu’ auraient-ils fait là-bas, au juste, excepté permettre une fois encore l’amalgame dont certains journalistes sont si friands !
    D’ où ma surprise, d’ailleurs, d’y voir certaines personnalités bien connues et appréciées parmi les organisateurs et les participants les plus actifs . . .

    • 2 juin 2011    

      bouh les méchants d’extrême droite ! navré mais on eu l’invitation via Hebdi, qui n’est pas une officine fachoide. Que Cordonnier soit là et alors ? comme les mecs de l’ICA se gardent bien de s’afficher avec Cordonnier alors qu’ils partagent les mêmes combats, on se marre. Être pour l’immigration incontrôlée et le métissage est forcément contradictoire avec sauvegarder l’identité alsacienne. C’est l’un ou l’autre, blanc ou noir si l’on ose écrire. Ou vous coulerez comme Schlomoh dans le “cosmopolitisme” ou l’internationalisme ou vous sauverez ce qui reste à sauver de l’Alsace, de l’Europe.

      • Schlomo Schlomo
        2 juin 2011    

        ridicule!
        le saviez-vous, la 13, il y a des Alsaciens, d’origine africaine, noirs, et aussi du Maghreb qui sont intégrés au point de parler l’alsacien!

        être alsacien ou français ou n’importe quoi, ce n’est pas un gène!

        vous la voulez dans un bocal, l’Alsace, dans le formol pour préserver la pureté de la “race”?

        arrêtez de fantasmer sur une prétendue “immigration incontrôlée” inexistante;
        quant au métissage, vous confondez le physique et le culturel!

  2. Владиирович Маяковский Владиирович Маяковский
    1 juin 2011    

    Schlomo, vous qui prenez en photo les t shirt ” 110 pour cent alsacien ” que diriez vous si quelqu’un portait un t shirt ” 110 pour cent français ” ?

    Avec votre sens de la mesure sans doute le traiteriez vous de facho , vous auriez sans doute raison sur le fond… alors pouvons nous nous permettre de penser que des gens qui se proclament à 110 % alsacien puissent appartenir à la même engeance?? N’est ce pas ici ” une clôture identitaire ” ..?

    Le fait que vous partagiez les mêmes idées régionalistes rétrogrades que celles du monsieur que vous avez pris en photo ( plusieurs fois !!!) ne vous fait donc pas réfléchir?

    Parler d’hymne national en ce qui concerne l’Alsace me fait hurler de rire… Sacré schlomo va …

    • Schlomo Schlomo
      1 juin 2011    

      c’est une photo!
      je ne porte pas de T-shirt de ce genre…
      je n’ai rien à voir avec ce Schumacher

      • Владиирович Маяковский Владиирович Маяковский
        1 juin 2011    

        Vous n’en portez pas ( cela reste à prouver ) mais le photographiez et le publiez sans aucun commentaire … Il faut donc comprendre que vous adhérez…

        Je me permets de reposer ma question : ” que diriez vous si quelqu’un portait un t shirt » 110 pour cent français » ?

        • Schlomo Schlomo
          2 juin 2011    

          la Feuille de Chou est un média informatif dans lequel, comme ailleurs, publier n’est pas adhérer à ce qui est publié;

          pour le reste, si vous vendez des T-Shirt portant: 110 % internationaliste, ou cosmopolite, je suis preneur…

          • beilstein beilstein
            2 juin 2011    

            Pour quelqu’un qui annonce s’appeler Maïakovski, vus devriez comprendre la distinction entre information, propagande et publicité !

            • Schlomo Schlomo
              2 juin 2011    

              il usurpe le beau nom du poète!

  3. 1 juin 2011    

    Cela aurait été plus objectif de parler du propos de Jacques Cordonnier avec lequel tout le monde ne peut qu’être d’accord : donner plus de poids décisionnel aux institutions locales et aux alsaciens.

    Que vous considériez Cordonnier comme d’extrême droite, admettons mais hier soir, rien n’indiquait cela. “Mini-führer”, voyons, c’est comme si je disais tiens, il y a avait le mini-Staline Meyer hier soir à cette fête.

    J’étais comme observateur hier soir et je suis surtout un peu navré que peu de gens se soient déplacés, et ce n’est pas la présence de Cordonnier qui les a fait fuir, plutôt le manque de communication, le manque de rassemblement de la “planète Alsace” comme vous la nommez.

    Il me semble que Hans a eu raison de dire hier soir qu’il y a avait des gens de tous les bords politiques et que tous sont unis autour d’un thème. Hélas, ce sont peut-être les egos qui ont joué hier soir ? Où était l’ICA ? ils ont mieux à faire ? et les élus ? ce sont des ringards obsédés par Paris donc évidemment ils ne peuvent venir à ce genre de soirée.

    Enfin, sur votre phrase concernant l’Alsace riche de ses populations bigarrées, cosmopolites etc… non, bien sûr, je ne peux être d’accord ni mes camarades de LDS. En ce sens, Cordonnier et ses alliés ont raison. Mais vous connaissez notre position. A dose homéopathique, c’est mieux que massivement.

    L’identité alsacienne se meurt, pas seulement à cause de l’immigration bien sûr, mais le jour où il n’y aura plus rien à transmettre, l’immigration aura beau dos de régner en maîtresse illégitime. Si les Alsaciens avaient encore le sens de leur culture, on n’en serait pas là mais la macdonaldisation, la consommation à outrance, l’égoisme et la cécité et la peur des politiques locaux auront eu raison de ce que nous sommes. Cette mauvaise entreprise est dès lors, logiquement, parachevée par l’immigration.

    Laurent H.

    • Schlomo Schlomo
      1 juin 2011    

      1/vous pouvez écouter le discours “régionaliste” de Cordonnier sur la Feuille

      2/pas confondre Staline et Trotski!

      3/même à dose homéopathique, le programme xénophobe de vos amis (et votre propre discours à la 13) sont des poisons plus que des remèdes

      4/l’histoire de l’Alsace n’est qu’une succession d’immigration et d’invasions; et leurs enfants sont alsaciens; il n’y a pas de raison d’accepter les descendants de Polonais, de Prussiens, d’Italiens, d’Espagnols, etc, et de refuser les enfants d’Algériens, de Marocains, de Turcs…et ne me dites pas que c’est leur religion qui fait obstacle;
      ce ne sont pas les populations immigrées qui sont responsables de la disneylandisation de l’Alsace, comme de partout, mais le capitalisme mondial, et contrairement à ce que vous voulez faire croire, ils ne sont pas en train de “remplacer” les populations autochtones; ils enrichissent le paysage humain; cessez donc de prôner vos clôtures identitaires incestueuses et mortifères!

      • 2 juin 2011    

        Les cultures naissent en clôturant un espace ” imaginaire ” qui lui est propre. Ainsi, nous connaissons la séparation du pur et de l’impur dans pas mal de sociétés, on peut estimer qu’une communauté se reconnaît d’après ses interdits alimentaires, ces interdits alimentaires dénotent une séparation entre un soi collectif et les autres.

        J’ai cru comprendre en lisant Levi-Strauss, que la multitude de sociétés différentes résultait de plusieurs paramètres. L’un de ces paramètres est la défiance contre ce qui est extérieur à la communauté. “L’enrichissement du paysage humain” ne passe pas forcément par la case “paix et concorde”.

        • Schlomo Schlomo
          2 juin 2011    

          on peut passer de la défiance,à l’égard de l’étranger, quasi naturelle au premier mouvement, à la confiance, ou au moins à l’indifférence;
          il suffit pour cela de remarquer que “l’étranger” est en chacun de nous, et que les formes de ce qui nous semble “étranger” ne sont rien d’autre qu’un possible d’une humanité commune;
          relire Montaigne, à ce sujet, Des cannibales!

          • yets-langts yets-langts
            2 juin 2011    

            Lecerisier est le grand spécialiste de ces lectures à la petite semaine. Il oublie de rappeler que Levi -Strauss affirmait qu’un « anthropologue ne ce sent à l’aise que dans un village de 500 habitants, tandis qu’une grande ville ou même moyenne lui résiste.”» et que pour lui il convenait aussi de « distinguer culture et société ». Qu’il est donc très délicat de faire des généralisations hâtives en comparant des structures d’échelles et de statuts forts différents.

            Se pose encore, et vous faites bien de le lui rappeler, la question du changement et de sa possibilité. Les héritages ne font pas tout et ils ne sont pas non plus seulement ce qu’on voudrait qu’ils soient. La tendance à la fermeture existe bel et bien, mais il en va de même de la non moins réelle tradition d’ouverture. A cet égard l’Alsace est un cas d’école. Les plates âneries du Monsieur aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !