De la misère en Europe 2012: Latcho Rom a rencontré des habitants des campements “Saint-Gall et “Wodli” à Strasbourg

Est-ce ainsi que des êtres humains vivent dans l’Europe de 2012?

Des membres de l’Association et du Collectif Latcho Rom ont rencontré hier à Strasbourg des habitants de deux des quatre campements menacés d’évacuation à la demande de la Ville de Strasbourg.

Le jugement en référé ayant donné satisfaction à la Ville, l’évacuation peut se produire à n’importe quel moment, dès lors que la mairie aura demandé le concours de la force publique.

Cependant, à plusieurs reprises, pour des raisons difficiles à saisir, avant et après le jugement, l’adjointe aux questions sociales, Marie-Dominique Dreyssé a affirmé que la Ville ne demanderait pas l’expulsion des populations qui survivent sur ces campements. Elles sont environ deux cent, dont de nombreux enfants de tous âges.

Nous avons donc rencontré des habitants que nous avons écoutés grâce à une personne issue de ces mêmes communautés qui a fait l’interprète.

Nous étions accompagnés d’un cinéaste qui, avec l’autorisation des populations concernées, a filmé le campement et ses habitants. En attendant le montage, quelques photos et vidéos prises par l’équipe de la Feuille de chou illustrent cet article.

Diaporama de Durga pour la F2C

Il s’agit pour Latcho Rom et les associations qui forment le Collectif (…) de faire connaître à l’opinion publique, aux élus et à tous les responsables des collectivités territoriales concernées, les conditions infra-humaines dans lesquelles des hommes, des femmes, parfois enceintes, des enfants, des bébés survivent dans la dite “Capitale de l’Europe”.

Quand on sait combien ces collectivités ont dépensé d’argent public pour un rallye déjà financé par des entreprises privées, on ne peut qu’être scandalisés de ce qu’on découvre.

 

Nous étions sur deux campements, celui appelé Saint-Gall, car situé à Strasbourg-Koenigshoffen, près du cimetière de ce nom, puis sur le terrain plus petit appelé “Wodli”, car il se trouve dans le prolongement de la rue de ce nom, entre l’autoroute A35, qui passe à quelques mètres des tentes et baraquements, et le Glacis avec ses anciennes fortifications et son petit cours d’eau.

Le terrain Saint-Gall avait déjà été occupé par des SDF et des sans-papiers quand ils avaient été chassés de la zone qu’ils occupaient à proximité de la station de tram Montagne-Verte.
Aujourd’hui, ce terrain est occupé par plusieurs dizaines de tentes et de baraquements de bois, toiles et matériaux divers. Le sol est boueux, des ordures s’entassent en désordre à plusieurs endroits près des habitations.

Sur ce terrain comme sur l’autre, (Wodli) où la situation est pire encore, il n’y a ni eau, ni WC,ni douche, ni courant électrique. Et pourtant, des gens y vivent depuis des mois!Et les femmes lavent le linge qu’on voit sécher sur des fils. Et cuisinent, et chauffent avec les moyens du bord les baraques où le vent et le froid pénètrent de tous côtés. Et lorsqu’elles nous invitent à entrer dans leur “logement”, on est surpris de voir avec quel soin et même quelle coquetterie, les intérieurs sont aménagés, comme au pays.

Les enfants d’âge scolaire vont à l’école, et apprennent le français.
Quand on voit les conditions dans lesquelles ces enfants vivent, on ne peut qu’être admiratif devant cette scolarisation.

D’ailleurs plusieurs mères nous ont dit que c’est précisément parce que les enfants peuvent être scolarisés que ces migrants qui fuient des conditions de vie affreuses dans leur pays d’origine, ont choisi la France de préférence à d’autres pays européens.

La France devrait être honorée d’être ainsi distinguée, mais elle est loin de répondre à ces sentiments.

Quelle valeur attribuer à l’engagement de ne pas expulser les gens avant d’avoir trouvé comment et où les reloger? Et le logement n’est pas le seul problème. Ces citoyens de l’Union européenne, du fait de règles provisoires concernant la Roumanie et la Bulgarie, ne jouissent pas des droits des citoyens européens. Le gouvernement a supprimé la taxe de 800 € des employeurs éventuels et il vient d’étendre à 291 la liste des métiers qui leur sont ouverts.

Mais ce quasi doublement ne change pas grand-chose, dès lors que le Préfet doit vérifier que des Français ne peuvent prendre les emplois, et surtout qu’il doit donner le feu vert pour les autoriser à travailler. Sans compter que, cercle vicieux, sans travail, pas de logement, et, sans logement, pas de travail!

Alors, en attendant, ils survivent par la mendicité, la débrouille, quelques petits boulots, la récupération dans les poubelles. Comment tolérer que de telles situations de misère durent des mois et des années pour certains? D’autant qu’il est patent que des millions d’euros, destinés aux Roms,dorment à Bruxelles!

Ils demandent du travail, un logement décent (ce ne sont pas des nomades). Heureusement, ils bénéficient des soins prodigués chaque semaine par les équipes de Médecins du Monde qui les visitent.

Latcho Rom et le Collectif, à l’écoute des demandes des populations concernées, ont établi une série de propositions qui devraient être mises en œuvre par les pouvoirs publics. Il faut espérer que, de la prochaine rencontre, la semaine prochaine, il sortira des résultats plus tangibles.

Par ailleurs, il semble vain de n’avoir comme vis-à-vis et partenaire que la Ville de Strasbourg, alors que l’État, le Préfet, le Conseil général et d’autres collectivités ou services sociaux sont concernés par cette situation. On a parfois l’impression que les uns et les autres, se repassent la “patate chaude”.

Pour régler ces situations difficiles et inadmissibles, il est nécessaire que tous travaillent ensemble, et surtout, que les populations concernées, elles-mêmes, soient associées à leur avenir. Car contrairement à ce qu’on laisse croire, ils et elles ont des compétences, des savoirs et aussi, comme tous les humains, des aspirations à prendre en compte.

D’autres vidéos (en VO parfois)

Similar posts
  • 26ème jour de jeûne contre le Contour... De 12 à 14 h ce vendredi, place Kléber à Strasbourg, de nombreuses personnes sont venues soutenir les cinq grévistes de la faim qui poursuivent leur jeûne depuis 26 jours dans le silence des élus, du préfet, afin d’obtenir un moratoire des travaux. Ceci au lendemain d’une recours déposé par Alsace Nature, et mis en [...]
  • Stolpersteine: action franco-allemand... Les Stolpersteine sont, littéralement des pierres de trébuchement. A Kehl-am-Rhein, sur la rive droite du Rhin, en face de Strasbourg, les deux cités étant maintenant reliées directement par le tram, il y a 63 de ces petits cubes de laiton collés sur du béton, entre les pavés. Ces pierres de mémoire portent les noms et [...]
  • Place publique, par Raphaël Glucksman... Raphaël Glucksmann était à Strasbourg pour présenter son livre, Place publique, et le mouvement homonyme qu’il a lancé pour tenter de redonner du lustre à ce qu’il ne nomme pas “la gauche”, tant le terme en a été dévalué, pas seulement depuis 1982-83 par Mitterrand lequel prétendait “changer la vie”, et a entamé le tournant [...]
  • Rassemblement anti GCO autour des gré... Arrivée Aurélie parle ZAD du Moulin ZAD du Moulin solidaire des grévistes de la faim from feuille de chou on Vimeo. Départ Paroles de grévistes de la faim contre le GCO from feuille de chou on Vimeo. Dès le début, l’annonce a été fait que le président Macron n’avait pas répondu à la demande des [...]
  • 50 militant-e-s bloquent Sanef-Vinci ... Forêt du Krittwald Vendenheim Dès 4 h du matin, des anti-GCO sont présents et surveillent les deux engins laissés sur place et tous les véhicules qui arrivent. Le travail ne peut reprendre sur ce chantier de déforestation. Zone commerciale de Vendenheim La plupart des engins de travaux étaient garés chez Caterpillar. On bloque l’entrée. Rien [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    20 octobre 2012    

    “Jésus-Christ ,hier et aujourd’hui, est le même pour l’ Eternité”.
    J-C,Reviens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !