Strasbourg: Est-ce ainsi que des humains vivent?

roms speedy 1

Dés le lendemain de l’émission de RBS avec l’adjointe aux Affaires sociales de la maire de Strasbourg, les belles paroles selon lesquelles ILS se préoccupent des familles de Roms, se désintègrent au contact de la réalité rencontrée sur le terrain par Latcho Rom.

Ainsi, cet après-midi, on a rencontré une famille avec six enfants en bas âge, de 9 ans à quelques mois pour le bébé au sein.

roms speedy 2

Elle est revenue de Roumaine et “loge”, si on peut dire, dans un baraquement ouvert à tous vents adossé à une petite maison de pierre promise à la destruction, située en face du Speedy, route des Romains, là où doit s’élever un nouveau quartier de ce faubourg ouest, promis, comme le dit une peinture à la gentrification.

roms speedy 3

Latcho Rom les a accompagnés afin qu’ils puissent se mettre ailleurs sans quoi ils risquent l’expulsion au moment où la maison de pierre sera détruite.

Une jeune Roumaine, non-Rom de 13 ans, nous a accompagnés en faisant l’interprète. Qu’elle soit remerciée.

Cette famille a été refusée par d’autres Roms sur plusieurs terrains, soit à cause de vieilles histoires inter-familiales, soit parce que tel chef de camp estimait qu’ils étaient assez nombreux.

Pas plus qu’entre Français, la solidarité n’est un réflexe inconditionnel entre les Roms eux-mêmes

Et ne leur jetons pas la pierre, car on peut comprendre intellectuellement que des gens dans la misère ne veuillent pas accueillir encore plus misérable. Les Roms sont comme toutes les populations. Ce serait plutôt aux plus aisés, non-Roms et Roms de s’occuper des plus faibles.

roms speedy 4

Latcho Rom a indiqué à cette famille un endroit où reconstruire un abri en attendant de trouver une meilleure solution.

On ne peut s’empêcher de trouver scandaleuse cette situation de familles et de très petits enfants, qui relèvent de la Protection Maternelle et Infantile (Conseil Général), de la Ville de Strasbourg et de l’État, contraintes de vivre dans des conditions infra-humaines, dans la capitale des Droits de l’Homme…

Monsieur le Préfet, Monsieur le maire, Monsieur le Président du Conseil général, allez vous laisser cette misère en l’état?

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

10 Commentaires

  1. schlomo schlomo
    28 juin 2013    

    En réponse à Jean-Claude Bournez, et quelques autres…

    Contrairement aux affirmations de Jean-Claude Bournez, nous l’assurons que la Feuille de chou n’a aucun souci de crédibilité et que, depuis près de dix ans maintenant, seul quotidien progressiste en Alsace, elle a fait ses preuves. D’ailleurs son audience, et la fidélité de ses lecteurs, même chez les élus et fonctionnaires de la CUS, l’attestent.

    Son fondateur est membre du Club de la presse Strasbourg-Europe, seul inscrit au titre de journaliste indépendant blogueur, et du Club Médiapart.

    Nos informations sont vérifiées auprès de plusieurs sources dont les témoignages sont enregistrés et conservés, même si tous ne paraissent pas.

    En revanche, nous avons des échos des méthodes professionnelles peu éthiques de certains élus et fonctionnaires et de leur stratégie de division qui n’hésite pas à colporter des rumeurs afin de diviser les membres d’associations indépendantes .

    Ils n’hésitent pas, au besoin, à placer des gens à eux dans ces associations, afin d’affaiblir leurs actions, et de les rendre compatibles avec la gouvernance municipale.

    Ces élus et leurs chiens de garde, opposés aux médias critiques, sont assez facilement identifiables politiquement dans le camp pro-gouvernemental qui tient un double discours pseudo-socialiste, tout en étant les vrais responsables, par leur politique libérale antisociale, de la montée de l’extrême-droite.

    Nous avons aussi des témoignages de propos racistes qui tombent sous le coup de la loi au sein des
    administrations…

    La Feuille de chou
    27 juin 2013

  2. schlomo schlomo
    27 juin 2013    

    tous les faits rapportés sont vrais (hélas!)…

  3. Jean Claude Bournez Jean Claude Bournez
    27 juin 2013    

    Dominique, toi qui m’a accompagné dans les démarches pour trouver une solution à cette famille je compte sur toi pour expliquer aux membres de Latchorom que la situation n’est pas celle qui est décrite dans le texte qui heureusement a été édulcoré par rapport à la première version ; L’honnêteté journalistique veut qu’on rapporte des faits vrais.

  4. schlomo schlomo
    27 juin 2013    

    oui, nous avons besoin d’aide de tout genre, du temps, des camionnettes,du bois, des bâches, des matelas, des meubles, de la nourriture, des vêtements,des outils, etc

  5. schlomo schlomo
    27 juin 2013    

    ceux dont il est question ici et dont s’occupe Latcho Rom sont en général roumains ou bulgares plus rarement!

  6. Boehm Michèle Boehm Michèle
    27 juin 2013    

    Le Secours populaire du BasRhin s’associe à ce triste constat et demande à ce que des moyens soient mobilisés pour que cette famille, mais aussi toutes les autres familles, puissent vivre en toute dignité.

  7. touriaB touriaB
    27 juin 2013    

    ” Pas plus qu’entre Français, la solidarité n’est un réflexe inconditionnel entre les Roms eux-mêmes ” : beaucoup de roms sont français monsieur !!!

  8. 27 juin 2013    

    Merci pour votre action, si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas.

    La réaction de Dreyssé l’autre jour sur RBS ne m’étonne pas. Ce gouvernement pseudo-socialiste et leurs alliés verts disent partout avoir fait les choses alors que rien ou presque n’a changé. Elle est là la tromperie. Bies fait une “conférence” vendredi soir au Taps scala “un an d’engagements, un an de promesses tenues”. Il faudrait aller l’interpeller sur ce thème des Roms où Valls poursuit la politique de Sarkozy. En plus Bies est membre d’une commission parlementaire au Conseil de l’Europe au sujet des migrants, on devrait lui demander pourquoi la ville ne sollicite pas les aides européennes qui existent pour aider à l’intégration des familles Roms.

  9. MARTIN Jacky-Pierre MARTIN Jacky-Pierre
    27 juin 2013    

    Merci.

  10. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    26 juin 2013    

    Merci pour ce témoignage saisissant et tragique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.