Après l’incendie sur le campement rom Petite Forêt

petite foret_f2c

La ville de Strasbourg ne perd pas son temps. Les restes calcinés des baraques de Roms à peine dégagés, suite à l’incendie de vendredi dernier, l’Eurométropole se hâte de clôturer l’espace ainsi providentiellement libéré du côté du Chemin-Long à Koenigshoffen, afin de rendre impossible la réinstallation des familles victimes ou d’autres familles. Au fait, la ville les a-t-elle relogées, comme c’est de tradition pour toute autre population?

DNA
Reichsfeld
Le feu dans les combles : sept personnes à reloger

Et les quinze du campement de Roms?

Ce mardi matin, un buldozzer est au travail. Il creuse un fossé afin d’installer un nouveau grillage pour rétrécir encore l’espace vital des occupants du terrain.

Ainsi, le campement comme une peau de chagrin diminue de surface par les deux extrémités. Après qu’une  caravane avec une famille de six enfants a été dégagée du côté route des Romains, action suivie de la pose d’un long grillage ne laissant place qu’à un étroit sentier pour l’accès des autres résidents, c’est une nouvelle bande de terre qui va être clôturée.

La sécurité des habitants est menacée en cas de nouveau sinistre car il ne reste qu’une issue possible du campement vers la route des Romains. Ou bien faudra-t-il que les familles dévalent le remblai de l’autoroute à moins qu’elles ne forcent le grillage vers le stade attenant? Qu’en pense le responsable de la sécurité croisé ce matin sur le terrain?

Selon les DNA, l’incendie ne serait pas accidentel.

Ravagé par un incendie survenu vendredi matin, le campement rom situé Chemin long à Strasbourg, à l’entrée de Koenigshoffen ( DNA de samedi) a été mis à terre hier matin par les services de la municipalité qui ont procédé aux déblais.

Le sinistre n’a pas fait de blessé mais il a entièrement détruit les quatre cabanes en bois, d’une superficie totale de 200 m2 , qui servaient de logement à une quinzaine de personnes. Un grillage a été posé à l’entrée du site, situé à proximité de l’autoroute A 35.

L’origine de l’incendie n’a pas été établie, mais la piste d’un acte volontaire n’est pas exclue.

Qui donc met le feu? A quand le prochain incendie qui permettra de dégager tout le terrain, ce qui mettrait fin à ce campement, objectif suivi depuis des années par la municipalité “écolo-socialiste” de Strasbourg?

petite foret_f2c
petite foret_f2c
petite foret_f2c
petite foret_f2c
petite foret_f2c
petite foret_f2c
petite foret_f2c

Actualisé le 22 avril

Les grillages ne sont pas encore posés, mais des arbres ont été abattus en bordure d’autoroute.

Quant aux 15 personnes victimes d’incendie, on ne sait pas si elles ont été relogées.

roms_f2c

roms_f2croms_f2c

Actualisé le 23 avril 2015

petite forêt_f2c

Ce matin, suite à plusieurs appel, nous nous sommes rendus sur le campement.

Nous avons été informés que des Roumains qui s’étaient installés en ont été délogés brutalement par la “mission rom”.

Sur place, nous avons appris que les familles victimes de l’incendie auraient été relogées en foyer. Après vérification, cette information est fausse.

Les travaux de rétrécissement du terrain se sont poursuivis. Un grillage a été posé juste après la dernière cabane et le WC.

petite forêt_f2c

Par ailleurs nous avons été informés de plusieurs causes présumées de l’incendie, selon nous peu fiables.

Selon une version, ce serait un différend entre voisins. Selon une autre version, le feu aurait pris au moment de la cuisson de pommes de terre apportées par un homme d’église…

Versions auxquelles on peut ajouter la possibilité, évoquée par les DNA, d’un acte volontaire.

petite forêt_f2c

Il semble que les Roms victimes auraient témoigné auprès d’un responsable du Conseil de l’Europe de l’origine réelle du feu. Ils ont aussi témoigner de la présence sur le campement d’un responsable de la mission rom au moment où l’incendie s’est déclaré.

Si c’est vrai, il appartient à cette instance d’accompagner les familles afin de déposer une plainte contre X à l’Hôtel de police.

Similar posts
  • Les hospitaliers des HUS devant lR... 80 manifestants devant l’Agence Régionale de Santé à Strasbourg à l’appel de trois syndicats hospitaliers, FO, la CGT et la CFTC. Après des prises de parole, ils se sont dirigés vers les quais et au passage ont “décoré” le siège du candidat macédonien Fontanel avec des tenus blanches trouées et des vielles baskets pour souligner [...]
  • La police évacue des grévistes à l... [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... [...]
  • Débrayage chez Punch Powerglide à Str... 70 salariés de l’équipe du matin ont débrayé chez Punch Powerglide, usine du Port du Rhin à Strasbourg contre le PSE qui comprend des départs volontaires et des suppressions d’emploi. De l’autre côté des grilles d’entrée des délégués CGT de plusieurs entreprises privées et publiques s’étaient rassemblés avec des Gilets Jaunes en soutien: cheminots, fonctionnaires [...]
  • Rassemblement devant le rectorat de S... https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157987388948599/ Une petite centaine de personnels de l’Education nationale et des gilets jaunes devant le rectorat de Strasbourg rue de la Toussaint, de la maternelle à l’Université. Tous s’opposent à la casse des retraites solidaires. Les profs de lycée s’opposent à la destruction du bac national avec des épreuves locales qui comptent pour un tiers [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.