Enterrement du GCO à Eckwersheim



















Plusieurs centaines de personnes (au moins 500, en dépit du comptage riquiqui des gendarmes) ont participé à l’enterrement du GCO cet après-midi dans le village d’Eckwersheim.

Vêtues en deuil, au son de marches funèbres, elles suivaient un cercueil porté successivement par des volontaires qui se sont relayés jusqu’au château d’eau près duquel à la limite, d’un lotissement, passerait cette autoroute à péage qui défigurerait le Kochersberg de Vendenheim à Duttlenheim.

On voyait très très peu d’habitants aux fenêtres (étaient-ils tous partis à la campagne?) de même qu’Eckwersheim affiche peu de banderoles anti GCO.

Les politiciens alsaciens qui soutiennent ce projet aberrant on été conspués ainsi que le soi-disant ministre de l’écologie Nicolas Hulot. Un sort particulier a été réservé à Roland Ries qui a mis sa veste réversible du mauvais côté. N’ont par été oubliés Hermann, Rottner and co. Des chansons satiriques ponctuaient le déplacement.

A la fin, à l’ombre du château d’eau le cercueil du GCO a été cloué vigoureusement et collectivement.

Similar posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !