ZAD du Moulin évacuée par la force, démocratie bafouée!

Après l’évacuation violente de la ZAD du Moulin, les opposants au GCO se sont regroupés devant la mairie de Kolbsheim où les élus présents et les victimes de l’attaque des gendarmes ont donné des interviews.

Le maire de Kolbsheim, Dany Karcher, a insisté sur la démocratie bafouée par cette intervention provocatrice qui survient après 7 avis négatifs officiels et la manifestation de plusieurs milliers de personnes samedi à Strasbourg.

Le préfet n’a même pas posé un moratoire jusqu’aux décisions du Tribunal administratif qui doit se prononcer sur plusieurs recours vendredi.

Et si jamais le tribunal donne raison aux défenseurs de la nature, le mal aura été fait, la forêt aura été dévastée par les bûcherons et les engins de travaux lourds se mettront en place afin de réaliser le viaduc de plusieurs centaines de mètres qui passera au-dessus du canal de la Bruche et de la Bruche juste au pied du jardin du château de Kolbsheim.

Rendez-vous ce lundi à 10h45 devant l’hôtel du préfet place Broglie à Strasbourg.
Résistance!
La lutte continue!

Rendez-vous donné par le maire de Kolbsheim ce lundi à 18 h à la mairie.

Dany Karcher maire de Kolbsheim

Communiqué de presse

GCO Non Merci

« Déboisement illégal en forêt de Kolbsheim. »

La manifestation pour le climat et contre le GCO a rassemblé plus de 5000 personnes à Strasbourg. Le même jour une entrevue avec le Préfet a eu lieu afin de demander un moratoire sur les déboisements à venir le temps que les référés pendants devant le tribunal administratif soient purgés*. Au moment de la rédaction de ce communiqué, aucune réponse du Préfet ne nous est parvenue alors même que ce dernier s’était engagé à faire un rapport au Ministère de la transition écologique. Cette semaine – comme le rapporte la presse -, l’État a prévu de faire intervenir les forces de l’ordre aux fins de permettre le déboisement de la forêt de Kolbsheim.

Or, comme le dispose l’arrêté préfectoral du 24 janvier 2017 portant dérogation aux espèces protégées à l’article 3.1.5.1 concernant les mesures d’évitement pour les chiroptères, avant d’abattre un arbre ARCOS doit obligatoirement :

« Soulever toutes les écorces décollées quelques jours avant d’abattre l’arbre ;
Attendre l’envolée des chiroptères pour la chasse au crépuscule et colmater le gîte avec un matériau permettant la sortie des spécimens qui pourraient encore se trouver à l’intérieur mais qui rend impossible une nouvelle entrée ;
Pour les arbres recouverts de lierre, il est obligatoire d’enlever le lierre deux mois avant l’abatage de l’arbre ».

Or aucune de ces obligations n’ont été respectés comme le constate un constat d’huissier dressé le 26 juin 2018. Les écorces n’ont pas été décollées ces jours-ci.

Nous tenons à rappeler que tout déboisement ou même toute tentative en violation de cet arrêté préfectoral font encourir aux auteurs une peine de deux ans d’emprisonnement et de 150 000€ d’amende (article L 415-3 du code de l’environnement). En outre, toute personne aidant ou facilitant la réalisation de ces déboisements encourt la même peine au titre de la complicité.

Le collectif demande à l’État de faire respecter l’arrêté préfectoral du 24 janvier 2017 ou a contrarioles juridictions pénales seront saisies à l’encontre des auteurs des déboisements et de ceux ayant aidé ou facilité ces derniers.

La violation de cet arrêté entraîne les mêmes conséquences en cas de déboisement dans le massif du Krittwald dans les emprises ARCOS et SANEF *.

Le collectif GCO Non Merci

*Audience le 14 septembre pour deux des 4 référés concernant ce dossier

* Constats d’Huissiers les 29/08 et 01/09/2018

Résistance!

Germaine, 89 ans, gazée comme tout le monde

“N’allez pas à l’école”

Un témoin de l’intervention militaire sur la ZAD de Kolbsheim

Dany Karcher, maire de Kolbsheim témoigne

Intoxiqué par les lacrymogènes, ce manifestant a été évacué peu après par les pompiers

vidéos à suivre..














Rassemblement ce lundi à 11 h devant l’hôtel du préfet à Strasbourg













Download/Télécharger (Non-aux-expulsions-la-Zad-vivra-c.pdf,PDF, 35KB)

Similar posts
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]
  • Libérez Salah Hamouri! Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri / 30 juin 2020 Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.Il a été conduit [...]
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.