Brutale déclaration de Vinci-Socos : “On va attaquer assez vite de partout, a minima une vingtaine de points avant…2019 !”

f2cfoto

Images et vidéos du chantier GCO lundi 8 octobre



08 10 18 milieux humides “protégés”

Interview de Philippe Ravache, directeur de projet adjoint chez Vinci Socos
et Bruno Perverie, directeur des gros travaux

C’est un chantier de 24 km, hors norme, en Alsace.

Les travaux du GCO peuvent enfin commencer.

Nous allons concrétiser la mise en œuvre de ce projet.

Très grande nouvelle, nous sommes satisfaits de la décision du tribunal.

A présent, il faut rapatrier les engins de terrassement, faire venir les collaborateurs, préparer les équipes.

Et, enfin, maintenant c’est parti.

Alors oui, oui, il y a les compensations environnementales, concomitantes aux impacts.
Il y a déjà des compensations pour le hamster, qui est en place dans des cultures favorables depuis l’année dernière.

Il faut permettre d’assurer l’équilibre de la biodiversité.

Les grands travaux sont des ouvrages d’art importants pour enjamber des cours d’eau, et des terrassements.

On va modeler le paysage pour que cette autoroute puisse être tracée.

Et puis ensuite, la chaussée et… les péages !

Avoir des gens dans les arbres, des policiers, ce ne sont pas des conditions de travail normales pour nos collaborateurs.

Ce sont des conditions difficiles à la fois pour les forces de l’ordre et pour nos collaborateurs et qui reçoivent parfois de la part des opposants des insultes, voire des actes physiques qui sont, je dirai, désagréables. Des crachats, oui.

On déloge les chauves-souris en douceur, nous. Elles nichent dans des cavités. Notre machine permet de coucher les arbres de la manière la plus douce qui existe aujourd’hui avec les instrumentations des déboiseurs.

S’il y a une présence de chauve-souris, on mettra un dispositif anti-retour et le chiroptère (si, à la nuit tombée, pourra sortir de la cavité mais… ne pourra plus rentrer.

Et puis on doit réaliser aussi des clôtures de mise en défend, pour éviter que les animaux viennent à l’intérieur du chantier et ne soient … écrasés par les engins.

24 km ! 24 ! 3 ans de travaux.

On va attaquer assez vite de partout, on a une cinquantaine d’ouvrages à construire.
On va attaquer assez vite de partout, a minima une vingtaine de points avant…2019 !

L’objectif principal c’est de franchir les obstacles pour que le chantier se déroule.”

Sans commentaire!

Texte lu samedi 6 octobre place de la République à Strasbourg.

*

Similar posts
  • Dixième manifestation anti passe sani... Deux mille manifestants environ ce samedi toujours aussi déterminés. Et un dispositif policier très important au début place Kléber; pas moins de 16 cars de CRS surarmés, bouclier en main et casques à la ceinture. Dixième manifestationanti passe sanitaire à e from feuille de chou on Vimeo. [...]
  • Plobsheim: Chaudron des Alternatives ... 120 manifestants à Plobsheim à l’appel du Chaudron des Alternatives qui rassemble plusieurs associations toutes opposées au projet de M. Mack, propriétaire d’Europa Park qui souhaite transformer des prés, des champs et des terres en y construisant des bâtiments pour starts up. Il a choisi ce site pour sa proximité avec un golf. Le plus [...]
  • Des pompiers d’Alsace déposent ... [...]
  • Hospitaliers contre l’obligatio... Une soixantaine de personnes ont manifesté devant l’entrée des Hospices civils de Strasbourg à la veille de l’application de l’obligation vaccinale imposée aux soignant.e.s dès demain 15 septembre. C’était organisé par Sud Santé Social, Collectif libre des soignants 67, la CNT et soutenu par des pompiers, des enseignants. Pour le moment les soignants ont reçu [...]
  • D e 1200 à 1500 manifestants à Strasb... Pompiers et soignantes en tête Place Kléber Strasbourg Gilets jaunes Liberté Cette vidéo m’appartient !! Un cortège musical Arrivée des manifestants place de la République Interview de deux organisateurs du pôle [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.