Encore des migrants à la rue à Strasbourg!










Une fois de plus, Strasbourg, capitale des Droits de l’homme et capitale européenne, laisse des familles de migrants demandeurs d’asile à la rue.

C’est encore rue des Canonniers qu’on peut voir 9 tentes installées sur un trottoir étroit devant l’ancien Hôpital Lyautey qui a aussi servi d’abri précaire pour des appelants du 115.

Ce sont des familles de Rroms de Serbie et de Macédoine, avec plusieurs enfants en bas âge, même des bébés.

Ils ont demandé l’asile en France, mais cela prend du temps et au lieu d’être provisoirement logés, ils sont laissés à la rue.

Bien que cette situation soit répétitive, on ne s’y habitue pas.

C’est pourquoi l’association D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici( DNSI) est sur place depuis des jours pour aider ces personnes et alerter les citoyens et les responsables municipaux. Aucun n’est encore passé voir la situation.

Une conférence de presse a eu lieu à partir de 14h. La Feuille de chou, et les DNA étaient présents.

Communiqué de presse du 16 octobre 2018

suite à la conférence de presse de ce jour

Vingt personnes, dont six enfants en bas âge, campent toujours rue des Canonniers, devant l’ancien hôpital Lyautey.

Nous avons tenu à dénoncer les politiques de la Ville et de la Préfecture envers les réfugié-e-s et les migrant-e-s. Encore une fois, elles laissent des êtres humains sans accueil digne : sans sanitaires, sans eau, sans soins, au bord d’une route à grande circulation et d’une piste cyclable.

Les militant-e-s de la solidarité ont fourni matelas, couvertures et vêtements pour les enfants.

Une nouvelle fois, les pouvoirs publics délaissent les migrant-e-s de façon inhumaine.

Ce matin la PAF est passée pour un recensement : ce n’est pas par la répression que la question migratoire sera réglée.

Le Collectif « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici » 67 revendique un accueil inconditionnel dans la dignité ainsi qu’un véritable service social municipal aux migrant-e-s.

Un toit pour tout-e-s : réquisition des logements vides !

Ouverture des frontières !

Liberté de circulation et d’installation !


Collectif antiraciste et antifasciste 67

Similar posts
  • En GAV à domicile, vendredi 3 avril Ciel gris bien que la météo du smartphone annonce ensoleillé et 0 % de risque de pluie. Sur ma page FB, j’ai commencé une série photographique destinée à pallier la fermeture des musées et galeries de peinture. Photographie d’une peinture par jour. Christophe Meyer, Daniel Depoutot et Christophe Hohler pour commencer. Sauf si le confinement [...]
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.