Encore des migrants laissés dehors par la préfecture et la ville de Strasbourg!

Un compte-rendu de solidarité avec les migrants du Parc de la Bergerie et du Conseil départemental (25 décembre 2018)

Depuis quelques temps nous sommes allés au camp situé au Parc de la Bergerie à Cronenbourg. Il y a eu des visites pour faire les dossiers de demande d’hébergement, puis apporter du bois, ensuite un collage autour du campement rue de la Bergerie et quai de Malte. Suite à cela et nos différents courriers, des journalistes de FR3 Alsace sont venus sur le camp rendre compte de la situation des migrants là-bas: elle est déplorable, une dizaine de tentes, six enfants en bas-âge dont deux au moins malades, un homme avec un problème cardiaque sérieux (valve mécanique) qui lui interdit de dormir dehors. A ce jour, une seule des familles a été mise à l’abri, les autres, malgré des injonctions à l’OFII, sont toujours dehors. Ils sont passés au Tribunal administratif le 24 décembre à 9 heures, et le délibéré devait être donné l’après-midi même. Résultat, silence radio. FR3, ayant lu le Facebook de D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici, (DNSI), s’est rendu à la Bergerie ce matin. On fera une lettre à la mairie pour que les personnes soient mises à l’abri.

















Similar posts
  • In Girum Les leçons politiques des ro... In Girum Les leçons politiques des ronds-points from feuille de chou on [...]
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.