Il y a un an, Naomi Musenga

Rassemblement digne de la famille de #naomimusenga un an jour pour jour après son décès du fait d’erreurs grossières des services d’urgence de l’Hôpital de Strasbourg. L’opératrice en ligne ne l’a pas prise au sérieux. Elle en est morte. Les responsables sont aussi dans le système hospitalier des urgences. La preuve c’est qu’il est maintenant question d’une réforme de la formation des opérateurs-trices. L’instruction judiciaire n’est pas achevée en vue du procès à venir.

Des militants de justicepouradama s’étaient déplacés depuis la région parisienne en soutien aux parents et à la famille de Naomi ainsi qu’un pasteur italien. Une soixantaine de personnes solidaires ont participé à cette cérémonie émouvante dans le froid de cette fin décembre. Parmi lesquelles, le mari d’une autre femme décédée dans des conditions analogues. Et tout récemment d’autres cas similaires ont eu lieu. Un seul conseiller municipal était présent.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.